En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Atlanti-Culture
"Maison sans fenêtres" : BD-Photo: un couplage efficace
Publié le 17 mars 2018
Difficile de ne pas être bousculé(ée), voire bouleversé(ée), par cet album de Marc Ellison et Didier Kassaï qui révèle, de manière sobrement impressionnante, la détresse de ces enfances volées au coeur de l'Afrique.
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Difficile de ne pas être bousculé(ée), voire bouleversé(ée), par cet album de Marc Ellison et Didier Kassaï qui révèle, de manière sobrement impressionnante, la détresse de ces enfances volées au coeur de l'Afrique.

BANDE DESSINEE

Maison sans fenêtres
Enfances meurtries en Centrafrique

de Marc Ellison et Didier Kassaï
Ed. La Boite à bulles et Médecins sans Frontières
Reportage en Bande Dessinée, 160 pages
format 21X16
18€

RECOMMANDATION 

BON

THÈME   

En Centrafrique, ancienne colonie française, un tiers seulement des enfants est scolarisé. L'instabilité politique, un conflit en 2013 puis les bandes rivales, "Coupeurs de routes" Sélaka et autres anti Balaka, ont engendré une grande précarité dont les enfants sont très largement victimes. Ce livre "reportage", qui associe bande dessinée et reportage photographique, témoigne de la vie des enfants des rues de Bangui et de ses environs. Il met aussi en scène aussi les hommes et femmes qui leur viennent en aide, avec notamment le soutien de Médecins sans Frontières.

POINTS FORTS 

1- L'association entre la bande dessinée et le reportage photographique permet d'imager ce qui ne peut être montré, les violences faites aux enfants et à leurs parents, et de montrer ce qui peut l'être, leurs lieux de vie, refuges, écoles, rues, mais aussi, heureusement, hôpital pédiatrique de campagne. 

2- Ce livre est complété de photos couleurs en pleine page, d'une grande intensité, intimistes et pudiques. Elles ponctuent la bande dessinée toutes les 4 pages, donnant corps au récit avec un réalisme sobre et puissant.

3- Marc Ellison, le photographe, complice de cette aventure hors norme, a réalisé, pendant l'enquête de Didier Kassaï le dessinateur, 22 petits films, ou sujets (de 30 secondes à 1 mn), Tournés sur place, très immersifs, avec une optique qui permet de voir les décors à 360°, ces petits films peuvent être déclenchés en flashant, avec un téléphone portable, les QR codes insérés dans les pages.

POINTS FAIBLES 

1- Sans remettre en cause le talent de Didier Kassaï, on pourrait être déçu par la sobriété des dessins. Réalisés dans un style aquarellé, ils traduisent cependant bien les sentiments et les ambiances que les films ou les photos donnent à voir.

2- Ce n'est pas non plus un défaut, mais l'histoire est linéaire, conforme à l'esprit de reportage. Elle décrit tour à tour les situations vécues par les enfants, souvent victimes de violence familiales, souvent orphelins du fait du conflit, souvent dans un état sanitaire très préoccupant. Dans cette même linéarité sont décrits celles et ceux qui leurs viennent en aide, et aussi en aide à leurs parents.

EN DEUX MOTS  

Pour un sujet aussi difficile que ces enfances volées au cœur de l'Afrique, Maison sans Fenêtres dévoile des détresses qui seraient restées étrangères à l'auteur de cette chronique, et à bien d'autres, si ce récit n'avait pas pris la forme originale d'un reportage en bande dessinée. Médecins Sans Frontières, qui gère des infrastructures médicales à Bangui et dans sa région, co-éditeur de cet ouvrage, met en scène Didier Kassaï, le dessinateur allé à la rencontre des enfants. Les photos de Marc Ellison renforcent le réalisme d'un récit qui ne peut qu'ébranler le confort de nos vies, si ce n'est, simplement bouleverser. Ce roman reportage en bande dessinée est une initiative rare qu'il convient de saluer.

Maison sans fenêtres a reçu en décembre 2017 la médaille d'or du meilleur reportage attribué par l'association des correspondants de l'ONU (Fondation des Nations Unies).

UN EXTRAIT 

 

lien vers les vidéos 360°: https://www.youtube.com/playlist?list=PLLL2QXd3nqPL5CL11Qz2PKtBrnWKOafRp

 

LES AUTEURS 

- Didier Kassaï est dessinateur, aquarelliste, né en Centrafrique. Cet autodidacte y a réalisé de nombreux dessins de presse humoristiques. Il participe à des ouvrages collectifs ; en 2006, il est  lauréat du Prix Africa e mediterraneo à Bologne avec Azinda et le mariage forcé et du concours "Vues d'Afrique" au Festival d'Angoulême avec Bangui la coquette. En 2009, Pousse-Pousse (L'Harmattan), est prix du meilleur projet au festival d'Alger.

- Marc Ellison est un journaliste reporter Ecossais. Il se consacre à des sujets difficiles, surtout en Afrique dans des zones "sensibles", comme par exemple les filles soldats, les mariages d'enfants,  les camps de réfugiés. Il travaille pour de nombreux médias, dont 60 minutes, Al Jazeera, la BBC, The Guardian... Une maison sans fenêtres est sa quatrième œuvre de journalisme en bande dessinée.

La Boite à Bulles est une maison d'édition de bandes dessinées atypiques, à vocation informative, historique, testimoniale. La BD sur la vie de John Bost,  pasteur périgourdin précurseur des maisons d'accueil pour personnes handicapées, a reçu le prix international de la BD chrétienne au festival d'Angoulême 2018.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Maison sans fenêtres
Thématiques :
Dossiers
2447 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
05.
Attention danger (politique) : les gilets jaunes, une crise pour rien ?
06.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
07.
Céline Dion a refait 2 fois sa vie... en même temps; Laura Smet, mariée & heureuse, Karine Le Marchand seule mais heureuse, Charlotte C.&Dimitri, ni seuls ni mariés; Gala nous dit tout sur la vie sexuelle de Houellebecq, Match sur le divorce de Jeff Bezos
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires