En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 12 heures 38 min
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 13 heures 16 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 15 heures 58 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 17 heures 59 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 20 heures 45 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 20 heures 55 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 21 heures 17 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 22 heures 2 min
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 12 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 15 heures 36 sec
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 16 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 17 heures 54 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 20 heures 37 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 20 heures 53 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 21 heures 7 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 21 heures 21 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 21 heures 59 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 22 heures 3 min
© JIM WATSON / AFP
© JIM WATSON / AFP
Sky is the limit

Falcon Heavy : ce que le lancement de la super fusée de SpaceX va vraiment changer

Publié le 07 février 2018
"La fusée la plus puissante du monde" a effectué un premier vol historique ce mardi 6 février. Un succès important notamment dans l'optique de susciter un regain d'intérêt envers le spatial.
Olivier Sanguy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Olivier Sanguy est spécialiste de l’astronautique et rédacteur en chef du site d’actualités spatiales de la Cité de l’espace à Toulouse.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"La fusée la plus puissante du monde" a effectué un premier vol historique ce mardi 6 février. Un succès important notamment dans l'optique de susciter un regain d'intérêt envers le spatial.

Atlantico : Elon Musk et sa société SpaceX ont procédé au lancement de la "fusée la plus puissante du monde" le Falcon Heavy, au départ de Cap Canaveral, aux Etats-Unis. Quel bilan peut-on dresser de ce lancement ?

Olivier Sanguy : On peut estimer que le vol inaugural du Falcon Heavy est un succès même si tout n'a pas été parfaitement réussi à 100%. Les étages latéraux sont revenus se poser à quelques kilomètres du pas de tir d'où s'est envolé le nouveau lanceur de SpaceX. Je précise qu'il s'agit du LC-39A du centre spatial Kennedy de la NASA en Floride. SpaceX le loue à l'agence américaine et c'est de là que sont parties des missions Apollo (dont Apollo 11) et des missions de navettes. Revenons au Falcon Heavy : un compte à rebours sans problèmes techniques, les retards ne venant que de la météo, 27 propulseurs mis à feu, le vol des 3 premiers étages accolés les uns aux autres, leur séparation et le retour des 2 latéraux sur une zone au sol à quelques kilomètres du pas de tir : c'est déjà un exploit ! L'étage central a cependant échoué lors de sa phase de retour. Lors d'une conférence de presse, Elon Musk a précisé que seul 1 propulseur sur 3 s'était rallumé et l'étage a donc raté la barge en mer qui l'attendait et il a heurté l'océan à plus de 480 km/h. Mais l'essentiel a été accompli, car le deuxième étage a atteint l'orbite visée. A l'heure où je vous réponds, Elon Musk a confirmé sur son compte Twitter que le troisième allumage du propulseur du deuxième étage a bien eu lieu. Ce succès confirme la capacité de cet étage à mener des missions très spécifiques, notamment militaires. Avec ce que nous savons de ce vol inaugural, il est clair que c'est une réussite pour SpaceX en raison des inconnues qui subsistaient.

Third burn successful. Exceeded Mars orbit and kept going to the Asteroid Belt. pic.twitter.com/bKhRN73WHF

— Elon Musk (@elonmusk) 7 février 2018

 

​Quelles sont les conséquences de ce lancement pour Space X, et pour l'industrie spatiale ? Sommes-nous à un tournant ? Que doit-on à Space X dans ce regain d'intérêt ?

En fait, le tournant a déjà commencé il y a plusieurs années et de multiples façons. Le spatial connaît plusieurs mutations du fait de l'arrivée de modèles économiques novateurs, de la miniaturisation extrême de certains satellites comme les CubeSats de seulement 10 cm de côté, en même temps que le gain en taille, masse et performances d'autres satellites et bien sûr par l'arrivée de nouveaux acteurs privés comme SpaceX. N'oublions pas au passage Blue Origin de Jeff Bezos (le fondateur d'Amazon). Ces nouveaux acteurs affichent de grandes ambitions et la volonté de révolutionner le secteur. Certes, la division des prix de lancement par 10 parfois avancée par Elon Musk n'a pas encore eu lieu, mais je rappelle qu'il y a quelques années à peine certains se moquaient de lui et affirmaient qu'il n'arriverait pas à récupérer le premier étage du Falcon 9 et encore moins à le faire revoler avec succès. Ce qui a été fait. Le succès du vol inaugural du Falcon Heavy est important, car il montre que les équipes de SpaceX savent gérer un projet très complexe, à savoir le développement d'un lanceur puissant qui présente de nombreux défis d'ingénierie. Pour le regain d'intérêt envers le spatial, les facteurs sont multiples, notamment une communication plus efficace et tournée vers le grand public des agences spatiales comme la NASA ou l'ESA. Cependant, Elon Musk sait fasciner le public en cassant les codes habituels de la communication spatiale : il l'a une fois de plus montré avec son idée du roadster Tesla envoyé dans l'espace avec le vol du Falcon Heavy.

Quelle est la suite à anticiper ? Quels sont les autres projets attendus à la suite de ce lancement ?

Le Falcon Heavy donne à SpaceX la faculté de procéder à des lancements que le Falcon 9 n'était pas assez puissant pour effectuer. Le Falcon 9 est ainsi un peu juste en performance pour des lancements commerciaux de certains gros satellites de télécommunications sur orbite géostationnaire, ce qui est pourtant une part importante de ce marché. Falcon Heavy donne aussi à SpaceX l'accès à de nouveaux types de contrats gouvernementaux militaires ou pour des missions d'exploration de la NASA. SpaceX doit bien évidemment confirmer la fiabilité de son nouveau lanceur, un seul vol ne suffisant pas, et aussi préciser ses performances. À plus long terme, Elon Musk affirme toujours que l'avenir est le BFR, le Big Falcon Rocket (nom provisoire) : un lanceur encore plus puissant et potentiellement intégralement réutilisable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Raymond75
- 08/02/2018 - 09:42
USA : "quand on veut, on peut"
Outre l'exploit technologique, ce qui est remarquable c'est que Space X est une société qui a été créée et animée par quelqu'un qui n'avait jamais travaillé dans la spatial : Elon Musk, ancien patron du système de paiement électronique Paypal ! Il n'avait jamais non plus construit d'automobiles, et c'est pourtant lui qui a construit la meilleure voiture électrique à ce jour ! On pourrait dire de même avec Jeff Bezos, patron d'Amazon, qui a créé avec succès Blue Origin, qui entre autre ravitaille la station spatiale, développe lui aussi des fusées qui reviennent à leur point de départ, et se lance dans le tourisme spatial !
--- Impensable en Europe, et encore moins en France, pays sclérosé, pays de l'entre soi, pays où la caste des grandes écoles paralyse tout ce qui vient d'ailleurs, pays où les banques ne prennent aucun risque.
--- "quand on veut, on peut" est le slogan aux USA : pas de censure, pas de barrières 'raisonnables' pour vous brider, et on peut trouver des financements (en plus de sa fortune personnelle, obtenue par le travail). Malheureusement aussi, quand on ne peut pas, c'est qu'on a pas voulu : malheur aux faibles !!! C'est cela aussi les USA ...
patafanari
- 07/02/2018 - 19:31
Technologie d’arrière garde
Tous ces gros pétards qui fusent, avec des bouts plus ou moins réutilisables, pour envoyer des bagnoles se garer dans la banlieue martienne, avec un auto radio à la noix qui ne diffuse que du David Bowie... Que vont penser les Martiens des américains qui prennent leur planète pour un parking?