En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 4 sec
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 20 min 3 sec
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 30 min 54 sec
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 40 min 55 sec
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 4 heures 52 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 5 heures 14 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 57 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 21 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 22 heures 16 min
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 11 min 43 sec
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 25 min 28 sec
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 34 min 46 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 1 heure 37 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 2 heures 59 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 5 heures 9 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 19 heures 15 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 21 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 21 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 22 heures 31 min
Atlanti-culture

"L'enfant perdue" : 3ème et 4ème tomes, suite et fin poussives

Publié le 05 février 2018
Elena Ferrante a beau être l'inconnue littéraire la plus célèbre au monde, il était temps que sa série, "L'Amie prodigieuse", se termine, le 4ème volume ne rachetant pas le 3ème. Dommage, les deux premiers étaient excellents.
Isabelle De Laroque Latour est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle De Larocque Latour pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Isabelle De Laroque Latour est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Elena Ferrante a beau être l'inconnue littéraire la plus célèbre au monde, il était temps que sa série, "L'Amie prodigieuse", se termine, le 4ème volume ne rachetant pas le 3ème. Dommage, les deux premiers étaient excellents.

LIVRE

 

L’ENFANT PERDUE

Tome 4 de "l’Amie prodigieuse"

d'Elena Ferrante

560 pages

26 euros

Ed. Gallimard

 
 
RECOMMANDATION : BOF!
 
 
THÈME
 
 « L’Enfant perdue »,  quatrième et dernier volet du cycle « l’Amie prodigieuse », dont le premier tome est paru en 2014,   poursuit les démêlés de  Lena avec Lila, et les chamailleries commencées dans les  années 50.  Les deux héroïnes, devenues adultes, marchent vers la vieillesse mais sont toujours en rivalité permanente. Lila n’a jamais quitté son quartier ; elle a gardé sa hargne et son charme comme l’ascendant qu’elle a sur  Lena, désormais auteur à succès, qui est revenue vivre près d’elle dans leur Naples violente, gérée par la Camorra.
 
Après avoir partagé les mêmes amants et viré leurs maris, elles s’occupent de concert de leurs enfants respectifs non sans hurlements, gifles et injures, luttant à qui sera la meilleure mère.
 
POINTS FORTS
 
- En tête de livre, un glossaire indispensable auquel le lecteur doit se référer sans arrêt  sous peine d’être éjecté de l’histoire : à quelle famille du quartier  appartient untel ou unetelle, qui a couché avec qui, qui est le père de qui… Près de soixante personnages, avec  leurs noms,  prénoms, surnoms en italien et en dialecte, s’entrecroisent et se mélangent …
 
- Quelques bonnes scènes :
 
La description du séisme vécu « de l’intérieur » par les deux amies (Il s’agit du tremblement de terre du 23 novembre 1980 qui fit 130 morts et 1 500 blessés à Naples) et la terreur de Lila dominée pour une fois par le sang-froid de  Lena.
 
La séance de photos dont la publication dans « Panorama » réservera quelques surprises.
 
- Le manichéisme qui préside aux premiers tomes (fascistes maffieux contre communistes généreux ; femmes courageuses contre machos primaires)  semble un peu atténué. En cause, sans doute, l’évolution politique de l’Italie à partir des années 80 évoquée en arrière-plan, et  la prise de conscience que la corruption existe des deux côtés.
 
- Le concept féministe est aussi moins prégnant. Demeure toutefois l’égocentrisme forcené de la narratrice : mon ascension sociale, mes études universitaires, mes filles, mes écrits, mes succès critiques,  mon image dans le regard de Lila…
 
POINTS FAIBLES
 
- Un style plat sans grandes descriptions qui se complaît dans la banalité journalière ; Naples ne vit pas sauf, en fin de volume, dans un passage assez artificiel, plus proche de Wikipédia que de Sciascia.
 
- Les péripéties et les coups de théâtre (si, si, il y en a...) ne sont pas exploités, noyés dans les criailleries et les états d’âme des deux protagonistes.
 
- Une vulgarité assumée, traduite par le passage au dialecte que la version originale doit mieux refléter.
 
EN DEUX MOTS
 
Dans la chronique, brillante (publiée le 17 janvier dernier sur Culture-Tops), qu'il a consacrée au 3° tome de cette série,Yann Kerlau, après avoir exprimé sa déception, ajoutait: "espérons que le 4° tome fera oublier le 3°".
 
C'est raté...
 
Pour moi, la seule chose certaine c’est qu’Elena Ferrante n’est pas Emile Ajar.
 
 
UN EXTRAIT
 
" A Florence, j’avais inventé une intrigue en m’inspirant des faits de mon enfance et de mon adolescence, la distance me rendant intrépide. Vu de là, Naples était presque un endroit imaginaire, une ville comme dans les films qui, bien que les rues et les immeubles soient réels, ne sert que de décor à des histoires noires ou roses". (p.324)
 
 
L’AUTEUR
 
Selon le journaliste Claudio Gatti, l'auteur de "l’Amie Prodigieuse" serait Anita Raja, une traductrice romaine âgée de 63 ans, mais ni Anita Raja, ni les éditions E/O qui publient Ferrante, n'ont confirmé cette hypothèse, ce qui n’empêche pas  le magazine Time de classer Elena Ferrante parmi les 100 personnalités les plus influentes au monde en 2016.
 
 
 La tétralogie, qui  a connu un énorme succès en Europe et aux États-Unis,  sera adaptée par Canal + (4 saisons de 8 épisodes) et « l’Enfant perdue », le dernier volet,  a déjà atteint un tirage de 230 000 exemplaires et pris la tête des meilleures ventes.
 
 
L'enfant perdu de Elena Ferrante

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
livre, culture, L'enfant perdue
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lilasbleu
- 06/02/2018 - 00:27
Ennuyeux,beaucoup de longueurs
Beaucoup moins alerte que les premiers
J'ai eu des difficultés a le terminer