En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

02.

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

03.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

06.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

07.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

04.

55% des Français favorables au rétablissement de la peine de mort : il est terrible ce sondage mais à qui la faute ?

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment choisir l'iPad qu'il vous faut parmi tous les modèles qui existent désormais ?
il y a 12 min 57 sec
pépite vidéo > Politique
Campagne électorale
Marine Le Pen "réfléchit" à quitter la présidence du Rassemblement national avant la présidentielle
il y a 51 min 44 sec
light > Politique
Etourdi
Pressé, le député Jean Lassalle se gare sur un passage à niveau et bloque un train
il y a 1 heure 26 min
décryptage > Justice
Horizons et moyens limités

Insécurité : pourquoi les ministères régaliens sont condamnés à l’esbroufe

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Santé
Avec parcimonie

Pourquoi reprendre le sport trop vite n’est pas une bonne idée quand on a eu la Covid-19

il y a 2 heures 35 min
pépites > Politique
Tension
Pierre Person délégué général adjoint de La République en marche démissionne et invite Guerini à l'imiter
il y a 3 heures 7 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 19 heures 22 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 21 heures 38 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 22 heures 6 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 23 heures 17 min
décryptage > Politique
Assemblée nationale

Séparatisme : LREM pris dans les phares de la voiture de l’islam politique

il y a 26 min 42 sec
décryptage > Santé
Le bouclier du sommeil profond

Journée mondiale d’Alzheimer : comment nos rythmes de sommeil peuvent prédire le moment de l'apparition de la maladie

il y a 1 heure 21 min
décryptage > Europe
Camp de Moria

Névrose collective : l’Europe pétrifiée face à la crise des migrants qui se noue à ses portes

il y a 1 heure 56 min
décryptage > Religion
Quand faut y aller, il y va très fort

"L'islam est la religion avec laquelle la République a eu le moins de problèmes dans l'Histoire". Là, Darmanin en fait un peu trop

il y a 2 heures 30 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Le Sénat veut empêcher les sociétés d’autoroutes d’augmenter les tarifs pour compenser l’effondrement des recettes liées au Covid-19

il y a 2 heures 41 min
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 17 heures 3 min
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 20 heures 20 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 21 heures 49 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 23 heures 3 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 23 heures 40 min
Win-win ?

L'Europe n'a pas su voir le potentiel commercial de ses BD avant qu'Hollywood ne les adapte

Publié le 11 avril 2012
Premier au box office cinéma de la semaine : "Sur la piste du Marsupilami" d'Alain Chabat. Les Européens vont-ils enfin concurrencer Hollywood sur le terrain des adaptations de bande-dessinées ?
Manuel Maleki
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Manuel Maleki est Docteur en Sciences Economiques à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne.Il est spécialiste des questions de réformes. Il a travaillé à Londres dans une grande institution financière avant de rejoindre les équipes de la recherche...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Premier au box office cinéma de la semaine : "Sur la piste du Marsupilami" d'Alain Chabat. Les Européens vont-ils enfin concurrencer Hollywood sur le terrain des adaptations de bande-dessinées ?

Sur la piste du Marsupilami d'Alain Chabat : c'est le succès au box office de la semaine passée. Après la série des Astérix,  l'ancien des Nuls revient à ce qui semble être une passion : l’adaptation cinématographique de bandes dessinées. A croire que la BD est à la mode : cet hiver, c'est Steven Spielberg qui nous avait gratifiés d’une adaptation de Tintin.

Le monde du dessin et du cinéma ont toujours eu une relation assez proche, mais cette dernière à tendance à se développer de plus en plus. En général, quand on pense cinéma et BD, il vient tout de suite à l’esprit les adaptations des Marvel. Superman est sans doute le plus emblématique de ces héros bodybuildés sauvant la veuve et l’orphelin, arrivé très tôt sur les écrans, il a marqué les années 1970 et 1980 avant de passer la main à Batman revisité par Tim Burton. Toutefois, on peut dater l’explosion d’adaptation cinématographique de la Marvel aux années 1990 et 2000. Ici, est arrivée tout une flopée de super héros, Spiderman, Elektra, le Frelon vert, X-Men, etc. Marvel et les studios ont donc su profiter de la grande notoriété des BD pour exploiter le filon pour le meilleur, mais aussi pour le pire.

Parallèlement à ce développement exponentiel, l’autre grand pays de la bande-dessiné qu’est la Belgique a connu un développement sage. Bien que la première adaptation cinématographique live de Tintin remonte à 1961, cette impulsion n’a connu que peu de suite. L’adaptation de BD a cependant toujours existé avec, par exemple, les Astérix, mais aussi quelques bandes dessinées plus confidentielles comme Largo Winch qui reprend tous les codes du film d’aventure hollywoodien. Il est par ailleurs intéressant de noter que le cinéma français a historiquement une relation riche avec la BD, par exemple, Jacques Demy (réalisateur des Parapluies de Cherbourg) a adapté le manga japonais la Rose de Versailles sous le nom de Lady Oscar.

Ainsi, le cinéma européen a exploité une partie de cet imaginaire mais en laissant une large part en friche. Récemment, de grands noms du cinéma se sont emparés de la riche matière de la bande-dessinée européenne pour la faire connaître au monde et lui donner une seconde jeunesse. Aujourd’hui s’amorce donc une nouvelle ère : Hollywood dépasse sa culture Marvel pour amener le public à s’intéresser à d’autres genres de BD. Steven Spielberg en a fait la démonstration par son adaptation de Tintin, qui a offert au célèbre reporter une nouvelle jeunesse en le faisant connaitre auprès des jeunes lecteurs. Le réalisateur s’apprête d'ailleurs à réitérer l’expérience avec l’aide d’un autre grand nom du cinéma, Peter Jackson, pour la réalisation de deux nouveaux longs métrages consacré au célèbre journaliste du Petit Vingtième.

Au fond, l’adaptation de Tintin par Spielberg n’est pas une grande surprise au regard de l’univers d’Indiana Jones qui contient un souffle très « tintintesque » et se construit comme une bande-dessinée. Mais même si Tintin reste sans doute le héros de BD le plus emblématique, n’oublions pas que ce sont encore des Américains qui ont adapté en 2011 les Schtroumpfs pour le grand écran. L'adaptation des BD européennes par les studios hollywoodiens pourrait donc marquer les prémices d'une vraie tendance.

 

Or, ce qui est frappant dans ces adaptations, c'est la réussite commerciale qui les accompagne (les Schtroumpfs ont rapporté plus de 550 millions de dollars lors de l’exploitation du film en salle). Dans le cas de Tintin, la sortie du film a doublé le nombre de ventes en langue française (passant de 100 000 par mois à 200 000 exemplaires). De plus, cela a permis de mettre Tintin entre les mains des jeunes lecteurs. Il est à parier que les studios américains ne s’arrêteront pas à l’Europe, et vont exploiter aussi le potentiel des mangas, même si là encore la France fut pionnière en Occident à déceler le potentiel dramatique de ces œuvres, avec Crying Freeman par exemple.

Par conséquent, là où les Européens n’ont pas réussi à exploiter totalement le potentiel d’univers riches et largement transposables au grand écran, les Américains ont su s’approprier un autre matériel culturel que le leur, et en faire de francs succès populaires.

Peut-on alors parler de pillage du patrimoine européen par les Américains ?

Au-delà de la qualité intrinsèque des œuvres, il faut reconnaitre que le travail réalisé par les grands studios a permis de donner une nouvelle jeunesse à des œuvres, ainsi que leur diffusion à un très large public, qui ne y intéressait plus. Alors que la BD est largement victime du téléchargement sur Internet, elle peut s’appuyer maintenant sur le cinéma pour se populariser et faire rayonner une partie de la culture européenne. Nous assistons donc à un mariage des approches qui semble offrir une belle réussite en termes de diffusion et de retombées.

Au-delà du cinéma, la BD influence aussi la vie des gens et donnent des références communes qui sont le résultat du mariage entre ces deux univers. En cela, le masque de Guy Fawkes,  utilisé par le héros de V pour Vendetta (BD anglaise reprise au cinéma en 2005) est devenu un symbole pour le mouvement des Anonymous et des "Occupy Wall Street", non pas pour son rôle historique dans la conspiration des poudres, mais bien plus par la symbolique portée par l'adaptation cinématographique de la BD.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
emem
- 11/04/2012 - 12:11
Talent insuffisant
Je prèfère nettement les adaptations américaines. Les aventures du Marsupilami, c'est le néant cinématographique. Pauvre Franquin. Sa BD était beuacoup plus animé que ce film lamentable. On a l'impression que Chabat s'est mis au niveau de Djamel. Nivellement par le bas..