En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Atlanti-culture
"Equatoria" : Non, Corto Maltese n'est pas mort: sa passion brûle encore
Publié le 02 décembre 2017
Le deuxième album de la nouvelle série le confirme, 22 ans après la disparition d'Hugo Pratt. Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero ont su reprendre admirablement le flambeau. Corto Maltese est là, à nouveau, solitaire, romantique, ardent et inassouvi. Une vraie réussite.
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bertrand Devevey est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.). 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le deuxième album de la nouvelle série le confirme, 22 ans après la disparition d'Hugo Pratt. Juan Diaz Canales et Ruben Pellejero ont su reprendre admirablement le flambeau. Corto Maltese est là, à nouveau, solitaire, romantique, ardent et inassouvi. Une vraie réussite.

BANDE DESSINEE

Corto Maltese

Equatoria

de Juan Diaz Canales Ruben Pellejero

Ed. Casterman

76 pages

16€

RECOMMANDATION

EXCELLENT

THÈME

Corto Maltese, Corto le maltais, est un marin solitaire et romantique, aventurier sur toutes les mers du globe. Ce 14eme album des aventures du célèbre personnage crée par Hugo Pratt le conduit, au début du 20ème siècle, de Venise à Equatoria sur le Haut Nil- passant par Alexandrie et Zanzibar, à la recherche d'un miroir mythique. 

Il rencontre, et c'est le destin de Corto, des femmes énigmatiques et des personnages célèbres qui ont fait l'histoire, comme Lord Byron, Winston Churchill, Henri de Monfried - monstres sacrés de l'aventure romantique. Il croise sur sa route la fille d'Emin Pacha, celui qui fut secouru par l'explorateur Stanley au terme d'une expédition épique à travers le Congo, à la recherche de la dépouille de son père. 

Aventures entremêlées qui se termineront au large de Malte sur des rêves -Corto oblige - naturellement inassouvis.

POINTS FORTS 

1- L'esprit d'Hugo Pratt, plane sur cette nouvelle aventure. Si Corto est né en 1967 et que son génial créateur nous a quitté en 1995, force est de constater que, tant Canales que Pellejo, ses nouveaux "parents", savent en épouser le style, tant artistique que scénaristique.

2- La réalisation graphique est belle, très belle même. Imitation diront les grincheux - succession réussie plutôt, pour ces dessins très "typés", soulignant l'abstraction des gros plans, l'esprit des contrastes noir et blanc des premières éditions (dans les années 70), la qualité des reconstitutions -tant l'architecture, les costumes, la forêt équatoriale, les personnages, turcs, grecs, anglais, ethnies africaines… chaque image est fidèle au génie graphique de Pratt.

3- Le scénario est soigné, parsemé de références historiques, politiques et littéraires, d'un brin d'ésotérisme (Pratt était Franc maçon, initié à Venise !), avec des vrais dialogues qui se marient parfaitement aux dessins. Et des surprises comme  ces personnages secondaires - le Lieutenant Tenton héros d'une aventure que Pratt crée également dans les années 70 sur fond de seconde guerre mondiale en Afrique du Nord, une prisonnière esclave noire mutique et autres brigands ou officiers coloniaux tyranniques qui maintiennent le lecteur en éveil tout au long de l'aventure.

POINTS FAIBLES 

1- Les puristes diront qu'on ne peut pas faire du Corto Maltese sans Hugo Pratt. Ce serait faire ombrage à ce maitre incontesté de la bande dessinée de la fin du 20ème siècle. Mais que son esprit inspire une nouvelle génération de scénariste et de dessinateurs, cela n'est pas condamnable.

2- D'autres vous diront que le scénario sent la recette de cuisine, avec tous les ingrédients bien dosés. Je ne partage pas ce point de vue. A lire, par exemple, la liste des élèves du peintre David (Jacques Louis David), il est clair que le talent est une chose qui inspire et qui se transmet !

EN DEUX MOTS 

Il y a deux façons de résumer cette nouvelle aventure de Corto Maltese : graphiquement et scénaristiquement, c'est un très bon album fidèle à l'esprit de toutes les aventures de Corto. Le second point de vue, pour ceux qui ne connaissent ni le personnage, ni son géniteur, cette aventure est une excellente invitation à découvrir à la fois tous les Corto Maltese, et toutes les aventures imaginées et dessinées par Pratt. 

Revenons aux grincheux : ils vous diront que l'original est nécessairement mieux que la copie. Alors n'hésitez pas, plongez dans ces albums ! Alors, ces deux mots ? Equatoria ne m'a pas déçu,  en particulier par sa qualité graphique. Il m'a même donné envie de replonger dans ma bibliothèque pour y exhumer quelques unes des plus belles aventures du marin romantique comme La Ballade de la Mer SaléeSous le signe du Capricorne, Fable de Venise, Tango et quelques autres !

UN EXTRAIT 

S'adressant à Corto Maltese :

"- Il me semble que tu es de ceux qui fuient les choses qu'ils désirent dès qu'ils les ont à portée de main.

Corto : "- Un illustre collègue marin nous a déjà enseigné le danger de céder au chant des sirènes.

"- Ce bateau ne fait pas escale à Malte

"- Je sais

"- Ou iras tu quand tu débarqueras ?"

LES AUTEUR 

- Hugo Pratt est un scénariste et dessinateur de bandes dessinées Italien né en 1927 et mort en 1995. Pour parler de lui, on ne parle pas de "BD" mais d'une œuvre qui a influencé une ou plusieurs générations de dessinateurs. Qualité des scénarii, reconstitutions méticuleuses des ambiances, références et rencontres avec de grandes figures de l'aventure, de la poésie, tous épris de liberté, souvent à la recherche de l'impossible. Dessinateur au génie photographique, talentueux révélateur de contrastes dans ses images et ses mises en scène, c'est aussi un excellent scénariste. Ce que l'on sait moins, il a été acteur, illustrateur, auteur et Corto Maltese n'est pas son seul héros. Il a reçu, de son vivant et à titre posthume, de très nombreux prix.

- Juan Diaz Canales est espagnol. Il est scénariste de bandes dessinées mais aussi pour des séries télévisées et des films d'animation.  Il a signé, en collaboration avec  Ruben Pellejerol le scénario du premier album de Corto Maltese sorti 20 ans après la mort d'Hugo Pratt : Sous le Soleil de minuit, paru chez Casterman fin 2015.

- Ruben Pellejerol, illustrateur est également espagnol. Juan Diaz Canalès, qui l'a choisi comme partenaire, dit de lui : " c’est un héritier, non pas de Pratt en tant que tel, mais de sa façon de faire de la bande dessinée, de comprendre l’aventure. Et il est aussi dans le même registre graphique." Il a collaboré avec de nombreux scénaristes, en particulier pour les éditions Dupuis et Casterman. Il a été primé à Angoulême en 1999 et à Blois en 2003.

Tous deux se sont vu proposer par la société détentrice des droits d'Hugo Pratt de poursuivre les aventures de Corto Maltese.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2442 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
02.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Brexit : rien n’est joué pour le royaume-Uni même en cas de sortie sans accord
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
07.
“Le pacifisme, ça suffit” : pourquoi la stratégie de répression judiciaire et policière risque de produire une génération de militants politiques aguerris
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
04.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
05.
Vivons-nous dans un univers-bulle en expansion dans une autre dimension ? ; Hubble nous offre un magnifique portrait très détaillé de la galaxie du Triangle
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Elections européennes : La République en Marche détrône le Rassemblement national selon un nouveau sondage
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Oui, il y a “des gens en situation de pauvreté qui déconnent”. Mais voilà pourquoi la question et la solution sont largement ailleurs
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires