En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

02.

Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse

03.

Black Friday et soldes en ligne : voilà pourquoi des Bots rafleront vraisemblablement les meilleures affaires sans vous laisser le temps de réagir

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Donald Trump a déclaré hier qu'il partirait de la Maison Blanche après l'intronisation de son rival mais il aura du mal car il y a eu une "fraude massive"

06.

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

07.

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

01.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

02.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

ça vient d'être publié
pépites > France
Manifestations
Loi "sécurité globale" : très forte mobilisation à Paris et dans toute la France
il y a 10 heures 59 min
pépites > Economie
Covid-19
Le plafond d'indemnisation pour les entreprises fermées sera doublé, à 200.000 euros par mois
il y a 11 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Histoires du Vendée Globe 2" : L’Everest de la voile vu de l’intérieur !

il y a 14 heures 36 min
light > Insolite
Ah
Lille : la Grande roue sera installée, mais restera fermée au public
il y a 14 heures 48 min
pépites > Politique
Le confinement leur réussit
Popularité : Emmanuel Macron et quasiment tout le gouvernement en hausse
il y a 15 heures 48 min
pépites > France
Libérés, délivrés
Déconfinement : retrouvez la nouvelle attestation et le résumé des changements du jour
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Santé
Ils en ont vu d'autres

Ultra Covid Solitude : à la cuisine ou pas, papi et mamie semblent mieux résister à la dépression que les jeunes générations

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Société
Visitez avec nous le XVIIIème arrondissement de Paris

A cause de l’insécurité la bibliothèque de la Goutte d’Or a fermé ses portes. Tiens, il y avait une bibliothèque à la Goutte d’Or ?

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Culture
Bonnes feuilles

Monstres sacrés : Alain Delon, l’éternel enfant blessé

il y a 18 heures 40 min
décryptage > High-tech
Bonnes feuilles

Monde de demain : la vague de l'intelligence artificielle en action

il y a 18 heures 40 min
light > Media
C'est d'actualité
France Télévisions prépare une adaptation en série TV de "La peste" d'Albert Camus
il y a 11 heures 31 min
pépites > Justice
Justice
Nice : un homme écope de 18 mois de prison ferme pour avoir menacé de mort un professeur
il y a 12 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La voyageuse de nuit" : une enquête magistrale où se côtoient révolte et tendresse

il y a 14 heures 40 min
pépites > France
Juste une mise au point
Violences : le préfet de police de Paris Didier Lallement rappelle à l'ordre les policiers
il y a 15 heures 17 min
pépite vidéo > Sport
Rugby
Avant d'affronter l'Argentine, les All Blacks rendent hommage à Maradona
il y a 16 heures 30 min
pépite vidéo > Politique
Déplorable
Manon Aubry (LFI) choque en déclarant que l'insulte "sale macaroni" n'est pas raciste envers les immigrés italiens
il y a 17 heures 44 min
décryptage > International
Chasse ouverte

Iran : assassinat d’un haut scientifique iranien spécialiste du nucléaire

il y a 18 heures 22 min
décryptage > Environnement
Bas-carbone

Énergie nucléaire : l’Union européenne au risque de l’incohérence ?

il y a 18 heures 38 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

Le Covid-19 est-il un laboratoire d’expérimentation pour accélérer la transformation des métiers ?

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Société
Pas de bébés confinement

Les premiers indices d'un baby krach sont-ils là ?

il y a 18 heures 40 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Un nouveau marché en pleine expansion ? Traquer ses propres employés grâce aux méthodes du contre-espionnage

Publié le 26 novembre 2017
Voilà près de dix ans que le feuilleton des fuites massives de données apporte, chaque mois, son lot de révélations. Depuis 2009, on ne recense pas moins d’une quarantaine de diffusions anonymes de fichiers : serveurs mails, dossiers confidentiels, listings bancaires, tout y passe. Extrait de "Armes de déstabilisation massive" de Pierre Gastineau et Philippe Vasset, aux éditions Fayard.
Philippe Vasset
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Vasset est journaliste et écrivain.
Voir la bio
Pierre Gastineau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Gastineau est rédacteur en chef d'"Intelligence Online".
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voilà près de dix ans que le feuilleton des fuites massives de données apporte, chaque mois, son lot de révélations. Depuis 2009, on ne recense pas moins d’une quarantaine de diffusions anonymes de fichiers : serveurs mails, dossiers confidentiels, listings bancaires, tout y passe. Extrait de "Armes de déstabilisation massive" de Pierre Gastineau et Philippe Vasset, aux éditions Fayard.

Pour parer aux fuites massives de données, un nouveau marché se met petit à petit en place, particulièrement aux États-Unis. Il s’agit de traquer les menaces internes (insider threats) à une organisation, c’est-à-dire débusquer, en utilisant les méthodes éprouvées du contre-espionnage, les employés et les sous-traitants susceptibles d’être déloyaux envers leur employeur et de communiquer, soit par frustration professionnelle, soit par conviction personnelle, des données confidentielles à l’extérieur de l’entreprise. Dans ce schéma, chaque salarié, chaque fonctionnaire devient une menace potentielle pour l’organisation qui l’emploie. Ambiance garantie en interne…

Qu’ils interviennent dans des secteurs stratégiques (défense, soutien au renseignement, énergie,  etc.) ou dans des domaines où l’information et la propriété intellectuelle sont l’alpha et l’oméga (divertissement, luxe, pharmacie, etc.), les grands groupes américains ont tous mis en place des programmes de surveillance de leur masse salariale. Pour les sociétés qui vendent ce type de services, la mesure de la menace est le meilleur argument marketing  : le géant des télécoms Verizon pro‑ duit régulièrement une étude, baptisée Data Breach Investigations Report, qui montre que les vols de données internes seraient en forte progression. Qu’elle soit réelle ou fantasmée, cette augmentation des cas de fuites imputables à des salariés est principalement due, selon plusieurs chasseurs engagés dans cette traque, à l’explosion des moyens anonymes et sécurisés de communication. En passant par des messageries chiffrées comme WhatsApp et d’autres, l’employé mécontent peut se venger de son employeur en toute sécurité. Cette évolution des moyens fait dire à un dirigeant d’une des principales sociétés du secteur que « chaque employé, utilisateur, sous-traitant, partenaire est aujourd’hui une menace d’importance pour toute organisation ». Si orwellien soit-il, cet état d’esprit est en train de gagner toutes les grandes compagnies américaines et les institutions sensibles du pays.

Une paranoïa qui fait les choux gras de quelques entrepreneurs habiles, surfant sur le vent de panique qui souffle au sein des conseils d’administration. La première entreprise à avoir flairé le bon filon se nomme Cognitio. Fondée par de grands pontes des principaux services américains de renseignement, elle est présidée par Roger Hockenberry, l’ancien directeur technique du National Clandestine Service (NCS) de la CIA. Le NCS est la pépite cachée de l’agence de Langley : c’est cette unité d’élite qui pilote tous les agents sous couverture de la CIA dans le monde. Le directeur technique du NCS a la délicate tâche de cyberprotéger ces espions clandestins, mais également de leur fournir une identité virtuelle solide, ainsi que les cyberoutils nécessaires à leurs mis‑ sions (virus, porte dérobée pour s’introduire dans un système informatique,  etc.). Car si la National Security Agency (NSA), la principale agence d’interception électronique américaine, surveille massivement les réseaux de communication, la CIA peut également mener des cybermissions de pointe, plus ponctuelles et ciblées.

Au sein de Cognitio, Hockenberry est d’ailleurs entouré de Bob Flores, l’ancien directeur technique de toute l’agence, précisément en charge de superviser la création et le développement des virus informatiques utilisés par les agents de Langley. Certains de ces logiciels ont été dévoilés par WikiLeaks à partir de mars 2017, dans une série de documents que le site a appelés Vault 7. Ceux-ci montrent comment la CIA peut, dans le cadre d’opérations très ciblées contre un individu, pénétrer des systèmes d’exploitation de Google, d’Apple, mais également transformer des téléviseurs connectés en micros, à l’aide de pro‑ grammes insérés dans des clés USB. Surtout, ces documents révèlent que la direction technique de l’agence, via le malware Marble, peut camoufler ses traces et insérer des fragments de code en d’autres langues (chinois, russe, arabe, farsi) afin d’attribuer une attaque à un autre État, complexifiant d’autant les enquêtes d’attribution dans le cybermonde…

Extrait de "Armes de déstabilisation massive" de Pierre Gastineau et Philippe Vasset, aux éditions Fayard

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires