En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Atlanti-culture
"Droite-gauche, ce n'est pas fini" : les vieux schémas ont la peau dure
Publié le 17 novembre 2017
Voyage original et intéressant dans l'histoire des idées et des clivages politiques, le dernier essai de Jean-Louis Harouel l'est beaucoup moins quand il s'agit d'apprécier de manière réactionnaire les évolutions en cours.
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Pierre Tirouflet est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voyage original et intéressant dans l'histoire des idées et des clivages politiques, le dernier essai de Jean-Louis Harouel l'est beaucoup moins quand il s'agit d'apprécier de manière réactionnaire les évolutions en cours.

LIVRE

DROITE-GAUCHE, ce n'est pas fini.

DE JEAN-LOUIS HAROUEL

Ed. Desclée de Brouwer

RECOMMANDATION

BOF !

THEME

En un temps où le syncrétisme politique semble gagner du terrain, en France avec la victoire d'Emmanuel Macron, en Allemagne ou en Autriche avec les “grandes coalitions“…, M.Harouel s’inscrit en faux contre cette idée en publiant DROITE-GAUCHE ce n’est pas fini. 

L’ouvrage s’efforce de démontrer la vivacité de ce clivage politique en recherchant les origines intellectuelles de chaque tendance qui, selon notre auteur, n’ont rien perdu de leur actualité.

POINTS FORTS

La première partie du livre n’est pas dépourvue d’intérêt ; Jean Louis Harouel nous livre le résultat de ses cogitations, appuyées sur de nombreuses références littéraires, des Pères de l’Eglise aux économistes du XIXème siècle.

Pour lui, pas de doute, la gauche est une hérésie. Elle trouverait ses racines dans deux mouvements hérésiaques : le millénarisme, selon lequel le Christ doit régner mille ans sur la terre avant la fin du monde, et la Gnose. Les gnostiques rejettent l’Ancien Testament, considèrent que chaque individu est porteur d’une étincelle du feu divin et aspire à se fondre dans ce grand tout ; ils méprisent la matière, donc le corps, et se livrent, de ce fait, à toutes sortes de comportements répréhensibles au regard de la morale privée et  collective incarnée dans les dix commandements. En découlent déviances et débauches, esprit de jouissance..., jusqu’à la théorie du genre !

Le millénarisme est à la source de l’historicisme, c’est à dire de la conviction que l’Histoire a un sens et une fin. Ainsi Harouel établit-il une filiation intellectuelle entre la pensée du moine calabrais Joachim de Flore  (XIIème siècle) et celle de Marx : la fin est différente, au lieu du règne du Christ adviendra le règne du Prolétariat, mais le processus historique est analogue.

Pour notre auteur, le gauchisme est l’héritier de la  gnose, et le communisme du millénarisme. D’ailleurs de nombreux mouvements rebelles et égalitaristes du Moyen Age, précurseurs des révolutions sociales du XIXème siècle, s’inscrivaient dans ces traditions.

POINTS FAIBLES

La seconde partie, sensée caractériser la droite, n’a d’autres intérêt que d’exposer une énième fois le bréviaire politique de la droite catholique traditionnelle. On y trouve les ingrédients classiques, du refus de l’avortement à celui du mariage pour tous, et de la réticence à l’égard de l’immigration à la condamnation du “Droit-de-l’hommisme“, version relookée du communisme, que notre auteur exècre tout particulièrement. On peut aussi y noter, entre autres, une certaine faiblesse pour le caudillisme latin ou magyar et une réserve certaine à l’égard des ouvertures doctrinales et politiques du Saint-Siège.

EN DEUX MOTS

Dans la lignée de Burke, de Bonald ou de Maistre, M. Harouel nous livre là un ouvrage qui illustre parfaitement le terme réactionnaire.

UN EXTRAIT

« Sur un mode très gnostique, le gauchisme des mentalités et des mœurs à l’œuvre dans les sociétés occidentales dont il imprègne de plus en plus les institutions et le droit, repose largement sur des idées d’apparence chrétienne mais qui sont en réalité falsifiées afin de subvertir tout ce qui assure la survie de ces sociétés : préservation de l’identité de chaque pays, défense de ses intérêts, amour de la patrie, pérennité de la famille, organisation de la sécurité, exactitude de la justice. »

L’AUTEUR

Jean Louis Harouel est un juriste spécialiste de l’histoire du droit. Il a produit plusieurs ouvrages. Sa bête noire semble être le “droit-de-l’hommisme“ auquel il a consacré un écrit vengeur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2447 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Pourquoi la trahison d'Emmanuel Macron envers François Hollande pourrait bien lui revenir en boomerang le jour où il aura besoin d'appuis...
05.
Attention danger (politique) : les gilets jaunes, une crise pour rien ?
06.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
07.
Céline Dion a refait 2 fois sa vie... en même temps; Laura Smet, mariée & heureuse, Karine Le Marchand seule mais heureuse, Charlotte C.&Dimitri, ni seuls ni mariés; Gala nous dit tout sur la vie sexuelle de Houellebecq, Match sur le divorce de Jeff Bezos
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
07.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
04.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
05.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
01.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
06.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
OLYTTEUS
- 23/11/2017 - 11:02
réactionnaire ou conservateur?
le critique qui s'exprime est dans la lignée de la gauche,même s'il se croit de droite....
Mario
- 17/11/2017 - 23:35
Définissez réactionnaire.
Définissez réactionnaire. Votre conclusion sera beaucoup plus claire!
Deudeuche
- 17/11/2017 - 19:49
@bherry
Oui et ce n’est pas fini. La boule de démolition qui leur arrive dans la figure est verte islam.