En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

04.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

05.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

07.

Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

ça vient d'être publié
pépites > Europe
Covid-19
Pour les aider à faire face à l'épidémie, le Portugal régularise tous ses sans-papiers
il y a 3 heures 44 min
pépites > Europe
Allemagne
Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré
il y a 8 heures 2 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

il y a 9 heures 29 min
décryptage > Histoire
Bonnes feuilles

Adrien Loir : une vie à l’ombre de Pasteur

il y a 10 heures 42 min
décryptage > Culture
Atalntico - Litterati

Le chercheur d’art

il y a 10 heures 55 min
décryptage > International
Moyen-Orient

Crise du coronavirus ou pas, la guerre par proxy entre l’Iran et les Etats-Unis continue en Iraq

il y a 11 heures 12 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Julien Aubert : « En 1914, l’Union sacrée n’empêchait pas la classe politique de s’opposer sur la manière de mener la guerre »

il y a 11 heures 44 min
pépites > France
Covid-19
Coronavirus : décès de l'ancien ministre Patrick Devedjian
il y a 12 heures 6 min
Régal pour les papilles
Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement
il y a 17 heures 35 min
pépite vidéo > Science
"Star mondiale" de la microbiologie
Hydroxychloroquine : Didier Raoult dévoile une autre étude qui divise à nouveau la communauté scientifique
il y a 23 heures 16 min
pépites > France
Augmentation
L'amende pour non-respect du confinement passe à 200 euros
il y a 6 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Souvenirs
Quand Patrick Devedjian passait une soirée endiablée à l'université d'été des jeunes UMP
il y a 8 heures 58 min
décryptage > Santé
Tribune

Dramatique pénurie de matériel de protection, appel à tous les Français

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Politique
Colères jupitériennes

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

il y a 10 heures 49 min
décryptage > France
Société

L'administration française, si souvent indifférente à la protection des citoyens

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Politique
Coronavirus

Alain Madelin : "Les citoyens ont raison d’exprimer leur défiance pour contraindre les autorités à l’action"

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Santé
Mythe et réalité

Crise sanitaire : non le secteur public n’a pas été abandonné ces dernières années. La preuve par les chiffres

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Politique
Politique

Covid-19 : Face au feu de la critique, Philippe ajuste le tir, Macron ne change rien

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le bon sens" de Michel Bernard : un récit imprégné de la vie de Jeanne d’Arc

il y a 17 heures 58 min
pépite vidéo > Santé
Pédagogie et mobilisation du gouvernement
Coronavirus : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 1 jour 23 min
Atlanti-culture

"Les fourberies de Scapin" - In saecula saeculorum: Molière

Publié le 03 octobre 2017
Molière est la grande vedette de cette rentrée théâtrale. L'occasion de découvrir, entre autres, à la Comédie française, un très jeune et formidable Scapin: Benjamin Lavernhe.
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Danielle Mathieu-Bouillon est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Molière est la grande vedette de cette rentrée théâtrale. L'occasion de découvrir, entre autres, à la Comédie française, un très jeune et formidable Scapin: Benjamin Lavernhe.

THEATRE

LES FOURBERIES DE SCAPIN

de Molière

Mise en scène: Denis Podalydès

Avec Benjamin Lavernhe, Didier Sandre, Bakary Sangaré, Gilles David, Adeline d’Hermy

Pauline Clément, Julien Frison, Gaël Kamilindi, Maika Louakarim, Aude Rouanet

Durée 1h45                                                                                                         

 

INFORMATIONS

Comédie-Française

Jusqu' au 11 février, en alternance

Réservation : 01 44 58 15 15 

                      www.comedie-francaise.fr   

RECOMMANDATION 

EXCELLENT

THEME 

Dans la ville de Naples, profitant du voyage de leurs pères respectifs, Octave a épousé Hyacinte et Léandre est tombé amoureux fou de Zerbinette. Mais leurs pères Géronte et Argante reviennent, bien décidés à leur orchestrer les mariages qu’ils ont concoctés pour eux. Scapin, le valet de Léandre, à la fois audacieux et ingénieux, va mettre ses talents innombrables au service des jeunes gens pour soutirer de l’argent aux pères et arranger pour le mieux cette querelle de générations, souvent présente chez Molière, qui renoue ici avec la tradition italienne, où la farce se mêle à la comédie.

POINTS FORTS

1 - Denis Podalydès est un homme de théâtre avéré ; il met en scène la pièce avec fougue et maestria. Molière a créé le rôle, mais celui-ci est exténuant, en raison de ses multiples morceaux de bravoure. En grand directeur d’acteur, Podalydès  choisit un Scapin jeune et ardent, qu’il lance dans un déferlement de malices, d’ingéniosités, de cascades, de chansons, voire de tyrolienne, pour le plus grand bonheur du public. Le rôle exige du souffle ; Benjamin Lavernhe s’y révèle éblouissant.

2 - Didier Sandre incarne Géronte avec ce pouvoir qu’ont les très grands acteurs à composer un personnage totalement différent de ce qu’ils sont. Il s’est grimé pour enlaidir son visage, a modifié sa voix, caricaturé sa silhouette pour devenir cet avaricieux agressif et assez abominable, voulu par Denis Podalydès. 

La scène du « Que diable allait-il faire dans cette galère ? » atteint des sommets dignes d’un morceau d’anthologie. Entre la malice fourbe mais sans faille de Scapin et la violence de plus en plus accentuée de Géronte, qui s’en prend à tout ce qui l’entoure, un comique dévastateur emporte les rires du public comme une houle de mer déchaînée. Tous deux, deviennent par leur talent, les triomphateurs de cette comédie débridée, d’une drôlerie irrépressible qui atteint ici des sommets.

3- Autour d’eux, une distribution solide :  On peut citer : Gilles David en Argante, Bakary Sangaré en Sylvestre, Gaël Kamilindi en Léandre et une Adeline d’Hermy, dont le rire sidère tant Géronte et dont on sent qu’elle n’est pas insensible au charme un peu dévastateur de Scapin. Est-ce là ce qui fait de Julien Frison, un Octave un peu terne ? Peut-être ?

4 - Il semble que le rôle de Scapin a particulièrement fasciné ce grand admirateur de Molière qu’est Denis Podalydès. Il en montre, tout en respectant parfaitement le texte, l’infinie complexité, faite à la fois de charme et de cynisme, de grande intelligence, mais aussi pourvu d’un regard désabusé sur la condition humaine et ses multiples injustices. Molière, en 1671, date de la création de la pièce, doit jouer dans la salle du Palais Royal, encore en travaux. Mais il est, en contrepartie, libéré du carcan des spectacles de cour. Il renoue ici, avec sa liberté d’expression et dévoile, par la bouche de Scapin, des vérités dont Beaumarchais reprendra certains échos avec son Figaro.

5 – Les costumes sont très beaux, dans des couleurs subtiles, riches, joyeuses et ensoleillées, typiques de Christian Lacroix qui les signe.

POINTS FAIBLES

1 –Le metteur en scène a voulu placer l’aventure dans des fonds de cales du port de Naples, ce qui assombrit l’ensemble et laisse une aire de jeu plus limitée et parfois mal accessible. Ceci explique aussi les palissades, les échelles et autres tours et escaliers. Un tel dispositif était-il nécessaire ? On peut s’interroger. Eric Ruf, Administrateur Général de la Comédie française et, en l'occurrence, scénographe, y apporte néanmoins le talent de sa palette avec de belles toiles de fonds maritimes. Cela posé, le lourd dispositif, (une grue et un palan) pour le moins surprenant a priori, utilisé pour orchestrer la célèbre scène du sac, semble énorme ; il réussit pourtant son effet, en transportant quasiment le public à Guignol. N’est-il pas vrai, que la scène du sac fut souvent discutée, même par Boileau, l’un des plus fidèles amis de Molière ? Mais il nous faut reconnaître que le résultat est efficace et que la salle croule de rire.

EN DEUX MOTS 

C’est une indéniable réussite. Denis Podalydès a gagné son pari et révèle un jeune acteur qui fait merveille en Scapin.  Il nous présente Molière dans la densité de sa pensée, avec une énergie endiablée, un brio, qui emporte tout sur son passage. 

Ces Fourberies de Scapin démontrent bien, en ce début de saison théâtrale, que Sacha Guitry avait raison lorsqu’on lui posait la question : « Quoi de neuf ? », de répondre : « Molière ! ». Signalons ici que, rive gauche, sur le modeste plateau du Poche Montparnasse, Stéphanie Tesson a monté un Amphitryon exemplaire. Sans oublier, évidemment, le tandem Fau-Bouquet dans Tartuffe.

UN EXTRAIT 

Scapin : « A vous dire la vérité, il y a peu de choses qui me soient impossibles quand je veux m’en mêler. J’ai sans doute reçu du Ciel un génie assez beau pour toutes les fabriques de ces gentillesses d’esprit, de ces galanteries ingénieuses à qui le vulgaire ignorant donne le nom de fourberies ; et je puis dire, sans vanité, qu’on n’a guère vu d’homme qui fût plus habile ouvrier de ressort et d’intrigues, qui ait acquis plus de gloire que moi dans ce noble métier : mais, ma foi ! Le mérite est trop maltraité aujourd’hui, et j’ai renoncé à toutes choses depuis certain chagrin d’une affaire qui m’arriva. »

Octave : « Comment ? Quelle affaire, Scapin ? »

Scapin : « Une aventure où je me brouillai avec la justice. »

Octave : « La justice ? »

Scapin : « Oui, nous eûmes un petit démêlé ensemble. »

Octave : « Toi et la justice ? »

Scapin : « Oui. Elle en usa fort mal avec moi, et je me dépitai de telle sorte contre l’ingratitude du siècle, que je résolus de ne plus rien faire. »

L’AUTEUR 

Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière est né à Paris en 1622. Il est en quelque sorte l’emblème du Théâtre français, puisque la Comédie française fondée par Louis XIV en 1680  est souvent appelée la « maison de Molière ». 

Ce même Molière, à l’instant de la création des « Fourberies de Scapin » retrouve, on l’a vu, une forme de liberté par rapport aux spectacles de cour dont il est l’un des grands organisateurs; mais il ne connaît pas avec cette pièce le succès qu’il espérait. 

Deux ans plus tard, le 17 février 1673, il meurt à l’issue de la troisième représentation du « Malade Imaginaire ». 

On dit que lorsque le roi, plusieurs années après, interrogea Boileau pour savoir qui, selon lui, était le plus grand auteur de théâtre de son règne, ce dernier répondit : Molière.

Comment ne pas conclure en citant Alfred de Musset évoquant Molière :

« …Quel grand et vrai savoir des choses de ce monde,

Quelle mâle gaieté si triste et si profonde

Que, lorsqu’on vient d’en rire, on devrait en pleurer ! » (La soirée perdue)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

02.

Béatrice Dalle se marie à nouveau, Katy Perry & Orlando Bloom décalent; Daniel Craig veut tout claquer avant de mourir; Kim Kardashian : sex-exploitée par sa mère ?; Angelina Jolie repart en guerre contre Brad

03.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

04.

Le marché de Rungis va proposer un service de vente en ligne et de livraison suite au confinement

05.

Coronavirus : et voilà ce qui se serait passé si on n’avait rien fait contre l’épidémie

06.

Coronavirus : pourquoi l’Occident ne comprend pas ce qui a vraiment marché à Wuhan

07.

Le ministre des Finances du lander de Hesse retrouvé mort sur une voie ferré

01.

Saint-Denis, ville ouverte : ouverte au coronavirus !

02.

1050 milliards pour la BCE, 700 milliards de dollars pour le budget américain, 50 milliards d’euros pour le Français… d’où vient tout cet argent ?

03.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Coronavirus : La Chine tente d’échapper à ses responsabilités en trollant le monde

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

01.

Aussi inquiétante que le Covid-19, la crise de la raison ? Gourous et boucs émissaires font leur retour

02.

Coronavirus : la plus grande crise économique de tous les temps… ou pas. Car les armes existent pour la contrer

03.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

04.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

05.

Lutte contre le Coronavirus : ces failles intellectuelles qui fragilisent la méthode française

06.

Procédures contre les responsables publics : ce qui sera juridiquement possible (ou pas)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 04/10/2017 - 18:51
Une reprise opportune de cette pièce
D'abord, parce qu'elle est la farce de Molière, sans doute la seule du dramaturge qu'un Français « moyen » arrive encore à comprendre. Ensuite, elle se doit être bien accueillie, ne serait-ce que pour faire pendant à la création du musée de l'esclavage français.