En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

03.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 4 heures 59 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 6 heures 26 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 11 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 13 heures 7 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 14 heures 43 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 15 heures 20 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 15 heures 37 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 16 heures 11 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 16 heures 32 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 16 heures 49 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 5 heures 43 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 10 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 12 heures 45 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 15 heures 9 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 15 heures 31 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 15 heures 48 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 16 heures 18 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 16 heures 37 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 16 heures 50 min
Atlanti-culture

"Gauguin" : fiévreux et habité, Cassel meilleur en Gauguin que Lindon ne l'a été en Rodin

Publié le 20 septembre 2017
François Quenin pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Quenin est chroniqueur pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
CINEMA
 
Gauguin
D’Édouard Deluc
Avec Vincent Cassel, Malik Zidi, Tuheï Adams
 
RECOMMANDATION : EXCELLENT
            
 
THÈME
 
Entre 1891 et 1893, Gauguin accomplit un premier séjour à Tahiti. Il va peindre soixante-six chefs d’œuvre en dix-huit mois. 
Le début du film « Gauguin » le montre à Paris avant son départ dans un banquet présidé par le poète Mallarmé, où sont réunis ses amis artistes. Il a essayé de les entraîner, en vain, dans son projet fou, peindre l’ailleurs, l’exotisme absolu. 
Avant son départ, comme pour lui compliquer les choses de la vie, sa femme vient de sa Hollande natale avec leurs cinq enfants et constate l’état de misère dans lequel il se trouve. Il est déchiré, Gauguin, car il aime sa femme et ses enfants, mais il est décidé aussi. Sa peinture d’abord, et pour la renouveler, il est nécessaire d’aller voir ailleurs : « Il n’y a plus rien de neuf à peindre ici » affirme-t-il. Et comme en écho, le critique Charles Morice gémit dans le froid Paris : « Ici, nous perdons notre temps ». Mais il en est qui ne partagent pas ces avis tel le peintre Paul Signac : « Ceux qui font noir au Nord et bleu dans le Midi sont des farceurs ». Le cinéaste Édouard Deluc, qui s’est inspiré d’un texte de Gauguin, « Noa Noa », du nom indigène de Tahiti signifiant « Pays parfumé », a privilégié une longue idylle avec une jeune Tahitienne plutôt que de multiplier les femmes qu’il a rencontrées dans ses pérégrinations. 
À bout de souffle et d’argent, il finira par être rapatrié sanitaire. Mais il reviendra.
 
POINTS FORTS
 
Le film veut montrer un artiste, et quel artiste, dans sa création quotidienne et il y réussit. Il faut dire que Vincent Cassel endosse vraiment le visage, la silhouette et l’allure du peintre. Bien mieux que Vincent Lindon dans « Rodin ». Le physique, l’apparence, c’est important pour saisir ce qu’il y a derrière : les idées d’un artiste qui met son existence en jeu pour saisir l’âme sauvage, comme il dit.
 
Car tel est le projet du film : montrer comment un artiste emporté par son art décide d’aller au bout du monde pour le renouveler. « Il n’y a plus rien à peindre ici » répétait-il, juste avant que Van Gogh peigne les tournesols en Provence et les champs de blé à Auvers-sur-Oise, sans parler des nymphéas de Monet  et des cathédrales de Manet… Bon, Gauguin était parfois de mauvaise foi...
 
POINTS FAIBLES
 
Il voulait peindre la nature sauvage, Gauguin. Le film peine à nous préciser ce que cela signifie et nous laisse un peu sur notre faim en ce qui concerne l’influence de Gauguin sur la peinture moderne.
 
EN DEUX MOTS
 
Paul Gauguin a passé ses plus jeunes années à Lima, son père fuyant le régime de Napoléon III. Plus tard il a effectué son service militaire dans la marine nationale. Pas étonnant qu’il ait rêvé ensuite de quitter l’hexagone. Les pavillons exotiques de l’Exposition universelle, qu’il avait vus à Paris, n’avaient fait que renforcer son rêve de « fuir là-bas, fuir ! ». 
Découverte en 1867 par le navigateur Bougainville, Tahiti venait en 1881 de passer du statut de protectorat à celui de colonie française. 
Il existait avant Gauguin une tradition primitiviste qui s’était développé au XVIIIe siècle sous les plumes de Jean-Jacques Rousseau et Bernardin de Saint Pierre. Le mythe avait été remis à l’honneur par la publication en 1880 du roman autobiographique de Pierre Loti, « Le mariage de Loti », relatant ses amours avec une belle vahiné. La lecture de cet ouvrage ne fut pas étrangère à la décision de Gauguin. 
Finalement, c’est investi d’une mission officielle du directeur des Beaux-Arts que Gauguin s’embarqua pour Tahiti le 4 avril 1891.
 
UN EXTRAIT
 
Ou plutôt quatre:
- « Adieu, terre hospitalière, terre délicieuse, patrie de liberté et de beauté ! Je pars avec deux ans de plus, rajeuni de vingt ans, plus barbare aussi qu’à l’arrivée et pourtant plus instruit. Oui, les sauvages ont enseigné bien des choses au vieux civilisé ». Gauguin, au retour de son premier séjour à Tahiti.
- « A travers l'histoire de Gauguin, j’ai voulu raconter l'histoire des Polynésiens, le choc des civilisations, l'histoire de l'art moderne, la quête de la liberté... Il y a mille et un sujets à aborder à travers ce personnage, qui finalement n'est qu’un prétexte. » Édouard Deluc
- « Mon père ne nous a jamais abandonné, il a suivi son destin, il pensait souvent à nous », disait en 1978, lors d’une rétrospective Gauguin au Grand Palais, Mme Bizet, 80 ans, fille de Gauguin.
- « Quelques vieux chevaux blancs qui fredonnent Gauguin… »
Jacques Brel, « Les Marquises » 
 
LE RÉALISATEUR
 
Diplômé des Beaux-Arts en 1993, Édouard Deluc a réalisé trois courts-métrages, avant « Gauguin », qui est donc son premier long-métrage. Il a tourné de nombreux vidéoclips ainsi que des publicités, ce qui explique son impeccable maîtrise technique.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires