En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 3 heures 1 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 4 heures 30 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 7 heures 15 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 9 heures 14 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 10 heures 37 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 11 heures 32 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 11 heures 50 sec
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 11 heures 15 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 11 heures 29 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 21 heures 2 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 3 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 7 heures 2 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 8 heures 48 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 10 heures 52 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 11 heures 38 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 11 heures 1 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 11 heures 26 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 11 heures 34 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 21 heures 16 min
© Reuters
© Reuters
Bonnes feuilles

Supermarchés obsédés par les marges, légumes espagnols à bas coûts...et aux pesticides : qui souhaitons-nous vraiment financer avec notre argent ?

Publié le 20 août 2017
Nous sommes tous des consommateurs et nous pouvons orienter nos achats en fonction de nos valeurs les plus profondes. Que vous soyez novice en la matière ou déjà engagé dans cette démarche, vous trouverez dans cet ouvrage un programme sur mesure pour consommer en conscience et de façon équitable. Extrait de "J'arrête de surconsommer" de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken aux Editions Eyrolles (2/2).
Marie Lefèvre est l'auteur du blog "La Salade à Tout", dans lequel elle partage son quotidien et son aspiration à une vie plus saine et plus simple.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Herveline Verbeken est l'auteur du blog "Sortez de vos conapts", dans lequel elle échange sur les questions environnementales et sociétales.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Lefèvre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marie Lefèvre est l'auteur du blog "La Salade à Tout", dans lequel elle partage son quotidien et son aspiration à une vie plus saine et plus simple.
Voir la bio
Herveline Verbeken
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Herveline Verbeken est l'auteur du blog "Sortez de vos conapts", dans lequel elle échange sur les questions environnementales et sociétales.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous sommes tous des consommateurs et nous pouvons orienter nos achats en fonction de nos valeurs les plus profondes. Que vous soyez novice en la matière ou déjà engagé dans cette démarche, vous trouverez dans cet ouvrage un programme sur mesure pour consommer en conscience et de façon équitable. Extrait de "J'arrête de surconsommer" de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken aux Editions Eyrolles (2/2).

Posons-nous cette question lorsque nous achetons nos fruits et légumes : qui souhaitons-nous financer avec notre argent ? Plus les consommateurs se tourneront vers les produits respectueux, plus les fermes qui les produisent pourront embaucher des personnes en reconversion !

Même si la vente directe est encore inégale selon les régions, il est aujourd’hui facile de trouver des producteurs locaux en faisant une petite recherche sur Internet. Tapez « producteurs locaux + votre département » dans votre moteur de recherche écologique préféré12, et le tour est joué !

Oui, mais faire ses courses à plusieurs endroits prend plus de temps… Et mes journées ne font que 24 heures !

C’est sans compter la simplification de votre liste de courses opérée au jour 9, qui a pour effet de réduire énormément le temps passé dans les supermarchés ! Vous pouvez désormais mettre à profit ce temps libéré pour chercher vos fruits et légumes chaque semaine chez un producteur à deux pas de chez vous ! Cela peut devenir un véritable plaisir, et même l’occasion d’une sortie en famille !

Les Amap (Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne) sont également une bonne alternative : vous pouvez commander un panier de fruits et légumes bio et locaux chaque semaine. Cela ne vous prendra que le temps d’aller récupérer votre panier. Certaines proposent même la livraison à domicile ! Rendez-vous sur le site www.reseau-amap.org pour trouver la plus proche de chez vous !

Plus loin de nous

Connaissez-vous le secret des légumes espagnols à si bas prix que nous vendent les supermarchés, ces prix qui leur servent de référence pour étrangler les producteurs français ? Ils viennent pour la plupart des serres d’Almeria. Vu d’en haut, ça ressemble à une gigantesque mer de plastique qui recouvre 40 000 hectares — 400 km2. Pas de forêts. Pas de nature. Pas de sol à l’air libre. Ces serres d’Almeria sont le premier producteur de fruits et légumes des pays du Nord et particulièrement en saison froide : leur business réside dans notre volonté à manger ce qu’on veut, quand on veut.

Mais comment des fruits et légumes subissant 2 000 km de transport, avec le coût associé, peuvent être la référence des prix les plus bas du marché ? Bien au-delà des pesticides, engrais et herbicides qui arrosent les cultures, et dont on trouve régulièrement les traces sur les légumes, ce qui les rend si concurrentiels, c’est le « modèle social » : la majeure partie de la main-d’œuvre est composée de migrants clandestins, dont le statut illégal les rend corvéables à merci. Paiement partiel du salaire, insuffisance, voire absence d’une couverture sociale digne de ce nom, travail journalier sélectif et sur appel, irrespect de la personnalité, racisme ouvert, tracasseries multiples et répétées, sans parler des conditions de logement déplorables et trop souvent scandaleuses, auxquelles s’ajoutent les nombreux accidents de travail dus à l’utilisation inadéquate des produits phytosanitaires. Déjà, en 2007, un rapport tirait la sonnette d’alarme à propos des conditions de travail de ces êtres humains.

En France, le salaire est garanti : un travailleur, même au salaire minimum, coûtera forcément plus cher qu’un travailleur clandestin exploité, cela se répercutera inévitablement sur les coûts de production et donc, sur le prix final. S’aligner sur des prix très bas nécessite pour les producteurs français d’avoir recours à une forme d’exploitation beaucoup plus pernicieuse mais non moins réelle. En effet, pour pouvoir rembourser leurs emprunts, les agriculteurs doivent se soumettre à un rendement tel qu’ils ne voient plus le jour. Dans ce système, leur survie et celle de leur famille dépendent de leur autoexploitation.

Cette problématique, nous l’avons abordée au jour 10 avec l’extraction du mica par des enfants, ou au jour 11 pour les vêtements avec, entre autres, le travail des enfants ou la manipulation de produits toxiques sans aucune protection : dans de nombreux pays en voie de développement, nos produits du quotidien sont fabriqués sans aucune considération pour les « petites mains ».

Il faut produire toujours davantage et à moindre coût pour répondre à une demande pressante du consommateur qui considère de plus en plus ses objets du quotidien comme étant jetables : il faut changer de garderobe tous les ans, il faut renouveler notre téléphone portable tous les deux ans, il faut acheter toujours de nouveaux jouets pour les enfants, il est tout à fait normal de posséder des dizaines de fards à paupières différents (ou pas !).

Salaires de misère, conditions de travail déplorables, travail des enfants, est-ce cela que nous voulons cautionner par nos achats ? Notre portemonnaie peut être le moyen de financer ou non des modes de production et tout un système économique. Mais pour en arriver à se poser ce genre de questions, il faut se demander l’origine de chaque produit.

Faisons un petit test : levez la tête du livre et regardez les objets qui vous entourent. Où et par qui ont-ils été produits ? Pensez à toutes les personnes qui ont contribué au fait que vous puissiez porter cette chemise : qui a dû produire le tissu, le teindre, qui l’a découpé, assemblé, qui l’a conditionnée, transportée, qui l’a mise en rayon, qui l’a vendue ?

La deuxième partie de ce livre vous a proposé de nombreuses alternatives concrètes pour consommer plus éthique et plus sain, alors plus d’excuses !

Extrait de "J'arrête de surconsommer" de Marie Lefèvre et Herveline Verbeken aux Editions Eyrolles

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

05.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

06.

Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée

07.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 21/08/2017 - 21:22
Sur consommation
D'abord ça ne veut rien dire. Ensuite si tous les enfants qui fabriquent des biens de consommation courante dans les pays "en voie de développement" (pour le développement on verra plus tard) ne travaillaient pas ils n'auraient d'autre choix que de crever de faim (ce qui en général ne mettrait pas l'espèce en péril). D'ailleurs si on rétablissait le travail des enfants en France et qu'on envoyait directement en usine ceux qui ne savent pas lire et écrire en fin de CM1 on obtiendrait de meilleurs résultats au PISA.
vangog
- 21/08/2017 - 09:35
Marie et Herveline, vous avez voté pour l'UE,
je suppose?...vu le boboisme qui transpire de vos propos c'est très probable. Alors assumez votre choix, car l'UE c'est une immigration clandestine continue afin de tirer les salaires et le niveau social à la baisse, un dumping fiscal et social destructeur pour les pays qui ont le malheur d'avoir une éthique sociale, et une destruction systématique de toute industrie et agriculture chez ceux qui n'ont plus comme seule ressource que de taxer leurs consommateurs, pour payer leurs déficits commerciaux...seuls les bobos ont le temps et l'argent de choisir leurs "petits producteurs" de quartiers. Les familles de 4 à 6 enfants (d'immigrés) que vous avez appelé de vos vœux avec l'UE, dans l'espoir de payer les retraites allemandes ou françaises, vont faire leurs courses en grande surface...d'ailleurs, ces mères de famille n'ont même pas les capacités ni le temps de lire vos articles...
mgt
- 21/08/2017 - 08:09
acheter francais
si les français achetaient des produits francais , les supermarches ne vendraient plus de l'espagnol toxique