En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Stéphane Trapier
Atlanti-culture

Renaissance de la magie : impressionnant et éblouissant

Publié le 20 juin 2016
La magie est un domaine artistique en plein renouvellement, qui déborde largement, aujourd'hui, ses cadres traditionnels. Ce dont témoigne avec brio le spectacle proposé au Théâtre du Rond-Point.
Eléonore de Dampierre est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eléonore De Dampierre pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eléonore de Dampierre est chroniqueuse pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La magie est un domaine artistique en plein renouvellement, qui déborde largement, aujourd'hui, ses cadres traditionnels. Ce dont témoigne avec brio le spectacle proposé au Théâtre du Rond-Point.

Les auteurs

Clément Debailleul et Raphaël Navarro se rencontrent au festival CIRCa à Auch, dont ils seront lauréats en 1997. Ils fondent en 2000 la compagnie 14:20, qui compte aujourd’hui une trentaine de membres.

La compagnie 14:20 est à l’initiative d’un important mouvement artistique de la scène contemporaine française de ces dernières années, celui de la magie nouvelle, dont la co-fondatrice est Valentine Loiseau, dramaturge et anthropologue au Collège de France, mais aussi membre de la compagnie 14:20 depuis son origine. Cette forme actuelle, qui place le déséquilibre des sens et le détournement du réel au centre des enjeux artistiques, compte aujourd’hui plus d’une soixantaine de compagnies partout dans le monde et ne cesse de croître. En croisant de nombreuses pratiques (danse, théâtre, cirque, marionnette, peinture, cuisine, mode, arts numériques, etc.,) elle affirme la magie comme un langage autonome et foisonnant, contemporain et populaire, à travers la création artistique, la recherche scientifique, la transmission pédagogique, et le soutien aux jeunes auteurs magiciens.

Thème

La magie, bien sûr, mais aussi et surtout la poésie, l’humour, le rêve, l’esthétique. Une douzaine de « numéros » s’enchaînent sur le thème de l’irréel : chorégraphies, lévitations, prestidigitations, « ovnis »  lumineux volant au-dessus de la tête des spectateurs, tours de cartes, métamorphoses, illusions d’optique. Tout en innovant - nouvelles technologies obligent - cette « magie nouvelle » s’inscrit dans la tradition de l’illusionnisme : le spectateur retrouve les éblouissements de ses souvenirs d’enfance. Le tout est accompagné de musiques tantôt pianistiques (Madeleine Cazenave), tantôt interprétées à la guitare ou fondées sur la voix et un sampler (Camille Saglio).

Points forts

-       Une brochette de talents exceptionnels : la magnifique danseuse Ingrid Estarque, les magiciens Eric Antoine (pas mal en version moderne du clown blanc en plus drôle), Yann Frish (irrésistible « Auguste » et brillant prestidigitateur) ou Etienne Saglio (jongleur illusionniste, fabricant de rêve)… Sans oublier Calista Sinclair, complice en métamorphoses d’Eric Antoine.

-       Le véritable numéro de clown intitulé  L’entracte  nous fait beaucoup rire. Le public est pris à partie, pris à témoin, mis à contribution parfois violemment, bref complice d’une comédie qui tient par moments de l’improvisation, ce qui en fait tout le charme.

-       Avec un bon dosage de clownerie et de féérie, l’effet de surprise est maintenu jusqu’à la fin du spectacle.

-       Bravo aux musiciens sans qui une monotonie pourrait s’installer, et bravo à la technicité de la mise en scène, en particulier  dans la synchronisation des effets d’hologrammes.

Points faibles

-       Certains numéros traînent un peu en longueur, notamment les « objets volants » lumineux.

-       On se passerait éventuellement de certaines blagues un peu lourdes du « clown blanc » (Eric Antoine), même si une certaine vulgarité fait toujours rire…

En deux mots

Un spectacle pour les jeunes de 7 à 77 ans ? Allons jusqu’à 107 ans, il  n’y a pas de limite d’âge pour rêver…

Une phrase

Celle d’André Breton dans le Premier Manifeste du Surréalisme : « L’homme, ce rêveur définitif, de jour en jour plus mécontent de son sort, fait avec peine le tour des objets dont il a été amené à faire usage ».

Recommandation

ExcellentExcellent

Théâtre

Nous, rêveurs définitifs

de Clément Debailleul et Raphaël Navarro

Avec Éric Antoine, Ingrid Estarque, Yann Frisch, Etienne Saglio, Calista Sinclair

Musique de Madeleine Cazenave et Camille Saglio

Informations

Théâtre du Rond-Point

2bis av. Franklin Roosevelt, 75008 Paris

Jusqu’au 3 juillet 2016

Réservation : 01 44 95 98 21

www.theatredurondpoint.fr

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

04.

Un Rugy de perdu, 10 populistes de retrouvés ? Quand les opérations mains propres ne produisent pas la vertu escomptée

05.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

06.

Rentrée sous pression : pourquoi la mi-mandat pourrait être fatale pour l’unité de la LREM

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Un pas en avant, deux pas en arrière

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

05.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Septentrionale
- 21/06/2016 - 16:28
La Société Française abusée par l'imposteur MoiPrésident
Merlinpinpin le maléfique aura joué, lui, un sale tour de magie à la France empapaoutée, violentée. Qu'il morde la poussière en 2017