En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
L'Europe doit être le modèle de gouvernance d'une forme de communauté potentiellement mondialisée.
Atlanti-culture

"Le multiculturalisme comme religion politique" : à lire en priorité

Publié le 09 juin 2016
L'essai du Canadien Mathieu Bock-Côté est probablement l'un des deux ou trois livres les plus importants publiés ces derniers mois sur la crise des sociétés occidentales. Après l'avoir lu, vous verrez les choses autrement.
Arnaud Joly est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Joly pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Arnaud Joly est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'essai du Canadien Mathieu Bock-Côté est probablement l'un des deux ou trois livres les plus importants publiés ces derniers mois sur la crise des sociétés occidentales. Après l'avoir lu, vous verrez les choses autrement.

L'auteur

Mathieu Bock-Côté (MBC), 36 ans, est né au Québec ; son père est  professeur d'histoire. Il est diplômé en philosophie et titulaire d'un doctorat (PHD) en sociologie de l'Université de Montréal. Ses recherches portent principalement sur le nationalisme québécois et la démocratie occidentale depuis les années 1960.

MBC est républicain et conservateur, inspiré par les œuvres de Raymond Aron, Hannah Arendt et Alain Finkielkraut. Il ne cache pas ses « profondes convictions souverainistes » en dénonçant la dénationalisation et l’oubli de la dimension identitaire. Il soutient que l'homme a besoin d'une relative stabilité anthropologique et d'ancrages dans la durée historique. Il est favorable à un conservatisme apte à renouer avec une certaine idée de l'homme et de la civilisation à laquelle il appartient. Sa pensée est en opposition radicale avec un individualisme de type néolibéral et avec un progressisme désireux d'en finir avec un monde trop vieux jeu et, in fine,  inévitablement tenté par la table-rase.

MBC a enseigné à l’Université du Québec à Montréal et à l’Université de Montréal. Il collabore à différents journaux, blogs et médias et est actuellement un essayiste renommé du Québec.

Thème

MBC analyse dans cet ouvrage ce qu'est le multiculturalisme et comment il s'est répandu, à gauche d'abord, pour devenir, aujourd'hui, une sorte de "religion politique" occidentale, porteuse de "valeurs primordiales, universelles et incontestables".

Il en fait remonter la naissance aux années 1960, à la perte de vitesse du marxisme, à un ralliement des élites à l'économie de marché et au développement des radicalismes culturels et identitaires. De l'ouvrier on passe à l'exclu.

Le drame se serait noué ainsi :

-         La diversité étant une richesse primordiale, le multiculturalisme a modifié le sens de la modernité qui ne correspond plus à un équilibre entre héritage et progrès, entre mémoire et utopie. Seuls comptent le progrès, incompatible avec l'idée d'héritage, et l'utopie d'un monde sans frontières.

-         Il faut alors déconstruire le récit national pour libérer les mémoires minoritaires enfouies et nous jeter dans le post-modernisme. Ce qui conduit progressivement à la disqualification de la souveraineté populaire et à la judiciarisation du politique, en substituant les droits de l'homme à la souveraineté démocratique.

-         Il faut viser substantiellement comme symboliquement une égalité entre groupes victimisés et groupes dominants. Il faut accueillir la diversité et non pas vouloir l'assimiler. La logique du contractualisme doit l'emporter sur celle de l'héritage. L'éducation doit participer à ce mouvement en prônant la déconstruction  plutôt que la transmission.

-         Le conservatisme est, au mieux, une fragilité psychologique, mais plus probablement une pathologie liée à des phobies diverses. Son point de vue est irrecevable. Le multiculturalisme, seul discours valable, est devenu une religion.

-         L'Etat-nation, les frontières et l'autorité sont désuets, l'Europe doit être le modèle de gouvernance d'une forme de communauté potentiellement mondialisée.

Points forts

MBC est convaincu que la toute-puissance du multiculturalisme explique en grande partie les difficultés que nous avons à constituer une communauté unie et solidaire pouvant se construire un avenir. Prenant appui sur l'histoire, la sociologie et la politique, son discours  est facile à suivre et percutant.

Effectivement, nous semblons avoir oublié depuis 50 ans l'idée simple que pour qu'un projet soit convaincant et fédérateur, il faut tout simplement qu'il produise quelques effets jugés positifs et sorte de l'expiation permanente des crimes passés et présents.

Points faibles

On serait facilement convaincu de la lourde responsabilité de la gauche française si nous étions le seul pays à nous retrouver dans cette panne de projet, sans ambition.

On peut malheureusement craindre que ce soit un des symptômes d'une maladie plus profonde de l'Occident tout entier dont "les lumières" ternissent et qui n'éclairent plus grand monde, à part les déshérités...

Et, grande question : après presque 50 ans de multiculturalisme, avons-nous réellement d'autre choix que de nous y résigner ?

En deux mots 

Cioran disait :"La politique c'est l'art de discerner parmi les nuances du pire". 

Haut les cœurs !

Recommandation

En prioritéEn priorité

Livre

Le multiculturalisme comme religion politique

de Mathieu Bock-Côté

Editions du Cerf

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

03.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

06.

20 après le Kosovo, l’Occident et l’UE devraient-ils éprouver une pointe de regret vis-à-vis de la Serbie ?

07.

Alerte à la pollution des pneus et des freins des voitures

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Monteynard
- 17/06/2016 - 17:45
Excellent livre
Effectivement un très bon livre,clair et agréable de lecture ,à lire en priorité ,car dessinant une bonne partie des défis qui nous attendent.
tubixray
- 10/06/2016 - 08:51
IL est écrit "religion politique"
SI telle est la définition du multiculturalisme alors c'est pour moi une révélation : Je vais être laïque !!!! .... Mais non: catholique et français toujours :-)