En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© Allociné
Atlanti-culture
Le coup de cœur de la semaine : "Les malheurs de Sophie", le bonheur, parfois, de retomber en enfance...
Publié le 24 avril 2016
L'une des figures préférées des enfants, la Sophie de la Comtesse de Ségur, telle que Christophe Honoré la fait vivre dans son film, a tout pour ré-enchanter aussi les adultes. Un vrai petit miracle.
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dominique Poncet est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'une des figures préférées des enfants, la Sophie de la Comtesse de Ségur, telle que Christophe Honoré la fait vivre dans son film, a tout pour ré-enchanter aussi les adultes. Un vrai petit miracle.

Le réalisateur

Né le 10 avril 1970 à Carhaix, dans le Finistère, Christophe Honoré est un créateur touche-à-tout, à la fois écrivain, dramaturge, metteur en scène, scénariste et réalisateur. Le moins qu’on puisse dire est que ce Breton, devenu Parisien en 1995, ne recherche pas le consensus et met souvent les pieds dans le plat du conformisme et de la bienséance. Par exemple, dans ses romans pour enfants et adolescents, il n’hésite pas à aborder des thèmes délicats, comme le sida, le suicide ou l’inceste.

Parce qu’il a notamment écrit une pièce sur le "nouveau roman" (2012), et signé des films comme La princesse de Clèves, on le qualifie souvent d’intello. Mais cet éclectique s’en amuse, qui, pour déjouer les pièges de la catégorisation, ne cesse de passer d’un genre à un autre, dans tous ses domaines d’intervention. On le croit au cinéma ? Il écrit pour le théâtre. On l’imagine plongé dans l’écriture d’un roman, le voilà qui s’attelle à une mise en scène d’opéra (il fera cet été l’ouverture du festival d’Aix-en-Provence avec Cosi fan tutte de Mozart).

Deux ans après Les métamorphoses, inspiré du poète latin Ovide, il sort en ce mois d’avril Les malheurs de Sophie, un film adapté du roman de la comtesse de Ségur. Décidément, Christophe Honoré est un homme qui aime l’aventure.

Thème

Il était une fois une petite fille nommée Sophie (Caroline Grant) qui vivait dans un beau château avec son papa et sa maman (Golshifteh Farahani). Si elle était très intelligente et très sensible, la sagesse n’était pas vraiment son fort. Car ce qu’elle aimait par dessus tout, c’était faire des bêtises avec son cousin Paul, et cela, parce qu’elle était d’une intrépidité, d’une curiosité et d’une bravoure sans pareilles. 

Quand elle partit pour l'Amérique avec ses parents, elle sauta de joie. Quand elle en revint, un an plus tard, elle était orpheline et placée sous le joug d’une horrible femme, madame Fichini (Muriel Robin). 

Heureusement, Sophie qui restait incorrigible malgré les punitions, finit par être recueillie par la maman très gentille de deux petites filles modèles (Anaïs Demoustier). La vie pouvait continuer…

Points forts

 - Et d’abord, parce que ce n’est pas si courant, la curiosité et l’impatience que suscite ce film à la simple vision de son affiche. On la regarde et hop ! La frimousse de la petite fille qui y est photographiée nous ramène à la Sophie qui a ravi notre enfance. Car, malgré ses malheurs, on a tous, petits, adoré Sophie. Pour ses bêtises, sa combativité, son insolence, son insatiable curiosité et son incroyable liberté d’être… Si depuis son invention en 1858 sous la plume de la comtesse de Ségur, Sophie est la première héroïne des petits enfants, c’est parce que tous, les filles comme les garçons, rêvent de lui ressembler.

- Certes, en écrivant l’adaptation de ce best-seller de la littérature enfantine, Christophe Honoré, qui est un auteur reconnu de livres pour la jeunesse, ne s’aventurait pas en terre étrangère. Mais il aurait pu s’y enliser. Son adaptation (co-écrite avec Gilles Taurand) est un petit chef d'œuvre, qui permet de restituer à l’écran, avec une merveilleuse légèreté, l’univers et les (més)aventures de la Sophie du roman.

- Le "choix de Sophie". Il ne fallait pas se tromper ! Avant de trouver son interprète, Christophe Honoré a rencontré 800 petites filles. Grands yeux noirs, boucles brunes, vivacité, énergie…quand il découvre Caroline Grant, quatre ans et demi, aucune expérience de l’écran, le cinéaste craque instantanément. Son instinct ne s’est pas trompé. Caroline Grant est une Sophie idéale, toute en spontanéité, innocence, culot, cruauté, poésie et…perversité joyeuse ! Personne ne devrait lui résister.

- Le retour à l’écran de Muriel Robin. Elle incarne ici la célébrissime madame Fichini, l’horrible belle-mère de Sophie. Christophe Honoré dit avoir choisi la comédienne pour ce rôle de femme infâme parce qu ‘il n y a pas meilleurs que les grands comiques pour jouer la méchanceté. Ici, cette théorie s’avère juste. Combinant dureté et drôlerie, précision et extravagance, la comédienne est époustouflante.

- La beauté formelle du film et sa fluidité.

- La musique signée Alex Beaupain. A la fois ludique, lyrique, inventive, et mélancolique, elle fait mieux qu’accompagner le film. Elle participe de son esprit. 

Points faibles

Il n'y en a qu’un. Et encore…d’aucuns diront que Christophe Honoré n’a pas dirigé assez fermement les enfants et que, par contre-coup, certaines scènes souffrent d’approximation.

Mais on peut aussi (comme moi) prendre un plaisir fou à regarder ces enfants s’ébattre devant les caméras dans une pleine liberté de jeu(x). Cette façon de (laisser) faire génère parfois un léger cabotinage chez certains ? Des déplacements intempestifs chez d’autres ? Tant pis. C’est pile dans l’esprit de la comtesse de Ségur qui aimait les bons petits diables ! 

En deux mots

Jusqu'à maintenant, la Sophie de la Comtesse de Ségur était l’une des "figures" préférées des enfants. Grâce à ce film en forme de conte, qui mêle grâce, gravité, légèreté et féérie (ah la séquence inattendue avec des animaux animés !), l’indomptable petite fille pourrait bien aussi ré-enchanter les adultes. Christophe Honoré a réussi son pari de raconter une histoire d’enfants à la hauteur des enfants , tout en se hissant à celle des adultes. Ces "malheurs" devraient procurer aux familles un sacré bonheur…

Recommandation

En prioritéEn priorité

Cinéma

Les malheurs de Sophie de Christophe Honoré

Avec Caroline Grant, Anaïs Demoustier, Golshifteh Farahani et Muriel Robin.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
05.
Accusation de plagiat : Kev Adams trouve "inacceptable" le procès fait à Gad Elmaleh
06.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
07.
Game of thrones : six trônes de fer ont été cachés de par le monde
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
01.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
06.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires