En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
L’Opéra de quat’sous. De Bertolt Brecht. Musique : Kurt Weill. Mise en scène : Joan Mompart Avec Carine Barbey, Charlotte Filou, Brigitte Rosset, Jean-Philippe Meyer, François Nadin, Lucie Rausis, Thierry Romanens, Philippe Tlokinski.
Atlanti-culture
"L'Opéra de Quat'sous" : une version réussie d'un spectacle en or
Publié le 09 avril 2016
"L'Opéra de Quat'sous", ce n'est pas que "La Complainte de Mackie", mais l'oeuvre d'un très grand conteur, Bertolt Brecht, très bien servie par la version présentée au Théâtre 71.
Est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Philippe Jousserand pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Est chroniqueur pour Culture-Tops.Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).  Culture-Tops a été créé en novembre...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"L'Opéra de Quat'sous", ce n'est pas que "La Complainte de Mackie", mais l'oeuvre d'un très grand conteur, Bertolt Brecht, très bien servie par la version présentée au Théâtre 71.

Thème 

À Londres au milieu du XIXe siècle, Mackie, le roi de la pègre, épouse en secret Polly Peachum, la fille du roi des mendiants. Avec la complicité de Jenny, une prostituée, le père de Polly fait arrêter Mackie qui est condamné à la pendaison. Il sera sauvé in extremis par son ami, le préfet de police Brown, grâce à une intervention de la reine.

Points forts 

1) Bien sûr dans cet opéra, le message de Brecht est politique (il fustige clairement, en cette année 1928, la corruption de la République de Weimar), social (« L’homme vit de l’homme, il est un loup pour l’homme ») ou philosophique (« Nous voulons être bons, mais le monde ne s’y prête pas »). Mais au-delà de ses engagements et de sa chère distanciation, Brecht est avant tout un conteur. Et quel conteur ! Ses petits personnages, tous issus de la marge de la société et typés comme des santons, sont extrêmement attachants ; on suit leurs aventures comme les enfants écoutent un conte, une bonne histoire.

2) Jamais on ne se lassera des notes de Kurt Weill, cette musique que les nazis allaient bientôt interdire, la qualifiant de « dégénérée ». Inventif, il sait mêler les genres, les origines, et leur donner des accents très personnels. Ainsi, par exemple, qui peut résister à la première chanson « La Complainte de Mackie », devenue un standard repris par Louis Armstrong, Ella Fitzgerald, Frank Sinatra, Sting, Robbie Williams ? Les autres titres sont de la même veine.

3) Les décors et les costumes du spectacle, mis en scène par Joan Mompart, sont en noir et blanc, si l’on excepte le peignoir de soie rouge de Mackie et sa tenue orange de bagnard. Les lumières, dont quelques néons, sont souvent blafardes, assez crues. La scénographie ? Un entrelacs d’échafaudages et d’escaliers métalliques, installé sur une tournette. L’orchestre est à l’étage, à vue. Cette ambiance de cabaret d’acier, froide et sombre, digne d’Olivier Py, sert bien le propos.

4) La troupe réunit des comédiens à forte personnalité, à fort caractère, rapidement identifiables, dotés d’une grande énergie. Dans les rôles de Mackie et de Polly, François Nadin et Charlotte Filou sont épatants.

Points faibles 

Le spectacle m’a paru mieux joué que chanté, mais c’est la règle puisque les interprètes sont des comédiens.

En deux mots

Texte de Brecht, musique de Weill, « L’Opéra de quat’sous » est une pièce en or. Dans ce classique du XXe siècle, les marginaux et les petits criminels tiennent la vedette. La version actuelle qu’en donne le metteur en scène Joan Mompart est particulièrement intéressante et réussie. UNE PHRASE "Qu'est-ce qu'un passe-partout, comparé à une action de société anonyme? Qu'est-ce que le cambriolage d'une banque par rapport à la fondation d'une banque?"

Recommandation 

Excellent  cat-04.png

Information

L’Opéra de quat’sous. De Bertolt Brecht. Musique : Kurt Weill. Mise en scène : Joan Mompart Avec Carine Barbey, Charlotte Filou, Brigitte Rosset, Jean-Philippe Meyer, François Nadin, Lucie Rausis, Thierry Romanens, Philippe Tlokinski.

Théâtre 71, 3, place du 11 Novembre 92240 Malakoff.

Réservation: 01 55 48 91 00 (www.theatre71.com).

Mardi et vendredi, à 20h30; mercredi, jeudi et samedi, à 19h30; dimanche, à 16h .

ATTENTION : dernière au Théâtre 71, le 14 avril. Puis, tournée : les 22 et 23 avril à Monthey (Suisse); les 26 et 27 avril à Fribourg (Suisse); les 2, 3 et 4 mai à Besançon; le 10 mai à Vevey (Suisse); et le 24 mai à Corbeil-Essonnes.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Dossiers
2444 Articles
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
03.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
04.
L'ancien garde du corps de Lady Di s'inquiète pour la sécurité de Meghan Markle
05.
Grand Débat à Souillac : le Président qui mouillait sa chemise (jusqu’à risquer de la perdre ?)
06.
"Il entend, mais il n'écoute personne" : les conseillers de Macron sont au bout du rouleau
07.
10% des oeuvres d'art de l'Etat portées disparues
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
06.
Et la raison pour laquelle les Allemands commencent sérieusement à s’inquiéter d’un Brexit sans deal est…
07.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires