En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

07.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

ça vient d'être publié
light > Histoire
Fiesta loki
Comment les berserkers vikings entraient en transe avant le combat
il y a 1 heure 3 min
décryptage > Société
Blindhunter

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

il y a 3 heures 16 min
décryptage > Sport
Se queda

LYON/PSG: O/1 : Grâce à Neymar, les Parisiens s'imposent sans trembler et marquent les esprits

il y a 4 heures 3 min
décryptage > Finance
Ca va tweeter

Pour Trump, la Fed et Jerome Powell n’en font jamais assez… pour compenser les effets de sa politique !

il y a 4 heures 20 min
décryptage > Société
Profit

Comment les géants du porno en ligne profitent du "revenge porn" malgré leurs dénégations

il y a 4 heures 37 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

il y a 5 heures 52 sec
décryptage > Economie
En même temps

Martin Wolf 1 - Thomas Piketty 0 : ou comment comprendre les dérives du capitalisme financier sans renoncer au libéralisme

il y a 5 heures 20 min
light > Culture
Chiffres pharaoniques
1,42 million de personnes ont visité l'exposition Toutânkhamon
il y a 17 heures 55 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 20 heures 24 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 21 heures 51 min
pépites > Politique
Immigration et personnes âgées
Sibeth Ndiaye : Le débat sur l'immigration souffre de "trop de passions"
il y a 2 heures 5 min
décryptage > Société
Les yeux ouverts

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Social
La chair est faible, l'esprit aussi

Etude sur les conditions de travail : pourquoi la pénibilité a changé de camp

il y a 4 heures 7 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Comment le nouvel Ipod touch réhabilite un support parfois jugé obsolète
il y a 4 heures 31 min
décryptage > Religion
Repentance

Abus sexuels dans l’Eglise : ce renouveau spirituel qui devrait accompagner l’appel au témoignage

il y a 4 heures 50 min
décryptage > Politique
Division des droites ?

LR face à la Convention de la droite : deux droites différentes ou deux générations ?

il y a 5 heures 6 min
light > Culture
Héritage
Plus de 12 millions de visiteurs ont participé aux Journées du patrimoine en France
il y a 17 heures 23 min
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 19 heures 43 min
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 21 heures 11 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 23 heures 4 min
© Reuters
Internet peut stimuler nos sens.
© Reuters
Internet peut stimuler nos sens.
Double tranchant

Internet tue-t-il la créativité ou l'améliore-t-il ?

Publié le 18 septembre 2015
Internet est devenu le compagnon de nos vies. L'accès à une grande masse d'informations en quelques secondes depuis nos terminaux connectés nous pousse parfois à la fainéantise intellectuelle ou au contraire alimente le moulin de nos réflexions.
Laurence Allard est sociologue de l’innovation et ethnographe des usages des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Elle est également maîtresse de conférences en Sciences de la Communication, enseignante à l’Université Lille 3,...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Allard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Allard est sociologue de l’innovation et ethnographe des usages des nouvelles technologies de l’information et de la communication. Elle est également maîtresse de conférences en Sciences de la Communication, enseignante à l’Université Lille 3,...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Internet est devenu le compagnon de nos vies. L'accès à une grande masse d'informations en quelques secondes depuis nos terminaux connectés nous pousse parfois à la fainéantise intellectuelle ou au contraire alimente le moulin de nos réflexions.

Atlantico : D'après l'étude "Connected Life" de l'institut TNS Sofres parue fin septembre 2014, un internaute français possède en moyenne plus de 4 appareils numériques (4,6). Il n'y a qu'à observer les gens dans les transports en commun: Internet est devenu compagnon de nos vies. Quel impact sur notre créativité ?

Laurence Allard : De fait, en prenant en compte le multi-équipement, le numérique en pratique peut se concevoir à travers cette combinaison d'écrans, de services, d'applications et de fonctionnalités qui glissent parfois d'un terminal à l'autre tout au long d'une journée. Comme par exemple commencer un brouillon de réponse à un mail en mobile et le rédiger plus soigneusement sur un ordinateur durant son temps de transport ou bien fureter sur des sites marchands depuis une tablette que l'on peut visionner à plusieurs et finaliser l'achat sur son ordinateur. Au sein de cette panoplie propre à chacun, que l'on confectionne suivant ses contraintes financières, appétences et compétences pour le numérique, le mobile occupe une place centrale et peut être en effet désigné comme compagnon d'existence. "Mettre toute sa vie là dedans" est une expression qui revient souvent dans les verbatims des usagers que j'interroge.

Le mobile fait ainsi office de "topique de la subjectivité". Conçu pour téléphoner à distance, il est usité également pour communiquer avec soi-même, comme un médium de notre intérieure. Il permet d'exprimer sous une forme composée par nos soins sentiments, affects, opinions. Et dès lors que l'on comptabilise (Union Internationale des Télécoms) quasi 7 milliards d'humains connectés aux réseaux mobiles, un support d'expression au quotidien est usité par des milliards d'hommes et de femmes partout dans le monde. Ce qui est une nouveauté en soi.

Le numérique connecté constitue de la sorte d'abord une révolution de l'écriture quand l'imprimerie aura été associée à une révolution de la lecture. Une écriture dédramatisée proche de ce que Barthes a conceptualisé comme "écrivance" ie sans intentionnalité artistique ou littéraire mais qui suppose une créativité diffuse.

Contrairement à l'idée reçue que le numérique est aujourd'hui une culture de l'image conversationnelle ou de l'image connectée, la palette expressive est plus métissée que jamais avec des services et applications qui demandent d'agencer de façon singulière suivant la créative de chacun - ce qui est très injonctif, prescriptif et normatif car tout le monde n'est pas créatif et expressif par nature - des images, des dessins, des mots et parfois de jouer avec des temps de production/réception de ces messages comme avec Snapchat ou Vine. L'émoji comme mot-image est typique de cette écriture digitale créolisée.

On peut observer chez les plus jeunes, qui grandissent non pas devant des écrans mais avec des écrans qui sont tout autant des caméras et des stylos l'exercice de cette écriture métissée dans leur production continue d'images-textes et de mots-images tout au long d'une journée dans le cadre refermé de leurs établissements scolaires ou de leurs chambres.

 Ces micro-narrations dont la fonctionnalité "story" de Snapchat est assez emblématique - telles les petits cailloux numériques des petites poucettes qui assurent de la continuité dans un moment d'exploration identitaire - sont comparables au ready made de Marcel Duchamp qui transfigurait des objets du quotidien en oeuvres d'art.

Les plus jeunes se socialisant à travers ces écrans scripteurs vont théâtraliser leur existence, la transfigurer en photographies, en vidéos, en tweet et toutes les nuances d'images et de textes que l'on peut observer entre la photo devenant gif animé, le Vine devant image fixe en boucle. Soi dit en passant, à travers ces nuances entre le fixe et l'animé on voit poindre l'usage sonore des images tout à fait habituels dans les usages juvéniles. Ecouter Youtube est ainsi une pratique courante. Extraire une ritournelle d'une vidéo et l'entendre remixer tout autant. Ce goût de la boucle visuelle actuellement s'origine dans ces usages sonores du numérique, trop peu étudiés et pourtant si présents comme par exemple avec les notifications et vibrations. Je co-organise d'ailleurs un colloque les 3/4 décembre à Paris 3 avec l'IRCAV sur les"sons mobiles".

Des praticiens du numériques peuvent alors développer une intentionnalité artistique autour de ces écrans et de ces contenus. Le Seflie par exemple donne lieu à des expositions et des travaux des nouveaux créateurs digitaux qui oeuvrent par l'intermédiaire des applications en tout genre.

Ces pratiques artistiques autour du selfie sont intéressantes. Elles s'inspirent d'un genre vernaculaire qui cet autoportrait mobile et vont travailler sur ce genre en le réinventant.

Mais ce n'est pas ce qui est le plus frappant. Ce qui est le caractère de nouveauté à mettre en avant c'est justement comment un genre comme le selfie est né avec ses codes -photos prises à la main ou avec une canne, inversion des hiérarchies entre avant-plan/arrière-plan - et comment les usagers ordinaires jouent créativement avec ces codes pour dire quelque chose du monde où il se trouve, avec qui, à quel moment. 

Propos receuillis par Adeline Raynal

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

03.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

04.

Sous prétexte de soutenir la croissance, les taux d’intérêt négatifs reviennent à créer un impôt mondial perçu sur l’épargne des classes moyennes

05.

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

06.

Serial killers : Pourquoi ils échappent de plus en plus aux radars des services de police

07.

Voici comment Lyon II est devenu le laboratoire de la haine décoloniale

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

05.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

05.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

06.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennus
- 18/09/2015 - 15:42
bof
le titre de l'article était prometteur car c'est un vrai sujet.Le contenu est particuliérement pauvre.
zouk
- 18/09/2015 - 12:01
Internet et créativité
Débat creux, nous constaterons les résultats sans pouvoir les orienter, encore moins réglementer/limiter l'évolution. Quels que soient nos souhaits ou regrets.