En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

06.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

07.

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

04.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 3 min 34 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 16 min 27 sec
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 18 min 30 sec
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 18 min 43 sec
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 23 min 5 sec
pépite vidéo > Politique
Concours de punchlines
"Quelles sont vos propositions ?" Olivier Véran s'agace face aux députés
il y a 16 heures 20 min
pépites > Terrorisme
Glacant
Professeur décapité : le tueur a cherché d’autres cibles sur les réseaux sociaux
il y a 18 heures 22 min
pépites > Justice
Justice
Conflit d'intérêt : Eric Dupond-Moretti écarté de l'enquête visant le PNF
il y a 19 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Inhumain" : De la bande dessinée à grand spectacle, mais...

il y a 21 heures 16 min
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 23 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 15 min 5 sec
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 17 min 29 sec
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 18 min 37 sec
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 22 min 49 sec
light > Société
Une heure de couvre-feu en plus !
Tout ce qu'il faut savoir sur le changement d'heure (eh oui, c'est ce weekend !)
il y a 16 heures 32 sec
pépites > Politique
Voix de gauche
François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"
il y a 16 heures 38 min
pépites > Religion
Réforme
Le CFCM veut améliorer la formation des imams et mettre sur pied un plan anti-radicalisation
il y a 19 heures 21 min
décryptage > Politique
Indirect

Rokhaya Diallo n'est pas responsable de la mort de l'équipe de Charlie. Mais voilà de quoi ses idées sont incontestablement responsables

il y a 20 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Les entrepreneurs de légende français" : les trajectoires d’une large palette d’entrepreneurs français retracées avec brio

il y a 21 heures 22 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 1 jour 7 min
© Reuters
Si vous ne protégez pas vos données personnelles, elles peuvent être récupérées par n'importe quelle entreprise.
© Reuters
Si vous ne protégez pas vos données personnelles, elles peuvent être récupérées par n'importe quelle entreprise.
Au cœur de la faille

Facebook : voilà comment protéger vos données personnelles et ajuster correctement vos paramètres de sécurité

Publié le 24 août 2015
Sommes-nous certains d'être protégés par la politique de confidentialité de Facebook ou le réseau social nous manipulerait-il en utilisant nos données personnelles ? Découvrez la meilleure façon de se protéger.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sommes-nous certains d'être protégés par la politique de confidentialité de Facebook ou le réseau social nous manipulerait-il en utilisant nos données personnelles ? Découvrez la meilleure façon de se protéger.

Facebook fait partie intégrante de notre vie quotidienne et s'est avéré être un outil indispensable en terme de communication, qu'elle soit utilisée à des fins personnelles ou professionnelles. Ce réseau social à échelle mondiale est devenu le moyen le plus simple et le plus rentable d'instaurer une parfaite proximité avec le reste du monde, réduisant à néant l'utilisation du papier à lettre parfumé. Mais que savons-nous réellement de la politique de confidentialité de Facebook? Comment protéger nos données personnelles sur Facebook ?

Une grande majorité des utilisateurs de Facebook oublient que leurs adresses mails, leurs numéros de téléphone, leurs lieux de travail, leurs réseaux de contacts, les sites qu'ils visitent (et qui sont partenaires de Facebook) où même la géolocalisation instantanée des endroits qu'ils fréquentent sont autant d'éléments détenus par le réseau social. Si la plupart de ces informations restent confidentielles, il arrive que leurs paramètres de confidentialité ne soient pas correctement ajustés et que celles-ci soient utilisées par diverses sociétés de marketing ou de publicité.

La publicité personnalisée

En consultant l'onglet Publicités dans les Paramètres d'un compte Facebook, vous découvrirez qu'"une entreprise ou une organisation peut vous atteindre en demandant à Facebook de diffuser ses publicités aux personnes qui ont utilisé ses sites web et ses applications en dehors de Facebook". A titre d'exemple, le site indique que si "vous avez consulté le site web d’une entreprise qui utilise des cookies pour enregistrer ses visiteurs, celle-ci peut ensuite demander à Facebook de diffuser sa publicité à cette liste de visiteurs et vous pouvez voir ces publicités sur Facebook comme sur d’autres sites". Comment se protéger efficacement ?

1. Cliquez sur le symbole Verrouiller en haut à droite de votre page Facebook, puis sur Paramètres

2. Il il vous suffit de cliquer ensuite sur Modifier dans la première partie intitulée : Sites tiers.

3. A l'intérieur du menu d'édition, vous découvrirez que votre ID Facebook est utilisé dans les annonces que vos contacts voient. Dans l'exemple ci-dessous, les amis de cet utilisateur ont apparemment vu une publicité pour un restaurant de sushi que celui-ci aurait approuvé.

4. Vous pouvez facilement modifier ces paramètres en remplaçant Mes amis uniquement par Personne, puis en enregistrant ces nouvelles modifications. 

La publicité sociale : Comment modifier ses paramètres ?

La publicité est en effet liée à ce que vous aimez sur Facebook. Selon la politique du site, il s'agit d'une "manière simple de trouver les produits et services qui vous intéressent en fonction de ce que vos amis partagent ou aiment". En outre, vos préférences en termes de publicités sont triées et basées sur les informations que vous avez partagées avec le site, en fonction également des Pages que vous aimez ou avec lesquelles vous interagissez. Tout est passé au peigne fin, des publicités sur lesquelles vous cliquez, aux applications que vous utilisez, en passant par les sites web que vous visitez. C'est ce que l'on nomme la publicité sociale.

En allant dans les Paramètres d'un compte Facebook et en cliquant sur l'onglet Applications, une liste complète des applications consultées et utilisées par l'internaute apparait. Impossible d'imaginer que Facebook se souvienne mieux que nous des applications et des sites que nous avons consultés. Impossible surtout, d'imaginer que TripAdvisor ou Viber sachent notre prénom, notre âge et connaissent l'identité de nos contacts ainsi que notre adresse mail. Et pourtant ! Derrière chaque paramètre de confidentialité se cache un autre paramètre de confidentialité. Comment se protéger de la publicité sociale et de l'exploitation de nos données par les applications partenaires de Facebook?

1. En retournant dans les Paramètres et en cliquant sur l'onglet Applications dans la colonne de gauche.

2. Vous découvrirez une liste complète des applications que vous avez consultées. N'hésitez pas à tout afficher en cliquant sur l'onglet du bas. 

3. Certaines applications ne vous diront rien, mais Facebook s'en souvient. Vous pouvez cliquer sur chacune d'entre elles et décider de les supprimer ou de consulter les informations enregistrées à votre sujet.

4. En cliquant sur le crayon, vous découvrirez que l'application en question connait votre prénom, votre tranche d'âge, l'identité de vos contacts et votre adresse mail. 

5. Pour remedier à cela, il vous suffit de fermer cette fenêtre et d'aller plus bas sur la page des Applications. Pour commencer vous pouvez modifier les paramètres des catégories les plus importantes : Toujours jouer anonymement et Applications que d'autres utilisent.

6. Enfin, cliquez sur Modifier sous ces deux catégories et cochez les informations que vous acceptez de dévoiler à vos amis lorsque vous consultez des applications.

Facebook épinglé à plusieurs reprises par les autorités de protection

Plusieurs autorités de protection, dont la Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL), ont mené des enquêtes sur l’exploitation des données personnelles par Facebook et certaines se sont s’intéressées aux croisements de données et à la collecte d'informations à partir du bouton J'aime. Des chercheurs belges ont accusé le site de violer la législation européenne en collectant des données par cet intermédiaire et ce, sans le contentement au préalable des utilisateurs. En novembre 2014, Facebook annonçait une importante mise à jour de sa politique de confidentialité et de protection des données personnelles. 

Supprimer ses photos et ses données du site suffit-il à se protéger ?

Qu'advient-il de nos données personnelles lorsque nous décidons de les effacer ? A cette question, Facebook n'a que trois petites phrases : "Lorsque vous supprimez un élément partagé sur Facebook, nous le retirons du site. Certaines de ces informations sont supprimées définitivement de nos serveurs. Cependant, certaines autres ne peuvent être supprimées que lorsque vous supprimez définitivement votre compte". En d'autres termes, impossible de savoir si une photo est réellement supprimée du serveur Facebook. La seule marge de sécurité valable résiderait-elle en fait dans notre bon sens personnel ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires