En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
© Michael Mandiberg
Voici à quoi ressemblent une toute petite partie de Wikipédia en livres
Encyclopédie hors-ligne
Et si on imprimait Wikipédia ? Le projet qui veut nous faire visualiser la profondeur réelle du web
Publié le 21 juin 2015
Un professeur et artiste américain s'est mis en tête d'imprimer sur papier une infime fraction de l'encyclopédie en ligne, avec un résultat déjà gigantesque.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un professeur et artiste américain s'est mis en tête d'imprimer sur papier une infime fraction de l'encyclopédie en ligne, avec un résultat déjà gigantesque.

En se lançant dans leur incroyable projet d'Encyclopédie, Diderot et de D’Alembert n'avaient probablement pas conscience de la révolution que le genre allait connaître 250 ans plus tard. Car si leur ouvrage de 17 tomes et 74.000 articles (de "A" à "Zzuéné") a impressionné leurs contemporains par sa taille, elle reste bien minuscule par rapport au mastodonte en ligne dénommé Wikipédia. "Aujourd’hui, Wikipédia est un des dix premiers sites en ligne au monde et apparaît largement en tête des résultats de bien des requêtes des internautes en s'imposant comme une source d’informations souvent immédiate" rappelle Valérie Schafer, spécialiste au CNRS d’histoire des télécommunications et de l’informatique et co-auteur de "Wikipédia, objet scientifique non identifié."

Il faut dire que les chiffres donnent le tournis : 1.635.000 articles en français, quatre fois en plus en anglais et des millions de contributeurs dans le monde. Il faudrait 79 étagères de trois mètres de haut pour accueillir les 15.634 volumes de l'encyclopédie en ligne. Et ce n'est qu'un début car le site est en mouvement permanent. En cliquant sur cette page, il est possible de réaliser la taille actuelle des données.



Michael Mandiberg, professeur de digital media à l'université de New York et artiste à ses heures perdues, a voulu matérialiser cet énorme volume de donnés. Son idée ? Imprimer Wikipédia. Ou plutôt juste une fraction. Car son œuvre intitulée “From Aaaaa! to ZZZap!” est déjà gigantesque. En passant par un site d'édition de livres, il a commencé à charger "seulement" 106 volumes de 700 pages chacun. Une goutte d'eau… Pourtant rien que l'upload pourrait durer jusqu'à 11 jours ! Interrogé par Atlantico, Michael Mandiberg reconnaît sa fascination pour Wikipédia. "Ce qui m'intéresse, c'est que la plupart des gens sont de bonne foi, et étonnamment ceux qui ne le sont pas ne semblent pas pouvoir la détruire" s'amuse-t-il. Le mouvement est si vaste qu'il s'impose de lui-même.


La taille de Wikipédia. En bas à gauche, trois encyclopédies "classiques"

Et son entreprise hors-norme va ainsi donner une idée de ce que représente une petite partie seulement de l'encyclopédie : une salle entière où sont rangés de gros volumes. Une façon de prendre conscience de l'importance du projet mais aussi de sa fragilité car c'est une simple connexion internet qui nous relie à toutes ces connaissances. "Comme nous devenons de plus en plus dépendants de l'information, je voulais interroger sur cette accessibilité relative à tant d'immensité" affirme Michael Mandiberg. Et une autre façon de s'en rendre compte est de jeter un coup d'œil au coût d'un tel projet : 500.000 dollars. Alors que nous accédons tous à Wikipédia de façon gratuite, son impression sur papier coûterait pas moins d'un demi-million de dollars.



"Ce qui est intéressant dans cette initiative, c'est qu'elle fixe sur papier un contenu en mouvement permanent" analyse Valérie Schafer." Elle cherche paradoxalement à rendre palpable le volume d’informations en prenant, pour mètre-étalon d’un contenu en ligne, le livre." Le livre est figé mais le site continue de grossir. Depuis le début de ses travaux en avril dernier, Wikipédia n'est déjà plus la même et sa version, qu'il exposera dans une galerie new yorkaise, est déjà obsolète.

Et s'il fallait aller au bout de l'idée ? En mars dernier, deux étudiants de l'université de Leicester ont ainsi tenté de calculer le nombre de pages nécessaires pour imprimer Wikipédia. Et le résultat est tombé : 70 millions de feuilles A4. Et qu'en est-il d'internet ? 136 milliards de pages. Il faudrait utiliser 20% des arbres plantés en France chaque année pour y arriver. Le coût serait astronomique et c'est bien la leçon de l'histoire. La connaissance "matérielle" est bonne pour les musées. Place, définitivement, au nuage de données.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
L'étonnante proposition de Brigitte Macron à Valérie Trierweiler et Carla Bruni-Sarkozy
02.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
03.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
04.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
05.
Changement climatique : Alexandria Ocasio-Cortez déclare que "le monde touchera à sa fin dans 12 ans"
06.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
07.
Ce biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalités
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Plus court mais mieux indemnisé : cette réforme de l’assurance chômage qui pourrait offrir une solution aux demandeurs d’emplois
03.
Comment le Canard Enchaîné a envoyé François Fillon, Jacques Chaban-Delmas et Valéry Giscard d'Estaing au cimetière des éléphants de la politique
04.
Jacques Chirac, ce soudard amateur de bières et de belles femmes qui s'est avéré être un excellent chef des armées
05.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
07.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France ne vend pas l’Alsace à l’Allemagne mais les deux pays scellent la coupure entre les dirigeants et leurs peuples
03.
Les patrons américains préfèrent la France de Macron à l’Amérique de Donald Trump et l’idée du « grand débat » leur plait
04.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
05.
La tombe de Marc Antoine et Cléopâtre serait sur le point d'être découverte
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
01.
Glyphosate : l’incroyable manque de rigueur scientifique d’Envoyé Spécial
02.
Gilets jaunes : l’inexplicable (et énorme) échec des Républicains
03.
Aix-la-Chapelle ou la dernière illustration en date de l’intimidation morale qui asphyxie la démocratie française
04.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
05.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
06.
Traité d’Aix-la-Chapelle : la France est-elle en train de renouveler avec l’Allemagne l’erreur de François Mitterrand au moment de la réunification ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires