En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 3 min 58 sec
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 16 min 20 sec
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 59 min 29 sec
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Economie
Consensus

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

il y a 2 heures 24 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 18 heures 13 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 19 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 21 heures 55 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 22 heures 17 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 23 heures 48 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 15 min 27 sec
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 46 min 59 sec
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 1 heure 36 min
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 17 heures 53 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 18 heures 54 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 19 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 22 heures 5 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 23 heures 39 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 23 heures 52 min
"Dolce Vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940)", au Musée d’Orsay.
"Dolce Vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940)", au Musée d’Orsay.
Atlanti-culture

"Dolce Vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940)" : du danger des titres d'exposition racoleurs

Publié le 22 mai 2015
Pourquoi parler de Dolce Vita dans le titre de la très riche exposition du musée d'Orsay sur l'art italien de 1900 à 1940 ? On est plutôt loin de l'univers de Fellini...
Mathilde Saint-Sever est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mathilde Saint-Sever pour Culture-Tops
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mathilde Saint-Sever est chroniqueuse pour Culture-Tops. Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pourquoi parler de Dolce Vita dans le titre de la très riche exposition du musée d'Orsay sur l'art italien de 1900 à 1940 ? On est plutôt loin de l'univers de Fellini...

Thème

A l’aube du XXème siècle, alors que se trament les heures les plus sombres de son Histoire, l’Italie est le théâtre d’une véritable révolution artistique qui, par son audace et sa diversité, ébranlera les sphères créatives jusqu’à définir les codes du design industriel que nous connaissons aujourd’hui. Au cours d’une rétrospective sobre, intimiste mais fondamentale, le Musée d’Orsay retrace l’itinéraire artistique d’une Italie en proie à la montée du fascisme, dont le carcan a pourtant stimulé une créativité étonnante et un esprit furieusement visionnaire.

Points forts

• Le Musée d’Orsay a choisi de suivre une muséographie simple, linéaire et chronologique, un choix sage tant la richesse de l’exposition et la multiplicité des courants présentés suffisent à immerger le visiteur dans ces quarante années de fourmillement artistique ininterrompu. Ainsi, aux courbes florales de l’Art Nouveau succèdent les lignes raides mais mobiles du futurisme ; en réaction se développe ensuite la Métaphysique, combinant art classique et pinceau moderne, dans un mélange qui flirte avec l’absurde – son chef de file, Chirico, inspirera d’ailleurs les surréalistes, notamment Magritte, dont la ressemblance de style est parfois troublante. La tendance explose ensuite dans le Novecento, qui modernise, non sans un certain humour, les symboles du classicisme et de l’antiquité, avant de prendre le tournant de l’abstraction et du rationalisme, à l’origine du design industriel moderne.

• Comme le montre justement l’exposition, ces mutations plastiques continuelles sont, dans la plupart des cas, profondément influencées par les changements politiques qui ébranlent le pays. Par ailleurs, chaque courant et chaque artiste, ou presque, fustigent leurs prédécesseurs mais se nourrissent de leurs apports, à l’origine d’autant de ruptures que de continuité. De la même manière, la peinture, la sculpture, les arts décoratifs s’influencent mutuellement – et les visiteurs les plus attentifs seront surpris de retrouver des œuvres de Vittorio Zecchin dans la salle réservée au courant Liberty puis dans celle du Novecento, ou les nombreuses productions de Gio Ponti, d’abord rattaché à la Métaphysique avant de devenir l’un des pères du design industriel.

• L’exposition est aussi l’occasion pour le Musée d’Orsay de présenter avec fierté certaines de ses plus récentes acquisitions : on appréciera de découvrir le mobilier Art Nouveau de Bugatti ou les Mille et Une Nuits de Zecchin, qui étonne par sa monumentalité et sa force chromatique. Ne manquez pas non plus le Profil en Continu du Duce de Renato Bertelli, portrait impertinent de Mussolini, qui tranche radicalement avec la solennité de ceux produits à la même époque par Adolfo Wildt (à découvrir, pour les curieux, jusqu’en juillet au Musée de l’Orangerie/ cf notre récente chronique). Enfin, les plus sensibles au Liberty ne manqueront pas s’attarder sur le très rare triptyque de la Légende d’Orphée de Luigi Bonazza, condensé majestueux des sujets, du style et de la philosophie symbolistes.

Points faibles

Malgré sa richesse incontestable, l’exposition semble souffrir d’un relatif manque d’affluence. Si la rétrospective simultanée sur Bonnard capte probablement de nombreux visiteurs, l’on peut aussi s'interroger sur la stratégie de communication adoptée pour cette exposition : le nom « Dolce Vita ? » vise à confronter production artistique et chaos politique dans une Italie en transformation – encore loin du portrait idéal brossé par Fellini dans les années 1960 – mais il me semble manquer de clarté et d’une puissance symbolique à la hauteur de son exhaustivité ; enfin, l’affiche de l’exposition, qui reprend le Cirque Equestre de Donghi, magnifique mais dérangeant, ne contribue probablement pas à accroître son attractivité...

En deux mots...

Un aperçu à la fois complet et synthétique de la naissance du style italien ; l’on regrette cependant que son austérité apparente lui fasse du tort.

Recommandation

BonBon

Tweet Culture-Tops

Une expo meilleure que son titre.

Suivre @culturetops sur Twitter

Informations

"Dolce Vita ? Du Liberty au design italien (1900-1940)".

Musée d’Orsay, 1 rue de la Légion d’Honneur, 75007 Paris (www.musee-orsay.fr).

Jusqu’au 13 septembre du mardi au dimanche, de 9h30 à 18h ; et le jeudi, jusqu’à 21h45.

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

02.

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

03.

Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".

04.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Pas de pub pour Zemmour : ce piège dans lequel vient de s’enfermer Nutella

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anouman
- 22/05/2015 - 21:22
Expo
Ca existe l'art Italien? Bon content de l'apprendre. Si j'ai le temps j'irai voir çà.