En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 9 heures 50 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 10 heures 21 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 11 heures 59 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 12 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 16 heures 13 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 16 heures 34 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 17 heures 5 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 18 heures 45 sec
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 18 heures 2 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 10 heures 3 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 10 heures 32 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 11 heures 41 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 12 heures 11 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 13 heures 7 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 18 heures 40 sec
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 18 heures 48 sec
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 18 heures 3 min
© Capture
Morten Storm
© Capture
Morten Storm
Bonnes feuilles

Dans la tête de Morten Storm, djihadiste danois et agent double : quand un biker délinquant rencontre Mahomet

Publié le 28 février 2015
Délinquant durant son adolescence, le Danois se convertit à l'âge de 21 ans. Tombant dans l'islam radical, il s'engage ensuite aux côtés d'Al-Qaïda au Yémen. Mais déçu, il devient alors agent double pour trois agences dont la CIA. Après cet incroyable parcours, il a décidé d'écrire un livre intitulé "Agent au coeur d'Al-Qaïda" en collaboration avec deux reporters de guerre de CNN, Paul Cruickshank et Tim Lister. (1/2)
Délinquant durant sa jeunesse, il se convertit à 21 ans à l'islam puis fuit le Danemark quelques années plus tard pour aller au Yémen. Un temps djihadiste dans les rangs d'Al-Qaïda, il devient ensuite agent double pour la CIA. Alors que sa vie d...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Morten Storm
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Délinquant durant sa jeunesse, il se convertit à 21 ans à l'islam puis fuit le Danemark quelques années plus tard pour aller au Yémen. Un temps djihadiste dans les rangs d'Al-Qaïda, il devient ensuite agent double pour la CIA. Alors que sa vie d...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Délinquant durant son adolescence, le Danois se convertit à l'âge de 21 ans. Tombant dans l'islam radical, il s'engage ensuite aux côtés d'Al-Qaïda au Yémen. Mais déçu, il devient alors agent double pour trois agences dont la CIA. Après cet incroyable parcours, il a décidé d'écrire un livre intitulé "Agent au coeur d'Al-Qaïda" en collaboration avec deux reporters de guerre de CNN, Paul Cruickshank et Tim Lister. (1/2)

Par un matin inhabituellement ensoleillé, quelques semaines après mon anniversaire, j’allai faire un tour à  la bibliothèque municipale. Je me sentais vidé et j’avais besoin de me retrouver avec moi-même, dans un sanctuaire. La  bibliothèque, un bâtiment bas de béton et de tôle, était près du bord de mer. Ce matin-là, elle offrait un refuge chaleureux, à l’abri de la brise tranchante qui s’infiltrait dans le moindre recoin de Korsør. Je contemplais un bon moment la multitude de vaguelettes et le gigantesque pont du Grand Belt. J’errais parmi les rayonnages, sans faire attention au brouhaha de la section enfants. Je ne m’éloignais jamais des rayons histoire et religions, sujets qui m’avaient toujours fasciné en dépit de ma scolarité catastrophique.

Je n’avais pas la fibre religieuse : j’avais même été renvoyé des cours de catéchisme. Le prêtre avait dit à ma mère que je faisais beaucoup trop de bêtises, même aux yeux de Dieu. En revanche, je croyais en une vie après la mort. J’avais une vague notion de ce qu’était l’islam, par le biais de mes amis d’origine étrangère – palestinienne, iranienne et turque – et j’avais toujours envié la force de leurs familles, leur point d’honneur à partager les dîners au grand complet, les liens qui unissaient chacun de leurs membres malgré la pauvreté et le racisme. Peut-être est-ce pour cela que je m’assis dans un coin avec un livre sur la vie du prophète Mahomet. En l’espace de quelques minutes, j’étais si absorbé par l’histoire que le monde autour de moi s’évapora. L’ouvrage exposait les principes de l’islam et la biographie de son fondateur dans un style simple et attrayant. Le père de Mahomet était mort avant sa naissance. Lorsque sa mère, Amina, avait vu son fils pour la première fois, elle avait entendu une voix : « Le meilleur des hommes est né, appelle-le donc Mahomet. » Elle l’avait envoyé dans le désert afin qu’il apprenne à  ne dépendre que de lui-même, ainsi qu’à maîtriser l’arabe tel qu’il était parlé par les Bédouins.

Amina était morte quand Mahomet avait 7 ans, et il avait été élevé par son grand-père, puis par son oncle. Ce qui m’attira aussitôt dans sa vie fut sa dignité et sa simplicité. Dans sa jeunesse, Mahomet était surnommé Al-Sâdiq (l’Honnête) et Al-Amin (le Juste). Il avait accordé sa liberté à un esclave qui lui avait été offert et l’avait adopté comme son propre fils. J’appris que Mahomet avait été un riche marchand, voyageant dans toute l’Arabie, jusqu’en Syrie. Mais c’était également un homme profondément pieux, qui, dès ses 30 ans, prit l’habitude d’aller méditer dans une grotte du mont Hira, près de La Mecque. Ce fut dans cette grotte que l’archange Gabriel lui apparut et lui dit qu’il était le messager de Dieu3 . « Récite au nom de ton Seigneur qui a créé !/ Il a créé l’homme d’un caillot de sang4 . » Tandis que le soleil déclinait dans le ciel scandinave, j’étais plongé dans des événements qui remontaient au VIIe siècle.

J’imaginais Mahomet en train de se réfugier dans sa grotte, pourchassé par ses ennemis, les Quraychites de La Mecque. On raconte que, par un miracle divin, une araignée avait recouvert de sa toile l’entrée de la grotte et qu’un oiseau avait pondu tout près : les lieux avaient paru abandonnés et n’avaient pas été fouillés. Cet épisode est évoqué dans le Coran : « Lorsque les Incrédules l’expulsèrent, il n’avait pas plus d’un compagnon ; ils étaient deux dans la caverne et il dit à son compagnon : “N’aie nulle crainte, Allah est avec nous5 !” » Je ne remarquai pas le soir tomber. L’histoire de Mahomet était celle d’un homme qui, contre toute attente, avait réussi à propager l’islam face à l’adversité. Celle d’un homme – épaulé par un petit groupe de fidèles – qui était prêt à lutter pour ce en quoi il croyait. Pour reprendre les mots du Coran : « Autorisation de se battre est donnée à ceux qui ont été attaqués, ceux qui ont été lésés injustement – Dieu est puissant à les secourir – et à ceux qui ont été injustement chassés de chez eux pour avoir simplement dit : “Notre Seigneur est Dieu6 .” »

Le fait de se battre pour une cause me plaisait : cela impliquait solidarité et loyauté. Je me figurais la migration de La Mecque à Médine, les batailles livrées en plein désert par Mahomet et ses quelques centaines de fidèles, et son retour triomphal dans la ville sacrée, où il fit preuve de clémence envers les Quraychites en dépit de leurs nombreuses tentatives pour empêcher cette nouvelle religion. Je me trouvais plus de points communs avec Mahomet, qui avait mené des luttes d’homme, qu’avec une vague déité à barbe blanche. En tant que messager d’Allah, son personnage me semblait historiquement plus vraisemblable que celui de Jésus. Il m’était toujours paru ridicule que Dieu ait un fils. J’étais également frappé par le fait que les paroles de Mahomet concernaient chaque aspect de la vie, du mariage aux conflits en passant par les obligations. Les bonnes intentions étaient reconnues et récompensées. Le livre que je lisais citait le Prophète : « Assurément, Allah ne regarde ni vos corps ni vos richesses. Il ne regarde que vos cœurs et vos actes. » C’était là la promesse miséricordieuse et compatissante d’une absolution totale des péchés. Le chemin qui menait à une vie plus harmonieuse.

L’islam pouvait m’aider à contrôler mes instincts et acquérir une certaine maîtrise de moi-même. Je lisais encore lorsqu’un bibliothécaire vint m’informer qu’ils allaient bientôt fermer. J’étais resté assis dans ce coin six heures durant, à  dévorer quelque trois cents pages narrant la vie du Prophète. Dans la rue pavée, le vent glacé me coupa littéralement le souffle. Tout près, la lumière d’un phare tournait sur elle-même. Après tout ce temps passé dans le désert d’Arabie, précipité de révélation divine en révélation divine, je me trouvais quelque peu désorienté, de retour dans cet hiver scandinave. Mais mon esprit et mon âme étaient encore à mille lieues.

Extrait de  "Agent au coeur d'Al-Qaïda", écrit par Morten Storm en collaboration avec Paul Cruickshank et Tim Lister, publié aux éditions Cherche-Midi, 2015.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

06.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires