En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
L'Agence spatiale européenne envisage d'envoyer des hommes vivre sur la face cachée de la lune, à un horizon non daté.
Pamplune, 100km derrière la Lune

Le projet de colonie humaine de l’agence spatiale européenne sur la face cachée de la lune

Publié le 25 janvier 2015
Dans une vidéo, l'Agence spatiale européenne détaille un projet un peu fou : envoyer des hommes coloniser la lune, qui servirait de base-arrière pour aller plus loin dans la conquête du système solaire.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une vidéo, l'Agence spatiale européenne détaille un projet un peu fou : envoyer des hommes coloniser la lune, qui servirait de base-arrière pour aller plus loin dans la conquête du système solaire.

A l'heure où la Nasa a les yeux rivés sur mars, pour certains, l'avenir de la conquête spatiale se trouve... sur la lune. L'Agence spatiale européenne (ESA) fais partie de ceux-là. Dans une vidéo de plus de huit minutes, "Destination : lune" (ci-dessous en anglais) publiée sur son site Internet le 18 janvier, elle explique en quoi l'exploration de la lune sera cruciale pour l'avenir de l'humanité. Elle y détaille aussi son projet de constuire une base habitée sur la face cachée de la lune.

"Dans le futur, les nations du monde entier pourront venir sur la lune, pour comprendre nos origines communes, pour construire un avenir commun et pour partager une aventure commune", prophétise l'Agence spatiale européenne. "La lune peut nous apprendre comment aller plus loin dans la découverte du système solaire." L'ESA envisage en effet d'envoyer de futures missions habitées sur la face cachée de la lune, de vastes étendues accidentées, parsemées de cratères d'impact vieux de plusieurs millions d'années.

C'est là que se trouve l'un des plus gros cratères connu du système solaire, le bassin Pôle Sud-Aitken, au pôle sud de la lune. Le fond du cratère est perpétuellement plongé dans une obscurité glaciale, mais sur les rebords du cratère se trouvent des pics montagneux baignés par une lumière du soleil presque constante. C'est là, sur ces montagnes lunaires, que l'ESA envisage d'envoyer des robots et peut-être un jour des humains.

Images de la mission d'observation de la lune de la Nasa, 2009.

Coloniser la lune, un rêve qui relève de la science fiction ? Pas tout à fait. Plusieurs pays comme la Russie, la Chine et l'Europe ont lancé des programmes de recherche axés sur la lune. En janvier 2013, l'Agence spatiale européenne dévoilait son intention de construire une base sur la lune grâce à une imprimante 3D géante, comme le rapporte Le Parisien. L'idée : utiliser le sable lunaire pour construire une station sur place. Cela coûterait beaucoup moins cher que d'envoyer des matériaux sur la lune.

Une telle imprimante 3D existe déjà, et peut fabriquer des formes complexes et solides de plusieurs mètres de haut. Cette station serait implantée sur le rebord du bassin Pôle Sud-Aitken, là où les températures sont les plus clémentes. Elles peuvent atteindre 100° le jour, et descendre sous la barre des 100° la nuit. Mais avant de voir ce projet se concrétiser, de nombreuses questions restent à résoudre, comme le problème de l'inhalation de la poussière lunaire, très dangereuse pour l'homme.

En 2009, la Nasa a envoyé un satellite d'observation explorer le pole sud de la lune. En analysant la composition chimique du sous-sol de la lune, il a découvert des traces d'eau gelée. En envoyant des missions sur la lune, l'ESA espère obtenir des réponses à de nombreuses questions. Y a-t-il de l'eau sur la lune ? Si oui, en quelle quantité ? D'où vient-elle ? Qu'est-ce que cela peut nous apprendre sur les origines de l'eau et de la vie sur terre ? Si on découvre qu'il existe d'abondantes ressources en eau sous la surface de la lune, les atomes d'hydrogène et d'oxygène présents dans cette eau pourront peut-être servir à obtenir du carburant pour les fusées spatiales. Du carburant qui permettrait aux hommes d'aller plus loin dans la conquête du système solaire, conclut l'Agence spatiale européenne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

06.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

07.

Yémen, la situation évolue discrètement cet été à l'abri des regards des vacanciers

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires