En direct
Best of
Best of du 1er au 7 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

02.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

03.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

04.

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

05.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

06.

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

07.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

03.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Explosion de la violence en France : comment expliquer la faillite de l’Etat (puisque le Hezbollah n’y est pour rien ici...) ?

02.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

03.

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

04.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

05.

Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique

06.

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Vice-présidente
Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière avant l’élection présidentielle face à Donald Trump
il y a 3 min 31 sec
décryptage > High-tech
Avenir

Comment empêcher la fuite des cerveaux français du numérique ?

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Santé
Course contre la montre

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

il y a 4 heures 44 sec
décryptage > International
Idéologie

Communisme revisité : ces nouveaux penseurs dont s’inspire Xi Jinping pour diriger la Chine d’une main de fer

il y a 4 heures 18 min
décryptage > International
En même temps à risque

L’étrange pas de deux d’Emmanuel Macron avec le Hezbollah

il y a 4 heures 43 min
pépites > Santé
CORONAVIRUS
Les chiffres qui inquiètent en Ile-de-France
il y a 23 heures 35 min
pépites > Consommation
BILAN MITIGÉ
Soldes : un résultat décevant
il y a 1 jour 36 min
pépites > Faits divers
VAL-DE-MARNE
Vincennes : deux morts dans un incendie
il y a 1 jour 1 heure
light > Loisirs
MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS
Elle se fait tatouer à 103 ans
il y a 1 jour 3 heures
pépites > France
MOUVEMENT DE FOULE
Cannes : crise de panique après une rumeur de fusillade
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > International
Violence de la catastrophe
Les images de l’explosion à Beyrouth au ralenti
il y a 54 min 37 sec
décryptage > Société
Tout nouveau tout beau

Vous avez aimé le # "privilège blanc" ? Vous adorerez le # "privilège juif"

il y a 3 heures 52 min
décryptage > Science
Espace

Et si l’Univers ne s’expliquait pas par un Big Bang originel mais par un Grand Rebondissement ?

il y a 4 heures 10 min
décryptage > Histoire
Atlantico Business

Les femmes qui ont changé le monde et le cours de l’Histoire. Aujourd’hui, Mata Hari : du mouvement Metoo au Bureau des Légendes

il y a 4 heures 31 min
décryptage > Société
Protection contre le virus

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

il y a 4 heures 53 min
décryptage > Société
Des mots qui viennent d’ailleurs

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

il y a 1 jour 23 min
pépites > France
DÉJÀ !
Les vendanges débutent avec plusieurs semaines d'avance
il y a 1 jour 55 min
light > France
AÏE
Méditerranée : un poisson mord les mollets des vacanciers
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Santé
VRAIMENT ?
Selon Poutine, la Russie aurait développé le "premier vaccin" contre le coronavirus
il y a 1 jour 3 heures
pépites > France
ATTAQUE ARMÉE
Niger : qui étaient les victimes ?
il y a 1 jour 4 heures
L'Agence spatiale européenne envisage d'envoyer des hommes vivre sur la face cachée de la lune, à un horizon non daté.
L'Agence spatiale européenne envisage d'envoyer des hommes vivre sur la face cachée de la lune, à un horizon non daté.
Pamplune, 100km derrière la Lune

Le projet de colonie humaine de l’agence spatiale européenne sur la face cachée de la lune

Publié le 25 janvier 2015
Dans une vidéo, l'Agence spatiale européenne détaille un projet un peu fou : envoyer des hommes coloniser la lune, qui servirait de base-arrière pour aller plus loin dans la conquête du système solaire.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans une vidéo, l'Agence spatiale européenne détaille un projet un peu fou : envoyer des hommes coloniser la lune, qui servirait de base-arrière pour aller plus loin dans la conquête du système solaire.

A l'heure où la Nasa a les yeux rivés sur mars, pour certains, l'avenir de la conquête spatiale se trouve... sur la lune. L'Agence spatiale européenne (ESA) fais partie de ceux-là. Dans une vidéo de plus de huit minutes, "Destination : lune" (ci-dessous en anglais) publiée sur son site Internet le 18 janvier, elle explique en quoi l'exploration de la lune sera cruciale pour l'avenir de l'humanité. Elle y détaille aussi son projet de constuire une base habitée sur la face cachée de la lune.

"Dans le futur, les nations du monde entier pourront venir sur la lune, pour comprendre nos origines communes, pour construire un avenir commun et pour partager une aventure commune", prophétise l'Agence spatiale européenne. "La lune peut nous apprendre comment aller plus loin dans la découverte du système solaire." L'ESA envisage en effet d'envoyer de futures missions habitées sur la face cachée de la lune, de vastes étendues accidentées, parsemées de cratères d'impact vieux de plusieurs millions d'années.

C'est là que se trouve l'un des plus gros cratères connu du système solaire, le bassin Pôle Sud-Aitken, au pôle sud de la lune. Le fond du cratère est perpétuellement plongé dans une obscurité glaciale, mais sur les rebords du cratère se trouvent des pics montagneux baignés par une lumière du soleil presque constante. C'est là, sur ces montagnes lunaires, que l'ESA envisage d'envoyer des robots et peut-être un jour des humains.

Images de la mission d'observation de la lune de la Nasa, 2009.

Coloniser la lune, un rêve qui relève de la science fiction ? Pas tout à fait. Plusieurs pays comme la Russie, la Chine et l'Europe ont lancé des programmes de recherche axés sur la lune. En janvier 2013, l'Agence spatiale européenne dévoilait son intention de construire une base sur la lune grâce à une imprimante 3D géante, comme le rapporte Le Parisien. L'idée : utiliser le sable lunaire pour construire une station sur place. Cela coûterait beaucoup moins cher que d'envoyer des matériaux sur la lune.

Une telle imprimante 3D existe déjà, et peut fabriquer des formes complexes et solides de plusieurs mètres de haut. Cette station serait implantée sur le rebord du bassin Pôle Sud-Aitken, là où les températures sont les plus clémentes. Elles peuvent atteindre 100° le jour, et descendre sous la barre des 100° la nuit. Mais avant de voir ce projet se concrétiser, de nombreuses questions restent à résoudre, comme le problème de l'inhalation de la poussière lunaire, très dangereuse pour l'homme.

En 2009, la Nasa a envoyé un satellite d'observation explorer le pole sud de la lune. En analysant la composition chimique du sous-sol de la lune, il a découvert des traces d'eau gelée. En envoyant des missions sur la lune, l'ESA espère obtenir des réponses à de nombreuses questions. Y a-t-il de l'eau sur la lune ? Si oui, en quelle quantité ? D'où vient-elle ? Qu'est-ce que cela peut nous apprendre sur les origines de l'eau et de la vie sur terre ? Si on découvre qu'il existe d'abondantes ressources en eau sous la surface de la lune, les atomes d'hydrogène et d'oxygène présents dans cette eau pourront peut-être servir à obtenir du carburant pour les fusées spatiales. Du carburant qui permettrait aux hommes d'aller plus loin dans la conquête du système solaire, conclut l'Agence spatiale européenne.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires