En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© REUTERS/Kacper Pempel
Ce que l'on risque à trop réprimer ses émotions
Bonnes feuilles

Coeur de pierre : ce qu'on risque à trop réprimer ses émotions

Publié le 04 août 2014
Exprimer son avis et ses besoins, affirmer ses limites, défendre ses droits, réagir à l'agressivité, à la passivité, à la manipulation... Tous les jours, nous sommes en relation et devons nous positionner face aux autres. Extrait de "Être soi dans les relations", de Sylvie Grivel, publié chez Eyrolles (1/2).
Sylvie Grivel est formatrice en communication et coach certifiée. Formée à différentes approches - la PNL, l'élément humain de Schutz, l'analyse transactionnelle -, elle intervient dans le monde de l'entreprise, de la fonction publique, de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvie Grivel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Sylvie Grivel est formatrice en communication et coach certifiée. Formée à différentes approches - la PNL, l'élément humain de Schutz, l'analyse transactionnelle -, elle intervient dans le monde de l'entreprise, de la fonction publique, de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Exprimer son avis et ses besoins, affirmer ses limites, défendre ses droits, réagir à l'agressivité, à la passivité, à la manipulation... Tous les jours, nous sommes en relation et devons nous positionner face aux autres. Extrait de "Être soi dans les relations", de Sylvie Grivel, publié chez Eyrolles (1/2).

Les émotions : amies ou ennemies ?

Lorsque j’écoute la plupart de mes stagiaires, beaucoup d’entre eux ont tendance à me répondre « ennemies » et souhaitent que je leur donne des pistes pour les maîtriser : ils ont appris qu’ils ne doivent pas montrer leurs émo- tions, surtout dans le milieu de l’entreprise, et que si celles-ci s’expriment, elles risquent de provoquer des dégâts relationnels.

En effet, selon la manière dont nous les exprimons, et nous verrons à l’étape 2 comment le faire, elles peuvent provoquer des dégâts sur le plan personnel et professionnel. Mais le fait de les réprimer n’engendre-t-il pas des conséquences plus néfastes ? À force de bannir ou de nier l’existence de nos émotions et de ne pas nous autoriser à les vivre ou à les exprimer verbalement, il se produit trois phénomènes :

• L’effet boomerang : l’émotion est transformée en tensions et maux physiques contre soi. La personne conserve son émotion pendant des semaines, des mois, voire des années, ce qui peut entraîner des maux physiques ou psychologiques.

• L’effet ricochet : l’émotion non exprimée à une personne sera exprimée à une autre. Tout le monde connaît ce phénomène très classique qui consiste, par exemple, à reporter sa colère à la maison contre son conjoint ou ses enfants parce que nous avons quelque chose qui nous a mis en colère au travail. Le conjoint réceptionne la colère, la déverse lui-même auprès de ses enfants, qui vont la déverser sur le chien en lui hurlant dessus... donc sur une personne non responsable de la colère initiale.

• L’effet bulle : à force de conserver pendant des heures, des mois, des années des émotions non exprimées, elles vont prendre de plus en plus de place et vont s’exprimer un jour de façon dispro- portionnée.

Nous voyons que ces trois phénomènes engendrent des conséquen- ces négatives pour soi, sous la forme de tensions, voire de mala- dies..., et envers les autres. Au lieu de vouloir combattre nos émotions telles des ennemies, apprenons plutôt à les voir comme des amies ; passons d’une représentation négative, « ce n’est pas bon, ce n’est pas beau, ça ne se montre pas... » à une représenta- tion positive. (...)

Les émotions ont une raison d’être, elles nous guident vers une meilleure connaissance de nous- mêmes : elles nous informent sur notre état interne, sur la satisfac- tion ou non de nos besoins. De même qu’elles nous guident pour mieux connaître les autres. Nous pouvons constater qu’elles ont toutes une intention positive ; alors, plutôt que de les nier, les refouler, acceptez-les et entendez leur message.

Extrait de "Etre soi dans les relations", de Sylvie Grivel, publié chez Eyrolles, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

02.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Comment St Gobain est devenu le Google français de la transition énergétique

05.

Greta Thunberg : un voyage à New-York en bateau... mais six vols en avion pour l'organiser

06.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

07.

Les relations entre frères et soeurs : un lien primordial

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires