En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Zone franche

Règle d’or : indispensable promesse d'ivrogne

Publié le 22 août 2011
Le meilleur moyen pour la gauche de désamorcer politiquement la bombe « règle d’or », c’est de voter pour et de passer à autre chose.
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le meilleur moyen pour la gauche de désamorcer politiquement la bombe « règle d’or », c’est de voter pour et de passer à autre chose.

Les « number-crunchers » de Standard & Poor’s n’en font pas mystère dans leur fameux rapport : le niveau de l’endettement américain reste soutenable. Ce qui l’est moins, et justifie amplement la baisse de la note de la première puissance mondiale, c’est la transformation des grands équilibres financiers du pays en motifs d’affrontements partisans banals.

Que droite et gauche « de gouvernement » se tapent dessus au nom de leurs doctrines budgétaires respectives n’est évidemment pas une nouveauté. Qu’elles se fassent littéralement chanter l'une l'autre et s’éloignent à ce point du consensus de base auquel est adossé le système démocratique (un État « raisonnable », des dépenses et des recettes à peu près équilibrées sur le long terme, une vision partagée des mécanismes économiques…) parce qu’une élection approche, c’est plus dérangeant.

Sous nos latitudes, le feuilleton « règle d’or » est un assez bon écho de cette histoire de dette US. Comme les États-Unis, la France n’est pas exactement en perdition et le risque de la voir s’effondrer comme la première Grèce venue n’est pas encore imminent. Elle a pourtant besoin de rassurer le reste du monde sur sa détermination à rester un pays solvable, les appels d’un Mélenchon à jouer les ArgentineLa dette ? Pff… Une broutille ! Rembourser ses créanciers, mais pourquoi donc ? ») devant rester confinés aux marges du discours public.

Baisse des dépenses, hausse des impôts : à chacun sa recette

Imposer la rigueur budgétaire par la voie constitutionnelle à un pays en déficit chronique depuis 35 ans ne serait d’ailleurs pas une vraie révolution : la France a déjà juré-craché-si-je-mens-je-vais-en-enfer, pour être autorisée à troquer le franc contre l’euro, qu’elle respecterait la règle « maastrichtienne » des 3% de déficit et n’a toujours pas été convoquée par un Belzébuth apparemment trop occupé ailleurs... Et si Sarkozy, un président plutôt mal placé pour les leçons de rigueur, doit faire de cette énième mais indispensable promesse d’ivrogne une victoire politique, so be it.  

De fait, le meilleur moyen pour la gauche de désamorcer la bombe que représente la proposition élyséenne de « règle d’or », c’est de la voter comme une évidence technique et de passer à autre chose le plus rapidement possible.

Pour les Français de tous bords, la perspective d’une relégation de leur pays en troisième division économique est la source d’une vraie angoisse qu’il est absurde de négliger. Et l’idée selon laquelle le PS comme l’UMP feront ce qu’il faut pour éviter ça doit demeurer une vraie conviction dans l’opinion. Tout comme les marchés doivent rester persuadés que gauche et droite poursuivent le même objectif ultime ― fut-ce par l’augmentation suicidaire des impôts pour les premiers ou la baisse dogmatique des dépenses pour les seconds.

Et juste après, ben on peut recommencer à se disputer au zinc. Elle est pas belle, la vie d'un ivrogne ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Fini les trésors à déterrer : comment les missions archéologiques françaises à l'étranger sont devenues plus anthropologiques

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Nadine Morano raciste en raison de ses propos sur Sibeth NDiaye ? Et si on réfléchissait un peu

07.

Quand Benjamin Griveaux crie tout haut ce que Benjamin Griveaux pense tout bas : "fils de pute", "abrutis"

01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

03.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

Commentaires (16)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
bobocleaner
- 22/08/2011 - 17:48
je ne suis pas sur que les Francais au chomage
ou ceux dont les impots deja si lourds vont encore augmenter partagent la desinvolture de l'auteur. En bourse on exige des commentateurs de donner leur position en nombre de titre vendeur ou acheteur .
Alors si l'auteur nous donnait le montant de son patrimoine, ses revenus , la localisation de sa résidende principale etc on pourrait rigoler avec lui au zinc si il paye la tournée.
Achille Supertramp
- 22/08/2011 - 15:47
@ laurentso
Une étude ? C'est très bien ça. Mais au fait quelle étude ?
Laulau
- 22/08/2011 - 15:31
le niveau de l’endettement américain reste soutenable
On croit rêver! Et pourquoi l'est-il ? Parce que l'économie d'une Amérique qui vit à crédit depuis des lustres est une économie saine, ou bien parce que les USA payent leurs dettes en monnaie de singe ?