En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

03.

Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?

04.

Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"

05.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 17 min 6 sec
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 47 min 45 sec
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 1 heure 25 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 1 heure 54 min
décryptage > International
Résistance face à la pandémie

Samfundssind : les Danois ont choisi leur mot de l’année 2020 et il est la clé de leur résilience face au Coronavirus

il y a 2 heures 2 min
décryptage > Politique
Chasse aux sorcières

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

il y a 3 heures 11 min
pépites > Politique
Coronavirus
Vers un reconfinement national : en quoi sera-t-il différent du précédent ?
il y a 3 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 17 heures 13 min
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 17 heures 58 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 18 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 37 min 32 sec
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 1 heure 8 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 1 heure 45 min
pépites > Politique
Coronavirus
L'exécutif pris entre deux feux : médecins d'un côté, chefs d'entreprises de l'autre
il y a 2 heures 37 sec
décryptage > Santé
Lutte contre la pandémie

Covid-19 hors de contrôle : les nouveaux tests feront-ils (enfin) la différence ?

il y a 3 heures 47 sec
décryptage > Economie
Atlantico Business

Mais quand va-t-on s’apercevoir que le débat entre la santé et l’économie est un faux débat ?

il y a 3 heures 33 min
pépites > Politique
Vers un nouveau confinement ?
Covid-19 : Emmanuel Macron annoncera de nouvelles restrictions ce mercredi à 20 heures
il y a 16 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 17 heures 24 min
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 18 heures 20 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 19 heures 16 min
© Reuters
Le groupe de heavy-metal Metallica en concert
© Reuters
Le groupe de heavy-metal Metallica en concert
Cri de colère des pays riches

PIB et décibels : le heavy metal, indicateur quasi infaillible de la richesse d'un pays

Publié le 29 mai 2014
On s'imagine toujours que ce sont les ados des classes défavorisées qui écoutent du heavy metal. Et pourtant... Une carte, basée sur des données extraites de l'Encyclopedia Metallum, montre que c'est surtout dans les riches pays d'Europe du Nord que ce genre musical est le plus populaire.
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
On s'imagine toujours que ce sont les ados des classes défavorisées qui écoutent du heavy metal. Et pourtant... Une carte, basée sur des données extraites de l'Encyclopedia Metallum, montre que c'est surtout dans les riches pays d'Europe du Nord que ce genre musical est le plus populaire.

Les genres de musiques populaires naissent souvent en fonction de situations sociales précises. Le jazz est né au début du 20ème siècle des Afro-américains de la Nouvelle Orléans qui l'ont ensuite exporté dans les grandes villes. Le rock'n'roll, mélange de jazz, de blues et de country a été créé par les Américains à la fin de la seconde guerre mondiale. Des décennies plus tard, le hip-hop et le rap ont vu le jour dans les ghettos noirs et latinos de New-York. Le heavy metal, lui, est un cas à part. Né en 1960 des enfants des classes ouvrières qui vivaient dans des villes désindustrialisées comme Birmingham en Angleterre. Aujourd'hui encore, le cliché selon lequel seuls les enfants des classes défavorisées écouteraient du heavy metal à fond les oreilles est tenace. 

La carte ci-dessous se base sur des données extraites de l'Encyclopedia Metallum. Elle référence le nombre de groupes de heavy mal pour 100 000 habitants. Et il s'avère que le genre n'est pas si populaire que ça dans les lieux désindustrialisés où il est né. En revanche, il est extrêmement apprécié dans les pays scandinaves, pourtant réputés pour leur richesse et leur niveau de vie aisé. La Finlande, notamment, est très réputée pour ses groupes de heavy metal dont beaucoup sont aujourd'hui des réferences dans le monde entier. Lors du concours de l'Eurovision en 2005, le pays avait même envoyé le groupe de heavy metal Lordi pour le représenter ! Et Lordi a gagné. 

Il y a quelques années, la plupart des commentateurs se plaisaient à expliquer que le heavy metal était un reflet des longues et froides nuits d'hiver des pays d'Europe du Nord. La furie de la musique et la violence des paroles évoquait pour eux le passé païen des Scandinaves. Quelqu'un expliqua même que c'etait dans les lieux où le taux d'alcoolisme était le plus élevé qu'on écoutait le plus de heavy metal.  

Mais un article a fait la différence. Dans “Black Metal Nation: What do Norwegian Dirtheads and Richard Perle Have in Common?”, le journaliste Mark Ames présente le heavy metal comme l'identité des ados scandinaves qui frémit derrière la légendaire civilité de l'Europe du Nord. "La Norvège n'est pas seulement une société sans aucun sens de l'humour, c'est aussi une société profondément oppressante, d'une façon fade, pieuse, social-démocrate", écrit-il sans détour, ajoutant que les métaleux vivent leur ennui comme une "véritable souffrance". Si l'on suit cette logique, le heavy metal pourrait en fait être le produit des sociétés riches. Il serait une sorte de contrecoup culturel pour les privilégiés.

Richard Florida, du CityLab, et sa collègue Charlotta Mellander, ont étudié les connexions entre le heavy metal et les facteurs sociaux économiques. Charlotte Mellander, qui est Suédoise, attribue notamment la prolifération de groupes de métaleux en Scandinavie aux efforts des gouvernements pour enseigner la musique à l'école. En effet, ce programme scolaire aurait engendré une génération disposant de capacités musicales à la hauteur des exignces techniques du métal. (Comme l'a écrit The Atlantic en octobre dernier, cela a également aidé l'Europe du Nord à exceller dans la music pop).

Par ailleurs, Richard Lab et Charlotta Mellander ont découvert que le nombre de groupes de heavy metal pour un pays donné était corrélé avec la richesse et l'abondance. Attention, cela demeure une simple corrélation ! A un niveau national, le nombre de groupes de heavy metal par habitant est positivement associé avec le rendement économique par habitant (71), le niveau de créativité (71) et d'entreprenariat (66), la part des adultes qui ont été diplômés de l'université (68), le niveau de développement humain (79) , et le bien-être et la satisfaction dans la vie (60).  

 

Ainsi, le métal a beau être la musique préférée de quelques personnes issues de classes sociales défavorisés, il est bien plus apprécié chez les catégories développées, éduquées et tolérantes. Aussi étrange que cela puisse paraître, il ne vient pas de l'aliénation et du désespoir mais du sol limoneux de la prospérité post-industrielle. Et il y a une certaine logique la-dedans. Car si les nouveaux styles musicaux naissent chez les groupes marginalisés ou défavorisés, ce sont les sociétés riches qui disposent de médias et d'entreprises en mesure de propager les nouveaux sons. De même, ce sont les jeunes consommateurs aisés qui peuvent les acheter. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
2bout
- 29/05/2014 - 13:08
En réalité,
Parce que les autrichiens soufflent dans une corne et qu'économiquement le résultat est meilleur qu'en France, il suffit de monter le son, et même avec Licence IV et Gilou, on obtiendra le même effet.
2bout
- 29/05/2014 - 12:26
Heavy Metal contre accordéon, et la démonstration est faite.
Plus loin encore, si l'on admet que l'usage de la mandoline a pour résultante l'usage du Beretta en Sicile, alors on comprendra pourquoi la guitare en Espagne a su conquérir par sa forme sensuelle toute une population soumise à l'inquisition. Cependant, si Sex pistols décoiffe plus qu'Yvette Horner (et l'exemple est mal choisi), un bon coup de Deep purple dans les oreilles de notre président constituerait peut-être le stimulus nécessaire à l'enjoindre à quitter ses pantoufles.