En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 2 min 38 sec
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 45 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 16 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Théâtre : "La dernière bande" : Un texte exigeant mis à la portée de tous les cœurs par un immense comédien

il y a 17 heures 4 min
décryptage > Economie
Grande fierté

L’Italie n’a pas inventé les pâtes, mais a su préserver sa sauce bien mieux que la France. Connaissez-vous vraiment l’Italie ?

il y a 17 heures 21 min
pépites > Faits divers
Drame
Toulouse : un pont s’effondre, un mort et cinq blessés
il y a 18 heures 43 min
décryptage > Economie
"Impeachable" or not "impeachable" ?

Etats-Unis : pour les marchés financiers, Donald Trump n’est pas « impeachable »

il y a 19 heures 32 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Quand le parti conservateur britannique redevient un parti de droite

il y a 19 heures 47 min
décryptage > Société
Bad choice ?

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

il y a 20 heures 45 min
décryptage > Economie
Discret abus d’optimisme ?

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

il y a 21 heures 22 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 14 heures 3 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 16 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 16 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sans la liberté" de François Sureau : La liberté a déjà disparu

il y a 17 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Bougeotte
Edouard Philippe assure que sa volonté de transformer le pays reste "intacte"
il y a 18 heures 41 min
décryptage > Economie
Combat profond

Huile de palme : comment le gouvernement profond combat l’écologie

il y a 19 heures 25 min
décryptage > Economie
Choc

Ce choc de gestion de l’Etat sans lequel la crise ouverte par les Gilets jaunes ne se refermera pas

il y a 19 heures 39 min
pépites > Politique
Réformons !
Edouard Philippe : la "volonté de "transformer" la France reste intacte dans les rangs de l'exécutif
il y a 19 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Risques de piratages : ces 146 failles pré-installées sur les smartphones Android
il y a 21 heures 1 min
décryptage > Société
Gilets Jaunes

Violence des casseurs, erreurs de maintien de l’ordre : pourquoi nous devons réapprendre la gestion démocratique des foules

il y a 21 heures 31 min
Live

C'est le fétichisme des produits dérivés qui sauvera la musique !

Publié le 16 juillet 2011
Avec Yves Bigot
Vieilles charrues, Francofolies, etc... les festivals accueillent des dizaines de milliers de spectateurs chaque été. Sauveront-ils la musique des naufrages de l'industrie du disque ? Pas si sûr, pour Yves Bigot, c'est plutôt le fétichisme qui sauvera le 4e art...
Yves Bigot est directeur des programmes de la radio RTL.Ce passionné de musique a notamment été journaliste et animateur sur Europe 1, rédacteur-en-chef de Rapido, et directeur des Victoires de la musique.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Bigot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Yves Bigot est directeur des programmes de la radio RTL.Ce passionné de musique a notamment été journaliste et animateur sur Europe 1, rédacteur-en-chef de Rapido, et directeur des Victoires de la musique.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vieilles charrues, Francofolies, etc... les festivals accueillent des dizaines de milliers de spectateurs chaque été. Sauveront-ils la musique des naufrages de l'industrie du disque ? Pas si sûr, pour Yves Bigot, c'est plutôt le fétichisme qui sauvera le 4e art...
Avec Yves Bigot

Atlantico : Alors que les ventes de disques se sont effondrées, les festivals sont-ils devenus les locomotives de l’économie de la musique ?

 
Yves Bigot : On sort d’une autre économie qui s’appelait le “tour support”. C’était l’enveloppe d’argent que donnaient les maisons de disques à leurs artistes pour qu’ils se produisent sur scène et que, finalement, le public découvre des choses formidables... et puisse acheter le disque ! Ce système ne peut plus marcher !
Dire qu’au contraire, le festival fait vivre la filière disque est peut-être abusif. L'effondrement du marché du disque oblige l’artiste à devenir un travailleur comme un autre. On n’a plus le système : “j’enregistre un album, j’en vends un million, je refais mon spectacle pour reprendre un peu d’argent”.
Aujourd’hui, sans “Tour support” en raison de la crise, on fait des tournées acoustiques, avec moins de musiciens et moins de frais. Ce qui fait d’ailleurs que certains musiciens partagent des “tourneurs” d’humoristes - qui sont évidemment beaucoup plus rentables. L’avantage de l’humoriste étant qu’il arrive sur scène les mains dans les poches - mis à part Laurent Gerra.
 


Pourquoi les festivals fleurissent-ils et attirent-ils les foules ?


Les gens ont toujours adoré voir les artistes. De plus, que ce soit à l’Olympia ou ailleurs, il existe une dimension conviviale, sociale et festive qui fait que c’est peut-être un investissement prioritaire sur le CD. Le festival est aussi une sortie dans un endroit agréable et dès la mi-mars, on trouve que quand il fait beau, le jazz c’est mieux ! C’est aussi une occasion où l’on voit plein d’artistes. Il y a un côté découvertes mais aussi une rentabilité.
 
 

Pensez-vous que le produit “disque” et sa promo le “concert” ont échangé leurs rôles et que maintenant, c’est le disque qui sert de promo au concert ?


On a l’impression que l’album est devenu un souvenir du concert. Alors qu’avant, on rachetait un second album après le concert : l’album live. A tel point que certains artistes disent vouloir arrêter d’enregistrer tels qu’’Elton John ou Crosby, Stills & Nash. A quoi bon enregistrer, disent-ils, tant qu’il n’existe pas de nouveau modèle économique ? Evidemment, pour ce genre d’artistes, c’est facile car ils possèdent un catalogue sur lequel ils peuvent s’appuyer et “tourner” sur des synchronisations pour la publicité ou les séries, de vieux concerts, des compilations, etc.

 
 
Mais pour les artistes qui débutent aujourd’hui ?


Eux doivent bosser ! Ils doivent trouver une économie entre l’enregistrement, le placement sur des pubs ou des séries télés, comme aux Etats-Unis. Les séries américaines ont un gigantesque effet d’entraînement et de révélation pour les artistes. Alors c’est peut-être moins évident avec “Plus belle la vie” qu’avec “Californication”. Ou alors “Plus belle la vie” lancera la nouvelle Michèle Torr...
 


Sans disque, la musique est morte ?


Je crois que le fétichisme sauvera la musique ! le fétichisme est extrêmement important pour l’être humain car il est extrêmement identitaire et que l’homme a besoin de s’approprier les choses.
Pensez à ces trois générations qui se sont totalement identifiées et cultivées grâce au disque. Si tout cela disparaît, je ne sais pas ce qui prendra la suite. Mais il faudra toujours un objet. C’est très frappant, par exemple, dans le hard-rock. On vend aujourd’hui plus de casquettes, de figurines et de t-shirt que de disques ! C’est la preuve du fétichisme malgré tout. La vraie question demeure le modèle économique...
 


Sur quel modèle économique parieriez-vous ?


Le seul qui semble avoir ses chances aujourd’hui, repose sur le principe d’abonnement grâce à une licence globale, etc. Le problème, c’est que primo, cela va faire énormément baisser l’économie et secundo, cela pose le problème de l’équité de la rémunération de chaque artiste. Normalement, la technologie devrait pouvoir rémunérer qui-de-droit, au clic. Mais il faudra veiller à ce que ca ne soit pas toujours les deux cents gros vendeurs dominants qui se partagent le gâteau - au mépris des milliers d’autres artistes dont la part est si faible qu’on ne s’en occupe pas du tout ! Tout un tissu doit pouvoir vivre de la musique !
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
disques, rock, festivals
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

03.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

04.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

05.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

06.

Pourquoi nous devrions arrêter de parler de temps d’écran pour nos enfants

07.

Nintendo Switch : l'UFC-Que choisir dénonce "l'obsolescence programmée" des manettes

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Retraites : le modèle suédois ne va pas si mal que ça, merci

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires