En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
S'il vous plait

Nice : un restaurant fait payer le café plus cher pour les malpolis

Publié le 10 décembre 2013
Un café demandé gentiment ne vous coûtera à "La Petite Syrah" qu'un euro et 40 cents tandis qu'un autre, demandé de manière plus cavalière, vous délestera de 7 euros.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un café demandé gentiment ne vous coûtera à "La Petite Syrah" qu'un euro et 40 cents tandis qu'un autre, demandé de manière plus cavalière, vous délestera de 7 euros.

Un bonjour n'a jamais rien coûté à qui que ce soit - on ne peut pas en dire autant de l'absence de bonjour... Telle est la petite leçon qu'inspire l'initiative d'un restaurateur niçois, gérant de "La Petite Syrah" : il a en effet décidé de faire payer le café plus cher aux clients malpolis !

Un simple "Un café" demandé à l'aveuglette vous en coûtera sept euros, tandis qu'un "Bonjour, un café, s'il vous plait" vous sera gratifié d'une note seulement égale à 1,40€, tarif déjà plus raisonnable pour un expresso. En guise de compromis, le "un café, s'il vous plait" sans le bonjour de circonstances ne vous sera facturé "que" 4,25€.

Il y a encore des gens qui savent vivre ! pic.twitter.com/H1Bifmvi3c

— Egalliano06 (@tokai06) December 9, 2013

Ne reste plus qu'à fixer le tarif de la formule "Bonjour, un café !"...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires