En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Quand la novlangue de la Mairie de Paris se traduit en réalité cauchemardesque

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

06.

Plus fort qu’Ali Baba et les 40 voleurs : Anne Hidalgo et ses 37 adjoints !

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 22 min 32 sec
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 1 heure 27 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 2 heures 11 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 15 heures 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 21 heures 52 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 23 heures 5 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 23 heures 52 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 1 jour 46 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Environnement
Gaspillages

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 43 min 23 sec
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 1 heure 41 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 14 heures 40 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 15 heures 31 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 22 heures 22 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 23 heures 29 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 1 jour 15 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 1 jour 1 heure
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 jour 2 heures
007
L'espion égyptien qui travaillait dans l'entourage d'Angela Merkel a été démasqué
il y a 1 jour 17 heures
© REUTERS/Andrew Kelly
© REUTERS/Andrew Kelly
Truffé d'erreurs

"Gravity" : l'astrophysicien Neil DeGrasse Tyson démolit le film

Publié le 14 octobre 2013
En interview et sur Twitter, le scientifique s'en est vivement pris au blockbuster d'Alfonso Cuarón qui bat actuellement des records au box-office américain.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En interview et sur Twitter, le scientifique s'en est vivement pris au blockbuster d'Alfonso Cuarón qui bat actuellement des records au box-office américain.

Le nouveau film d'Alfonso Cuarón fait un carton. Gravity, un drame spatial réunissant sur les écrans Snadra Bullock et George Clooney, bat des records d'audience. Si le film ne sortira en France que le 23 octobre, il est largement en tête du box-office américain. Il a même réalisé le meilleur démarrage pour un mois d'octobre aux Etats-Unis avec 55,6 millions de dollars de recettes en un seul week-end. Mais comme souvent, une œuvre ne peut pas faire l'unanimité. Ainsi, l'astrophysicien Neil DeGrasse Tyson l'a vivement critiqué pointant de nombreuses anomalies. C'est tout d'abord sur Twitter que le scientifique a fait part de ses désaccords.

Ainsi sur le site de micro-blogging, il s'étonne : "Pourquoi les cheveux de Bullock ne flottent pas librement sur sa tête?", se demande l'astrophysicien.

Mysteries of #Gravity: Why Bullock's hair, in otherwise convincing zero-G scenes, did not float freely on her head.

— Neil deGrasse Tyson (@neiltyson) October 6, 2013
"L'astronaute Clooney informe le docteur Bullock de ce qu'il se passe médicalement en cas de privation d'oxygène", note également celui qui aux Etats-Unis est une star de télévision et est suivi par plus d'un million de personnes sur Twitter. En tout cas, celui qui est directeur du planetarium Hayden de New York a posté dix messages qui démontent le film d'Alfonso Cuarón.

Mysteries of #Gravity: Astronaut Clooney informs medical doctor Bullock what happens medically during oxygen deprivation.

— Neil deGrasse Tyson (@neiltyson) October 7, 2013
Mais Neil DeGrasse Tyson a réitéré ses criques dans une interview accordée au site Vulture.com.  Ainsi, alors qu'il lui est demandé de relever des anomalies ou des moments qui dans la réalité ne se passent pas comme dans le film, le scientifique n'y va pas de mains mortes. "La technologie existante ne permet pas encore de rejoindre Hubble et la Station spatiale internationale comme le fait Clooney. Son personnage vole à proximité du télescope Hubble alors que dans la réalité c'est impossible. Les forces gravitationnelles empêchent une telle opération".
Celui-ci a noté une autre erreur amusante dans le film. A un moment, les personnages joués par George Clooney et Sandra Bullock se séparent en pleine atmosphère. Clooney lâche la main de Bullock et s'en va comme happé par l'air. Dans la réalité, Neil DeGrass Tyson affirme que cela ne se passe pas comme ça. "Il aurait juste continué à flotter (...) Mais cela n'aurait pas été aussi dramatique" dit-il en riant. Bref Gravity semble truffé d'erreurs mais cela n'empêche pas les spectateurs de se ruer dans les salles pour le voir.

Mysteries of #Gravity: Nearly all satellites orbit Earth west to east yet all satellite debris portrayed orbited east to west

— Neil deGrasse Tyson (@neiltyson) October 6, 2013

 

Vu sur : lu sur Vulture
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires