En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© Flickr / LivingOS
Coupez court svp !

Paris : ça y est, les moutons tondeuses d'Ouessant débarquent...

Publié le 04 avril 2013
Cette technique permet de limiter l'usage d'engins et de désherbants.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Cette technique permet de limiter l'usage d'engins et de désherbants.

On apprenait le 25 mas dernier que la ville de Paris voulait confier l’entretien d’un "terrain de 2000 m² en friche" appartenant au service des Archives de Paris dans le XIXème arrondissement à des moutons d’Ouessant.

La technique s'appelle l''éco-pâturage et consiste à utiliser des animaux pour entretenir un espace vert. Son application en milieu urbain ,et plus particulièrement dans Paris intra muros, est devenue une réalité.

Quatre moutons ont enfin été installés sur l'espace vert ce mercredi 3 avril. Ils ont été choisis pour leur résistance et leur petite taille, "permettant une manipulation plus aisée", explique la municipalité. "C'est une race rustique qui se contente de peu d'alimentation et qui est très résistante aux maladies", explique Marcel Collet, responsable de la Ferme de Paris.

L'objectif : évaluer la faisabilité en milieu urbain dense de cette technique permettant de limiter l'usage d'engins, sources de bruit et consommateur de carburant, et de désherbants.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Paris, moutons, parc
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Grand est le désespoir de Donald (Trump) : Greta (Thunberg) a été d’une cruauté sans pareille avec lui.

03.

4 millions de dollars : c'est ce que gagne chaque heure la famille la plus riche du monde

04.

Miley Cyrus s’éclate avec une ex Kardashian, Claire Chazal se souvient de quand elle s’éclatait avec (un de) ses ex; Énième réconciliation pour Jamel & Melissa, 1ère grossesse pour Louane; Anouchka Delon pacifie sa famille, Brigitte Macron choie la sienne

05.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

06.

Hong Kong : ces nouvelles formes de censure très efficaces pour empêcher les mouvements sociaux

07.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

05.

En deux siècles, les forêts ont doublé en France et voici pourquoi

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

04.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

05.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

06.

Brexit / élections italiennes : l’automne à risque qui attend l’Europe

Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
zozo26
- 06/04/2013 - 18:02
chameau
on aurait pu utiliser le chameau de Hollande ça aurait fait des économies.
texarkana
- 05/04/2013 - 15:37
Chupula
Il y a un couple de chévres aux Tuileries, et je pense que çà ne pose pas de problèmes.
Si la présence de ces bêtes posent de problèmes, elles seront retirées, n'en doutez pas! en attenadant je trouve que ce sont plutôt les chiens (à cause de leur nombre, de la dangerosité de certains et de leurs déjections ) le problème animalier n°1 en ville (bien plus que les rats, - nombreux qu'autrefois avec l'assainissement les pigeons et les chats-du reste je veux faire un sort à la légende selon laquelle ces derniers croquent les volatiles-pourquoi y a t il autant de pigeons alors?)
Chupula
- 04/04/2013 - 21:24
on en reparlera ...
Quand un môme aura eu un ver, un "strong" par exemple.
Quand ils auront la douve du foie et que le terrain sera interdit.
Quand il y aura un pépin avec un chien.
Nous à la campagne, quand on a mis des moutons sur un terrain, on ne touche à plus rien de ce qui a été par terre. On laisse ensuite le terrain plusieurs années si on veut mettre d'autre bêtes, ou alors, on brûle à la chaux, l'hiver venu.
Le parigo bobo moyen, il va trouver ça très "vert" dans un premier temps, mais il va vite comprendre. Notamment les petits souvenirs que les moutons laissent partout car ils défèquent et urinent là où ils mangent, c'est à dire partout et tout le temps.
Ca ira bien pour un terrain en friche mais pas pour les pelouses. De plus, les moutons ne mangent que l'herbe assez rase, c'est pas dit que les friches "parisiennes" correspondent à ce besoin. Personnellement, j'aurai plutôt mis des chèvres, mais elles sont plus difficilement parcables et plus vindicatives, plus dangereuses aussi.