En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© WikiCommons/Fritz Geller-Grimm
Fossile
Désert du Nevada : on a enfin identifié le monstre des mers apparu il y a 244 millions d'années
Publié le 08 janvier 2013
Des scientifiques ont identifié le fossile découvert en 1997 dans le désert du Nevada comme celui d'un Thalattoarchon saurophagis.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des scientifiques ont identifié le fossile découvert en 1997 dans le désert du Nevada comme celui d'un Thalattoarchon saurophagis.

Un monstre des mers dans le désert du Nevada. Le fossile découvert en 1997 dans les montagnes Augusta dans le Nevada a enfin été identifié : il s'agit des restes d'un monstre des mers de plus de 9 mètres de long baptisé Thalattoarchon saurophagis (du grec "lézard mangeur souverain de la mer") et qui dominait les autres espèces marines il y a près de 244 millions d'années. Les dents de l'animal suggèrent en effet qu'il se trouvait en haut de la chaîne alimentaire à l'époque et que son ascension fut extrêmement rapide.

Selon l'étude publiée sur Internet ce mardi par l'Académie nationale des Sciences, le Thalattoarchon saurophagis aurait été le premier prédateur à émerger dans les mers après l'extinction Permien-Trias survenue il y a 252 millions d'années et qui a tué près de 90% des espèces de la Terre.

Si de précédentes études ont montré que 10 millions d'années ont été nécessaires pour que les écosystèmes de la planète reprennent le cours normal des choses, cette dernière découverte indique que le retour à la normal se serait fait bien plus rapidement sous l'eau. Citée par le site NBC News, Nadia Fröbisch, paléontologiste au Musée d'histoire naturelle de Berlin et co-auteur de l'étude, explique que "les écosystèmes se reconstruisent complètement de bas en haut, et l'apparition de ce fossile indique donc que le rétablissement complet s'est terminé 8 millions d'années seulement après l'extinction permienne", ajoutant que "la niche du macro-prédateur a été occupée dès l'apparition du Thalattoarchon -  avec d'autres animaux, mais la structure de l'écosystème était essentiellement moderne".

A l'époque du règne du Thalattoarchon saurophagis, le Nevada n'était bien évidemment pas un désert mais se trouvait en fait dans l'océan Panthalassa. Le climat était alors particulièrement chaud, et plus particulièrement dans la région équatoriale.

La découverte de ce fossile devrait aider les scientifiques à tirer des généralités, des modèles pour comprendre comment la vie se reconstitue après une extinction aussi importante que celle du Permien-Trias.

Vu sur : Lu sur NBC News
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Vladimir Poutine est censé quitter le pouvoir en 2024. Certains au Kremlin envisageraient un autre scénario
03.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
04.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
05.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
06.
De crypto-macroniste à Paris à orbaniste à Budapest, où va le Nicolas Sarkozy d’aujourd’hui ?
07.
Acte 19 des Gilets jaunes : victoire sur le terrain pour le gouvernement, incertitude politique maximale
01.
Japon : des ONG renoncent
01.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
02.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
03.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Souhait de “sagesse” pour la septuagénaire blessée à Nice : ces dangers que le monopole de la raison que s’arroge Emmanuel Macron fait courir à la stabilité de la démocratie française (même lorsqu’il a effectivement raison...)
02.
Irascible, exténué et persuadé d’être le meilleur en tout : ce que la personnalité du président coûte à son quinquennat et à la France
03.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
04.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires