En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
Rapport

Pollution atmosphérique : habiter dans une grande ville réduit l'espérance de vie

Publié le 12 septembre 2012
L'Institut de veille sanitaire a indiqué dans un rapport que la réduction de la pollution de l'air permettrait d'économiser de l'argent mais aussi d'allonger l'espérance de vie.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Institut de veille sanitaire a indiqué dans un rapport que la réduction de la pollution de l'air permettrait d'économiser de l'argent mais aussi d'allonger l'espérance de vie.

Bordeaux, Le Havre, Lille, Lyon, Marseille, Paris, Rouen, Strasbourg et Toulouse ont du travail en matière écologique. Ces grandes villes doivent en effet tenter de réduire leur pollution pour que leurs habitants vivent plus vieux. Mais pas seulement. L'Institut de veille sanitaire a indiqué dans un rapport que la réduction de la pollution de l'air permettrait aussi d'économiser près de 5 milliards d'euros par an. Une somme non négligeable en période de crise. 

Car ces neuf villes françaises inquiètent. Elles présentent en effet des niveaux de particules et d'ozone supérieurs aux valeurs guides recommandées par l'Organisation mondiale de la santé. Il s'agit de "valeurs d'exposition moyennes", a rappelé Christophe Declercq de l'InVS. Ces communes ont participé au projet européen Aphekom d'évaluation de l'impact sanitaire et économique de la pollution atmosphérique urbaine dans 25 villes européennes, dont les conclusions avaient été rendues publiques en mars 2011. L'InVS, tout en confirmant l'effet sur l'espérance de vie évoqué à l'époque, est revenu sur le sujet en détaillant l'impact en termes d'hospitalisations et de coût économique de cette pollution de l'air en ville.

Ces résultats confirment que les effets de la pollution atmosphérique sur la santé sont observés au jour le jour, pour des niveaux moyens de particules fines, en l'absence même de pics de pollution, selon l'InVS. Ainsi l'espérance de vie des personnes âgées de 30 ans et plus pourrait augmenter de 3,6 à 7,5 mois selon la ville, ce qui équivaudrait à différer près de 3 000 décès par an, si les concentrations moyennes annuelles de particules fines (PM2,5) respectaient la valeur guide de l'OMS (10 µg/m3). Le bénéfice économique associé est estimé à près de 5 milliards d'euros par an.

L'étude montre également que près de 360 hospitalisations cardiaques et plus de 630 hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évitées si les concentrations moyennes annuelles de particules inhalables (PM10 et particules plus petites) respectaient les recommandations de l'OMS (20 µg/m3). Le bénéfice économique annuel dans ce cas est estimé à près de 4 millions d'euros. Enfin, une soixantaine de décès et tout autant d'hospitalisations respiratoires par an dans les neuf villes pourraient être évités si le maximum journalier d'ozone ne dépassait pas la valeur OMS (100 µg/m3). Sur ce plan, près de 6 millions d'euros pourraient être économisés chaque année. Alors après avoir lu ces conclusions, Messieurs les maires, à vous de jouer !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

02.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
jerem
- 14/09/2012 - 12:48
@barbarian
ah si la fermeture au gaz de schiste ca c'est de la vision a long terme. et quelle belle vision ... quand il sera enfin exploiter , les techniques seront au point , le mrix au m3 mondial sera au top et les efforts sur les energies renouvelables permettront de ne pas tout gacher en une seule période .... Bravo pour cette decision ecologique. Assise sur son pactole la france se bouge pour montrer sa raison . evidemment faudrait pas que les momes reclament de monter la temperature sinon il va falloir leur expliquer la dette supplementaire qu'il auront a payer en plus du gaz qu'il n'auront plus pour leurs propres vieux jours ....

Bon sinon on va bien leur brancher les ecouteurs et les mirettes, aujourd'hui c'est l'i-phone 5 avec sa pub mondiale gratuite que tres connement tous les medias deversent apres avoir servi le nieme classement debile de la france .....
jerem
- 14/09/2012 - 12:43
Le diesel alors on attend quoi ?
c'est curieux quand une agene a sorti un avis de probabilité cancérigene des boules anti-mites ... dans un temps record la commercialisation a été interdite et depuis rien de plus q'un soupscon de risque cancérige/
là on a l'oms qui dit clairement que le diesel est cancérigéne (plus d probabilité) et ..... silence de morts ... sur les ondes .... Mamere quand tu vas chez Denisot et toi Cohn bendit , toujours pres a nous dire ce qu'aurait du faire pierre ou marguerite dans ton parti ... vous dites quoi ???? Rien ....
barbarian
- 12/09/2012 - 10:21
l'écologie, ça rapporte pas immédiatement !
hé oui, encore un "état d'esprit" que le gouvernement n'aura jamais : prendre des décisions pour le long terme, sensibiliser les gens, essayer des faire changer les mentalités ...
Aujourd'hui le consommateur s'en fou, il achetera diesel parce que ça consomme moins et que ça coûte moins cher. Combien rapporterait à l'état l'économie de 60 000 morts pour cause de pollutions en ville ? Sûrement beaucoup d'économie à la sécu ... mais non, on prefère augmenter les impôts, adopter des solutions porter par la démagogie et peu pensées....
Triste France ! A l'instar de ville comme Berlin ou Stockholm ... Paris, toujours un diesel de retard!