En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© EMILIANO LASALVIA / AFP
Grands-Mères de la Place de Mai

Javier Darroux Mijalchuk, fils d'activistes argentins, retrouve sa famille plus de 40 ans après leur séparation

Publié le 14 juin 2019
Un homme dont les parents biologiques ont été enlevés par les services secrets argentins en 1977 a pu enfin retrouver sa famille biologique. Les Grands-Mères de la Place de Mai, une organisation de défense des droits humains, est au cœur de cette réunion exceptionnelle pour Javier Darroux Mijalchuk et ses proches.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un homme dont les parents biologiques ont été enlevés par les services secrets argentins en 1977 a pu enfin retrouver sa famille biologique. Les Grands-Mères de la Place de Mai, une organisation de défense des droits humains, est au cœur de cette réunion exceptionnelle pour Javier Darroux Mijalchuk et ses proches.

Javier Darroux Mijalchuk avait seulement quatre ans lorsque son père et sa mère enceinte ont disparu à Buenos Aires. Il a été adopté par une famille qui ne connaissait pas son histoire tragique. 

Il y a quelques années, Javier Darroux Mijalchuk a commencé à mettre en doute ses origines et à s'interroger sur sa véritable identité. Né en 1977, il a soupçonné qu'il était peut-être l'enfant de dissidents disparus. 

Selon des révélations de la BBC, il a demandé de l'aide auprès des Grands-Mères de la Place de Mai. Cette organisation a pour but de retrouver et de rendre à leurs familles les enfants ou les bébés disparus ou volés lors de la dictature militaire. Cet organisme tente de retrouver les enfants des opposants tués ou disparus entre 1976 et 1983. 

La grand-mère de la dirigeante de l'association de la Place de Mai, Estella de Carlotto, a pu retrouver et rencontrer son propre petit-fils disparu en 2014. 

Un an après, une des cofondatrices du groupe, Delia Giovanola, a aussi été réunie avec son petit-fils.  

Javier Darroux Mijalchuk est le 130e enfant que l'association a retrouvé. Le groupe de défense des droits de l'homme, les Grands-Mères de la Place de Mai, a révélé ce jeudi l'identité du fils d'un couple disparu au cours de la dictature militaire entre 1976 et 1983. 

 Il a tenu à exprimer son émotion et à remercier son oncle Roberto Mijalchuk, qui le recherchait depuis quatre décennies :

"La restitution de mon identité est, selon moi, un hommage à mes parents, une caresse à l'âme, un symbôle de mémoire, de vérité et de justice". 

Javier Darroux Mijalchuk a indiqué qu'il chercherait à obtenir à l'avenir des informations sur ses parents, Juan Manuel Darroux et Elena Mijalchuk.

30.000 personnes ont été tuées par la junte militaire lors de cette période sombre de l'histoire de l'Argentine. La plupart étaient des dirigeants syndicaux, des étudiants ou des dissidents assassinés pour leurs convictions politiques. 

Il existe encore des centaines d'enfants adoptés de dissidents qui n'ont toujours pas été identifiés. 

Les efforts déployés par les Grands-Mères de la Place de Mai afin d'identifier les enfants des disparus ont été facilités ces dernières années par les progrès de la technologie de l'ADN. 

Vu sur : BBC
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

03.

BCE : pourquoi l’équipe de Christine Lagarde pourrait cruellement manquer d’économistes

04.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

05.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

06.

20 après le Kosovo, l’Occident et l’UE devraient-ils éprouver une pointe de regret vis-à-vis de la Serbie ?

07.

Alerte à la pollution des pneus et des freins des voitures

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Quand Jeff Bezos affirme à ses employés qu’"Amazon fera faillite, car Amazon n’est pas immortelle"

05.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

06.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

03.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

04.

Cet autre mal Français qui se cache derrière le recul de la liberté d’expression en France

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires