En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
© RONALDO SCHEMIDT / AFP
La vraie face cachée de la Lune

La Lune rétrécit et provoque des séismes

Publié le 14 mai 2019
Selon une nouvelle étude de la NASA, la Lune rétrécit. Ce mécanisme causerait des tremblements de Lune.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon une nouvelle étude de la NASA, la Lune rétrécit. Ce mécanisme causerait des tremblements de Lune.

D'après des photographies captées par la NASA et selon des des informations de CNN, la Lune est en train de rétrécir lentement avec le temps. Ce phénomène génère des déformations et des tremblements à la surface de la Lune. Ces constations ont été effectuées grâce au travail de la NASA.

Contrairement à la Terre, la Lune n'a pas de plaques tectoniques. La température de la Lune ayant baissé sur une centaine de millions d'années, la surface de l'astre évolue, se froisse et se réduit. La croûte fragile de la Lune se brise alors. Ce mécanisme entraîne la création de falaises. Les scientifiques ont identifié ce qu'ils appellent des "fissures de poussée". Une section de la croûte de la Lune glisse sur une partie voisine. Ces failles ressemblent à des petites falaises en escalier. Elles sont généralement hautes de plusieurs dizaines de mètres et s'étendent sur quelques kilomètres. Les scientifiques ont constaté que des milliers de falaises sont dispersées sur la surface de la Lune. 

En 1972, les astronautes d'Apollo 17, Eugene Cernan et Harrison Schmitt ont escaladé une de ces falaises. 

La Lune est plus fine de 50 mètres suite à ce mécanisme. La Lune connaît des tremblements à sa surface le long des failles. 

Les données des sismomètres placés sur la Lune lors des missions Apollo 11, 12, 14, 15 et 16 ont relevé 28 tremblements sur la surface de la Lune, entre 1969 et 1977. Les chercheurs ont comparé la localisation des épicentres de ces séismes avec l'imagerie orbitale des failles. Au moins huit de ces phénomènes sont liés à une activité le long des failles. 

Les sismomètres Apollo ont donc enregistré le rétrécissmeent de la Lune, selon les chercheurs. L'étude de ces données et l'analyse de près de 12.000 clichés de l'orbiteur de la NASA ont été publiées lundi dans la revue Nature Geoscience.   

Thomas Watters, scientifique principal au Center for Earth and Planetary Studies du Smithsonian's National Air and Space Museum à Washington, s'est exprimé sur ces résultats : 

"Notre analyse donne les premières preuves que ces failles sont encore actives et produisent probablement des tremblements de Lune aujourd'hui alors que la Lune continue de se refroidir et de rétrécir progressivement. Certains de ces tremblements peuvent être assez forts, environ cinq sur l'échelle de Richter".

Les scientifiques ont analysé les données de quatre sismomètres placés sur la Lune par les astronautes du programme Apollo. Depuis son entrée en fonction en 2009, le Lunar Reconnaissance Orbiter de la NASA a saisi plus de 3.500 failles. 

Vu sur : CNN
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires