En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© Dibyangshu SARKAR / AFP
Vestige cosmique
Espace : un bout de Terre retrouvé… sur la Lune
Publié le 30 janvier 2019
Selon les travaux d'une équipe de géologues internationale, un échantillon lunaire, ramené par la mission Apollo 14, contiendrait un petit morceau de Terre vieux de 4 milliards d'années.
Rédaction Atlantico
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico.fr
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Rédaction Atlantico
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les travaux d'une équipe de géologues internationale, un échantillon lunaire, ramené par la mission Apollo 14, contiendrait un petit morceau de Terre vieux de 4 milliards d'années.

Nombreux sont les scientifiques à s'accorder sur la théorie que la Lune, notre satellite naturel, serait née d'un violent impact entre la Terre et un objet céleste de la taille de Mars, appelé Théia, lorsque la planète bleue n'était alors qu'à son stade de formation primitif, aussi appelé l'Hadéen, il y a 4,4 milliards d'années. Une nouvelle découverte scientifique semble en tout cas confirmer cette hypothèse.

Des minéraux d'origine terrestre

Comme le rapporte Le Figaro ce mercredi 30 janvier, une étude dont les résultats sont parus la semaine dernière dans la revue Earth and Planetary Science Letters révèle qu'un des échantillons lunaires ramenés de notre satellite lors de la mission Apollo 14, en 1971, contiendrait un petit morceau de Terre primitive. Et pour cause : l'échantillon en question, le 46e fragment de la 321e pierre lunaire, est particulier. Il s'agit, dans le jargon des géologues, d'une "brèche", c'est-à-dire un agrégat de cailloux plus petits ayant fusionné, où figure une partie plus claire, qui a attiré l'attention des chercheurs.

En expertisant cette partie de la roche, les géologues ont constaté la présence de cristaux de quartz, de feldspath et de zircon, des minéraux très communs sur Terre mais relativement rares sur la Lune. La présence, également, de cérium oxydé dans le zircon, atteste que le minéral s'est formé dans un environnement riche en oxygène, tandis que la Lune est dénuée. Enfin, les quantités de titane relevées induisent que la roche a été formée sous une pression élevée, équivalente à celle qui règne à 20 km de profondeur sous terre, tandis qu'il faut aller bien plus profond sur la Lune, où la gravité est plus faible, pour retrouver une telle pression.

Une première historique

"C'est un faisceau d'indices qui pointe de manière assez convaincante vers une origine terrestre, même s'il n'est jamais possible d'être sûr à 100%", explique Frédéric Moynier, professeur de cosmochimie à l'Institut de physique du globe de Paris interrogé par Le Figaro. "Ce serait la première fois que l'on détecte un morceau de Terre dans un échantillon lunaire", ajoute-t-il. Il s'agirait également de la roche terrestre la plus vieille jamais identifiée, puisque l'uranium retenu dans le zircon présent dans l'échantillon permet d'évaluer à 4 milliards d'années l'âge de cette roche, alors que les plus vieilles roches terrestres recensées sont plus jeunes d'environ 200 millions d'années.

Dans l'hypothèse où la Terre aurait été percutée par Théia il y a 4,4 milliards d'années, donnant naissance à la Lune, le petit fragment de roche terrestre découvert dans l'échantillon lunaire pourrait être le fruit d'une deuxième collision entre un objet impacteur et la planète bleue.

Vu sur : Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
05.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
06.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
07.
Une directrice de collège alerte sur "l'hypersexualité" des élèves de 6e et de 5e
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
03.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
04.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
05.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
Vidéo de Vincent Lambert : son épouse va porter plainte
06.
Des experts estiment dans un nouveau scénario que la hausse du niveau des océans pourrait dépasser deux mètres d'ici 2100
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires