En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© François Laplante-Delagrave / AFP
Indécent
Le Québec demande à Netflix de retirer du film Bird Box les images réelles d'une catastrophe ferroviaire
Publié le 20 janvier 2019
En juillet 2013, le déraillement et l'explosion d'un convoi de wagons-citernes avait fait 47 morts au Québec.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En juillet 2013, le déraillement et l'explosion d'un convoi de wagons-citernes avait fait 47 morts au Québec.

Enorme succès sur Netflix, le film Bird Box, dans lequel joue Sandra Bullock, est dans le collimateur de Julie Morin, la maire de la ville de Lac-Mégantic, ainsi que du gouvernement québécois, qui a exprimé sa "consternation" face à l’utilisation par la plateforme de streaming d'images réelles d'une catastrophe ayant endeuillé le pays il y a quelques années.

Le début du film montre le déraillement d'un train. Or, il s'agit d'images réelles de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, une des plus mortelles de l'histoire canadienne, qui a fait 47 morts en juillet 2013 lorsqu'un convoi de wagons-citernes chargés de pétrole a déraillé et explosé en plein centre de la ville de Lac-Mégantic.

La ministre québécoise de la Culture, Nathalie Roy, a estimé dans une lettre envoyée à Netflix qu’en utilisant  dans un cadre de fiction les images d’une "tragédie réelle dont les impacts sont toujours tangibles", Netflix et ses partenaires "ont franchi une dangereuse limite". Elle appelle Netflix a retirer ces images "dans les plus brefs délais" et appelle les géants du cinéma, de la télévision et d’internet à "s’interroger sur la nécessité de se doter d’un code d’éthique afin que de telles aberrations ne se reproduisent plus jamais".

"Il est déjà assez difficile pour nos citoyens de voir ces images quand elles sont utilisées normalement et avec respect dans les informations. Imaginez de les voir utilisées dans une fiction, comme si elles avaient été inventées", a de son côté expliqué Julie Morin sur CBC News.

La polémique est d'autant plus vive au Québec que Netflix avait déjà utilisé ces mêmes images dans la série du Canadien Brad Wright "Les Voyageurs du temps", au cours d'une scène où une bombe explose dans la ville de Londres. La société de production de cette série a présenté ses excuses, expliquant qu'elle avait trouvé les images dans une banque d'images et qu'elle allait les retirer de la série. Par contre, aucune décision n'a été prise concernant Bird Box. 

Vu sur : LCI
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Bird box, Netflix, Québec
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires