En direct
Best of
Best of du 16 au 23 mars 2019
En direct
© SPENCER PLATT / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Corruption
Goldman Sachs au cœur de l'énorme scandale 1MDB
Publié le 10 janvier 2019
La Malaisie a accusé la banque américaine d'avoir été un acteur principal des 2,7 milliards de dollars dans l'affaire 1MDB. Une plainte a été déposée.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Malaisie a accusé la banque américaine d'avoir été un acteur principal des 2,7 milliards de dollars dans l'affaire 1MDB. Une plainte a été déposée.

Le 17 décembre dernier, la Malaisie a porté plainte contre Goldman Sachs, accusée d'avoir aidé au détournement de 2,7 milliards de dollars du fond d'investissement malaisien 1MDB. Trois filiales de la banque américaine sont visées par les plaintes ainsi que les employés Tim Leissner et Ng Chong Hwa. Les deux hommes sont accusés d'avoir acheté des responsables malaisiens pour s'assurer que leur banque serait choisie pour réaliser des missions obligataires. Ils ont été mis en examen. Le premier a plaidé coupable, le second a été arrêté en Malaisie.

Le cerveau soupçonné de cet énorme scandale, Low Taek Jho, un financier malaisien, est toujours recherché par les autorités. Il aurait pris la fuite et rejoint la Chine. 1MDB a été créé en 2009 pour aider au développement économique du pays. Goldman Sachs avait levé 6,5 milliards de dollars en obligations et touché 600 millions de dollars de commissions. Les 2,7 milliards ont ensuite été blanchis et servi à payer tout un tas de choses (yacht, résidences de luxe, œuvres d'art...) à l'ancien Premier Ministre Najib Razak. Des révélations qui ont causé la défaite de celui-ci aux élections.

Goldman Sachs, qui a vu son titre chuter de 26% en Bourse le jour de la révélation, s'est défendu via un communiqué le lendemain des accusations. Elle a accusé l'ancien gouvernement malaisien ainsi que 1MDB de lui avoir menti « à propos de l'usage des recettes de ces transactions.1MDB, dont le PDG et le conseil d'administration étaient en communication directe avec le Premier ministre à cette époque, a aussi fourni des assurances directes à Goldman Sachs pour chaque transaction qu'aucun intermédiaire n'était impliqué. »

Le parquet malaisien compte être très sévère quant aux sanctions. Il entend infliger des amendes supérieures aux 2,7 milliards détournés ainsi que de longues peines de prison.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Castaner : l'inconnue n'en était pas une (et peut-être pas la seule); Foresti rit au soleil, Laeticia Hallyday & Paris Jackson dépriment à L.A; Meghan engage un coach "gestion de bébé"; Public voit un enfant pour Jenifer et une joueuse du PSG pour MBappé
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
04.
Profondément convaincus ou en réaction épidermique à Emmanuel Macron ? L’enquête exclusive qui révèle que les Français se disent nettement plus nationalistes et favorables au protectionnisme que les autres Européens ?
05.
“La révolte du public” : interview exclusive avec Martin Gurri, l'analyste de la CIA qui annonçait la crise des Gilets jaunes dès 2014
06.
Mont Everest : la fonte des glaces fait apparaître de nombreux corps d'alpinistes
07.
Fumer du cannabis à forte concentration de THC augmenterait les risques de développer une grave maladie mentale
01.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
02.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Révolution silencieuse ? Un groupe de physiciens armés d’ordinateurs quantiques a réussi (en quelque sorte) à remonter dans le temps
06.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Recours à l’armée face aux Gilets jaunes : la dangereuse fuite en avant du gouvernement
05.
Violence inexcusable MAIS aspiration à la justice sociale : la double nature de la contestation des Gilets jaunes dont aucun parti ne parvient à tirer une synthèse convaincante
06.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires