En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Nicolas Biver / LESIA/Observatoire de Paris-PSL / AFP
Là-haut
La comète Wirtanen sera visible à l'oeil nu ce dimanche (s'il fait beau)
Publié le 15 décembre 2018
Il faudra ensuite attendre 30 ans pour bénéficier d'une si belle observation d'une comète.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il faudra ensuite attendre 30 ans pour bénéficier d'une si belle observation d'une comète.

Un coup d'oeil sur les prévisions météo pour la nuit de dimanche à lundi montre que personne en France ne la verra, mais on vous prévient quand même : la comète Wirtanen s'approchera au plus près de la Terre ce dimanche 16 décembre. "C’est probablement, pour une comète connue, l’un des passages les plus propices à une belle observation céleste d’ici 30 ans", assurent les astronomes de l'Observatoire de Paris.

Wirtanen se trouvera alors à 12 millions de km de la Terre et sera visible à proximité des Pléiades, dans la constellation du Taureau. "Avec une magnitude visuelle de 5 (la magnitude mesure l’éclat d’un corps ; plus elle est petite, plus il est brillant), elle apparaitra comme une petite nébulosité de 1 degré sous un ciel bien noir sans Lune", explique l'Observatoire, qui conseille "de se poster à la nuit tombée dans un lieu bien choisi : sombre, dépourvu de lumière, loin des villes, si possible campagne ou montagne, offrant une vue dégagée à l’est."

Pour la distinguer, il est préférable de se munir de jumelles ou d’un télescope, précisent les astronomes.

Les comètes sont composées de glace, de matériaux organiques et de roches provenant d'anciennes étoiles et de nuages interstellaires. Lorsqu'elles se rapprochent du Soleil, les glaces se transforment en gaz, formant la queue de la comète.

Pour l'anecdote, Wirtanen était à l'origine la cible de la sonde Rosetta et de son robot Philae mais le lancement de la sonde ayant dû été repoussé, c'est finalement la comète Tchourioumov-Guérassimenko qui avait été visitée.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
comète, espace
Thématiques :
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 17/12/2018 - 14:55
Merci
Nous avons pu la voir pendant quelques minutes. Elle est toute petite dans le ciel mais elle fait tout de même battre le coeur un peu plus vite.