En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© PATRIK STOLLARZ / AFP
Aléas de l'Histoire
Karl Marx a toujours la cote aux enchères
Publié le 12 décembre 2018
De manière très capitaliste, le contrat d'édition français du "Capital" a explosé aux enchères.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Atlantico Rédaction
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
De manière très capitaliste, le contrat d'édition français du "Capital" a explosé aux enchères.

Le contrat original de la première édition française du texte fondateur du marxisme, estimé 25 000 euros, a explosé cette somme aux enchères à la célèbre maison Ader Nordmann à Paris.

Le contrat a été finalement vendu près de cinq fois son estimation, soit 121 600 euros.  Fait amusant, il est expressément stipulé sur le contrat passé entre Karl Marc et l'éditeur Maurice Lachâtre que "l'édition soit expressément sous une forme et à un prix qui mettent l'ouvrage à la portée des plus petites bourses". Mais rien n'a été précisé pour le contrat.

Lors de la vente, 23 lettres manuscrites de Marx à son éditeur ont été dispersées. Deux d'entre elles ont été adjugées la même soirée pour plus de 160 000 euros, soit 4 fois le montant de l'estimation.

Fait historique, si l'on savait que Marx avait participé à la traduction de son œuvre en Français (l'auteur allemand étant parfaitement bilingue), la correspondance révèlera qu'il a lui-même traduit le premier chapitre de son œuvre.

Ce vendredi, la maison Sotheby's proposera aux enchères à Paris une édition originale de la première édition du Capital  en Français. La vente s'effectuera dans le cadre de la dispersion de la bibliothèque de Pierre Bergé.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Karl Marx, Capital, enchères
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Travaux à Paris : « Je creuse donc je suis ! »
02.
Une série d’erreurs serait à l'origine de l’incendie de Notre-Dame de Paris
03.
Les médecins de Britney Spears dévoilent la vérité sur son hospitalisation
04.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
05.
Pourquoi la France est malade de son immobilier
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
07.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
05.
Tous végétariens ou vegans ? Quand l’OMS met le hola sur les régimes universels écologiques
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
02.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
03.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
04.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
05.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires