En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Capture d'écran twitter
Les grands esprits se rencontrent
Donald Trump et Kanye West se sont vus et ont discuté de "la vie"
Publié le 14 décembre 2016
Le rappeur, qui avait déclaré que la campagne de Trump était "absolument géniale", a rencontré le nouveau président américain à New York, ce mardi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le rappeur, qui avait déclaré que la campagne de Trump était "absolument géniale", a rencontré le nouveau président américain à New York, ce mardi.

C’est aussi ça l’Amérique: un show permanent et une frontière de plus en plus floue entre le monde politique et celui du show-business. Parfaite illustration ce mardi avec une rencontre qu’on aurait longtemps pu qualifier d’assez improbable. Sweat-shirt noir, baskets blanches, mains dans les poches : le rappeur Kanye West a fait une apparition surprise aux côtés de Donald Trump à New York, dans la fameuse "Trump Tower".

Kanye West was just seen at Trump Tower after a meeting with the President-elect https://t.co/Uaa7XsmFuY pic.twitter.com/Jk6fjzS6i8

— CBS News (@CBSNews) 13 décembre 2016

 

Suite à leur rencontre, le vainqueur de la dernière élection présidentielle américaine a affirmé qu’il était “ami depuis longtemps avec le rappeur”, “un homme super”, et qu’ils n’avaient fait que “discuter de la vie”. Hospitalisé fin novembre à Los Angeles pour une crise psychotique et rare personnalité du monde du spectacle à s'être prononcé pour le milliardaire, Kanye West est resté bras croisés avant de lâcher dans un sourire "n'être là que pour la photo". Les deux hommes se sont quittés avec une poignée de main, Donald Trump demandant à Kanye West de “prendre soin de lui” et lui disant “à bientôt”.

Plus tard, le musicien a expliqué en deux tweets avoir voulu voir Trump pour évoquer des "questions multiculturelles" comme "le harcèlement, le soutien aux professeurs et la violence à Chicago". "Je trouve qu’il est important d'avoir une ligne directe de communication avec notre prochain président si on veut vraiment du changement". En novembre, le mari de Kim Kardashian avait assuré que s’il avait voté, son bulletin serait allé au candidat républicain, soutenant qu’il avait trouvé sa campagne "absolument géniale".

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
02.
Projet de réforme des retraites : règle d’or et cagnotte, les deux points qui risquent de mettre le feu aux poudres
03.
Bercy découvre que les entreprises françaises sont menacées par « des casseurs » venus de la finance anglo-saxonne
04.
"Bouffon" : Gérard Darmon s'en prend à Franck Dubosc
05.
Pourquoi le nouvel angle d’attaque d’Emmanuel Macron pour les européennes est bien plus intéressant que le précédent
06.
La République en Marche a-t-elle hérité d’un des pires défauts de la gauche ?
07.
Sommes-nous véritablement de plus en plus allergiques ?
01.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
02.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
03.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
04.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
05.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
06.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
03.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
04.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ikaris
- 14/12/2016 - 13:15
En attendant Clooney ...
... West fera l'affaire ! "Trump en force" comme on dit dans le milieu. Notons le commentaire parfaitement de mauvaise fois : aux US, la frontière de plus en plus flou entre business et politique ... rappelez moi la profession de la première courtisane du président de la Ripoublique Française (alias le baiseur casqué) ? Et puis c'est pas chez nous que les poloticards se pressent chez Drucker, sur "confessions intimes" ou chez Paris Match pour nous donner des nouvelles de leur nombril ?
Deudeuche
- 14/12/2016 - 09:10
Le front Hollywoodarcenciel cloonesque
se fissure!