En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon

05.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

06.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

07.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

01.

L'affiche du film sur Nicolas Sarkozy dévoilée

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 27 min 23 sec
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 2 heures 28 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 3 heures 3 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 3 heures 33 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 3 heures 42 min
décryptage > Politique
Le roi est nu

Non, l’unité nationale ne peut plus être invoquée par les élites françaises pour masquer leurs faillites

il y a 4 heures 45 min
décryptage > Politique
Freiner l'épidémie

Reconfinement : ces pulsions mauvaises qui paraissent plus guider le gouvernement que la rationalité sanitaire

il y a 5 heures 24 min
pépites > Economie
Coronavirus
La barre des 36.000 morts franchie en France, premier jour de confinement, quel effet sur l'économie ?
il y a 6 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 17 heures 5 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 17 heures 41 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 1 heure 52 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 2 heures 35 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 3 heures 16 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 3 heures 39 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 4 heures 17 min
décryptage > Politique
Manque de pot

Covid 19 – Macron 1 : 0

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Terrorisme
Méthode

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

il y a 5 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 16 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 17 heures 17 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 20 heures 43 min
© Capa
© Capa
Mise en scène

Une des photographies les plus célèbres de l'histoire serait un montage

Publié le 09 septembre 2016
Le chef d'œuvre du photographe Robert Capa, "Mort d'un soldat républicain", serait une mise en scène selon un universitaire espagnol.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le chef d'œuvre du photographe Robert Capa, "Mort d'un soldat républicain", serait une mise en scène selon un universitaire espagnol.

Tout commence en septembre 1936. La guerre entre franquistes et républicains déchire l'Espagne. Robert Capa, photoreporter hongrois, est dans Espejo, un village tenu avec grand mal par les Républicains. Il a été envoyé par des magazines européens pour couvrir le conflit, mais devient vite un partisan des antifascistes et mène sa guerre la caméra à la main.

Le chef d’oeuvre de Capa serait-il… un énorme fake ?https://t.co/4hb5If2ORz
Enquête en p. 15 du @Le_Figaro pic.twitter.com/YtOXmDIsah

— Mathieu de Taillac (@mdetaillac) 9 septembre 2016

 

Quitte à faire de la propagande ? C'est en tout cas ce qu'affirme un universitaire espagnol qui a travaillé sept ans sur le cliché le plus célèbre du photographe, "Mort d'un soldat républicain". Cette photographie présente dans tous les manuels scolaires pour illustrer le conflit, qui devait représenter la mort tragique d'un jeune anarchiste lors des combats à Espejo, n'a pas convaincu le professeur José Manuel Susperregui. Il s'appuie sur de nombreux arguments pour justifier l'idée que ce cliché est une "fraude". 

Les premiers sont d'ordre historique : il n'y aurait pas eu de mort à Espejo le 5 septembre, jour où le cliché a été pris. Le militant anarchiste en question serait en plus mort à 50 km d'Espejo, ce que la courbe des chaines montagneuses présente en arrière plan de la photo tend vraiment à confirmer. 

Le front était de plus assez calme à l'époque, ce qui rend l'histoire du cliché dans le feu de l'action un peu moins probable.

Les autres sont plus techniques : l'existence de plusieurs clichés de soldats au même endroit (qu'a retrouvé le professeur Susperregui)  qui laisse penser qu'il s'agit d'une mise en scène.

Ses conclusions sont celles-ci : Robert Capa ne trouvant pas de front de guerre actif se serait empressé de forger une série de photo pour honorer son contrat. 

Cependant, cette théorie est contestée par un autre scientifique, l'historien Fernando Penco, qui propose un autre lieu de prise, et affirme même que c'est la compagne de Capa qui s'est chargé du cliché. 

Evidemment, Magnum, la société fondée par Capa et qui défend son œuvre s'est empressé de démentir, affirmant qu'un poing fermé sur la photo prouvait que l'homme ne simulait pas.

Vu sur : Lu sur Le Figaro
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
adroitetoutemaintenant
- 10/09/2016 - 14:32
Un autre classique
Celle de la petite fille brulée au napalm! Elle fuit en fait son village mis à feu par le vietcong. Le photographe a bien essayé de l’expliquer mais la gauche criminelle avait absolument besoin de ce cliché pour sa propagande habituelle !
Paul Emiste
- 10/09/2016 - 13:16
Mais bien entendu!
C´est une mise en scène, il y a exactement le même cliché au même endroit dans le même angle avec un soldat différent. Mais la propagande bolchevique avait besoin d´une photo choc.
Site: http://aupetitbonheurlachance.eklablog.com/photographie-realite-et-verite-a117785080
gwirioné
- 10/09/2016 - 02:31
Sur le terrain...
Il n'y a qu'au cinéma qu'un type touché tombe comme sur la photo. Un truc technique de cinétique. Un homme touché encaisse le coup et tombe sur place, ou en avant. Exemple "célèbre": Charette fusillé par un peloton (balles de 16, 5, poids 27.2 g.) tombe sur place après un mouvement du torse en arrière. Faut être cultivé.