© Reuters
Rachat
Musique en ligne : Apple lorgne sur Tidal
Publié le 02 juillet 2016
Selon le "Wall Street Journal", Apple est entré en négociations pour acquérir Tidal, le service de streaming du rappeur Jay Z.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le "Wall Street Journal", Apple est entré en négociations pour acquérir Tidal, le service de streaming du rappeur Jay Z.

C'est une grosse ironie, qui pourrait déboucher sur une belle plus-value pour Jay Z : le rappeur s'apprêterait à vendre Tidal, son service de musique en ligne, au géant Apple. Or, il avait acheté ce service en mars 2015 à la société suédoise Aspiro pour 56 millions d'euros. Le rappeur avait alors présenté son service comme "plus respectueux" des artistes, en leur promettant notamment une meilleure rémunération et en proposant des fichiers de qualité supérieure au service d'Apple ou à Spotify.

 Apple dispose déjà de son propre service musical : Apple Music, avec 13 millions d’abonnements payants, très loin devant les 4,2 millions d'abonnés à Tidal. Mais ce dernier site a noué des relations privilégiées avec des artistes comme Beyoncé, Kanye West ou Rihanna. Il s'est offert de belles exclusivités à l'international, comme le nouvel album de Rihanna, "Anti", offert gratuitement, l'album "Lemonade" de Beyoncé, ou "The Life of Pablo" de Kanye West, qui n'a été disponible que sur Tidal pendant de longues semaines. Rien qu'en avril, le service a ainsi engrangé 1,2 million d'abonnés.

Autre marque de fabrique de Tidal, des concerts physiques filmés et diffusés sur sa plateforme, donc du contenu exclusif. 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires