En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > International
Résolution ?

Fin de crise en Israël

il y a 5 heures 5 min
pépites > International
Israel
Coronavirus: Benjamin Netanyahu placé en quarantaine
il y a 10 heures 52 min
décryptage > International
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Les Virus, l’économie, les politiques et la mort. Premières leçons de la gestion de la pandémie

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Contes de la rue Broca

il y a 12 heures 26 min
pépites > France
Un transfert pas comme les autres
Coronavirus: le transfert de patients s'accélère, l'épidémie aussi
il y a 12 heures 55 min
pépite vidéo > Insolite
"Pour Corona"
Les hymnes du confinement
il y a 13 heures 46 min
décryptage > France
En finir avec les pythies de mauvaises aventures

Étatisation et protectionnisme : les deux maux qui nous menacent probablement plus qu’une répétition de 1929

il y a 14 heures 20 min
décryptage > Economie
En espérant en tiré des leçons

COVID-19 : la pandémie sanitaire et financière en 5 tableaux

il y a 15 heures 3 min
décryptage > International
Alternative

La santé ou l’économie ? Petites réflexions philosophiques sur un vrai dilemme

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Santé
Coronavirus

Covid-19... et les autres : pourquoi le nombre de maladies infectieuses est reparti à la hausse au 21e siècle

il y a 16 heures 41 min
pépites > France
Un boost pas comme les autres
Le confinement dynamise les révisions du Code de la route
il y a 10 heures 8 min
Les marques sont elles aussi solidaires
Coca-Cola et d'autres marques créent des logos de «distance sociale»
il y a 11 heures 4 min
décryptage > Culture
ATLANTI-CULTURE

Le cauchemar

il y a 12 heures 20 min
pépites > Santé
Une nouvelle pénurie à cause du Covid-19
Vers une pénurie mondiale de préservatifs ?
il y a 12 heures 38 min
light > Insolite
Une perte musicale
Alan Merrill, auteur-compositeur " I Love Rock 'N' Roll '', décède du coronavirus à 69 ans
il y a 13 heures 26 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Les applications qui peuvent vous aider à supporter le confinement
il y a 14 heures 15 min
décryptage > France
Coronavirus

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

il y a 14 heures 33 min
décryptage > Economie
Contre-intuitif

Coronavirus : pourquoi la mondialisation est le meilleur remède pour nous sortir de la crise

il y a 15 heures 38 min
décryptage > International
Choix cornélien

Sauver l’économie ou sauver des vies ? Pourquoi les citoyens occidentaux ne sont pas plus au clair que leurs gouvernements

il y a 16 heures 9 min
décryptage > International
Superpuissance en construction

Coronavirus : ces cadavres dans le placard qui gênent la Chine dans son offensive de charme

il y a 17 heures 6 min
© Creative Commons / Warut Siriwut, Gregory D. Edgecombe, Chirasak Sutcharit, Piyoros Tongkerd, Somsak Panha
© Creative Commons / Warut Siriwut, Gregory D. Edgecombe, Chirasak Sutcharit, Piyoros Tongkerd, Somsak Panha
Belle découverte

Des scientifiques décrivent une "horrible" scolopendre aquatique géante (et venimeuse)

Publié le 01 juillet 2016
Découvert en 2001 en Thaïlande, ce myriapode amphibie de 20 cm vient seulement d'être décrit scientifiquement. Histoire de mieux connaître son ennemi.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Découvert en 2001 en Thaïlande, ce myriapode amphibie de 20 cm vient seulement d'être décrit scientifiquement. Histoire de mieux connaître son ennemi.

Une morsure redoutable, comme ses cousines, une taille pouvant aller jusqu'à 20 cm, un habitat aquatique, et un domicile sis principalement en Asie du Sud-est.

La sympathique "scolopendra cataracta" vient d'être décrite plus avant par la revue scientifique Zoo Keys, en mai dernier.

Une belle histoire que sa découverte. En 2001, durant son voyage de noces en Thaïlande, l'entomologiste George Beccaloni tombe par hasard sur ce charmant spécimen de myriapode chilopode de la famille des Scolopendridae. Carnassier, venimeux, tout un programme.

"Partout où je vais dans le monde, je m'intéresse toujours aux rochers près des cours d'eau, c'est là que j'ai découvert cette scolopendre, qui était tout à fait une surprise", raconte M. Beccaloni au magazine National Geographic.

"Elle était plutôt horrible : très grande, avec de longues pattes, et une tout aussi horrible couleur noir-vert", ajoute-t-il.

Les centipèdes ne nagent pas d'habitude. Lorsque l'entomologiste a soulevé le rocher, sa conquête s'est cachée dans l'eau. Il l'a alors capturée dans un récipient plein d'eau, et la bestiole a commencé à nager dedans, un peu comme une anguille.

Le spécimen repose désormais au Museum d'histoire de Londres, en Grande-Bretagne.

Seuls quatre scolopendra cataracta avaient été découvertes jusques alors, mais elle avaient toujours été dénommées autrement dans les différents musées où elles se sont retrouvées exposées. La première connue fut aperçue au Vietnam en  1928.

Les scolopendres se nourrissent d'autres invertébrés, mais aussi de serpents et de souris. En cas de morsure, œdème, parfois accompagné de nécrose, et désinfection totale et antalgiques obligatoires. Peu avant vos vacances en Asie du sud-est (surtout au Laos, Thaïlande, Vietnam), vous voilà prévenus.

Lire aussi : Le Royaume-Uni vient de faire un lâcher de centaines d'araignées géantes

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires