En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

02.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

03.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

04.

Les investissements s’effondrent et signent la fin d’une mondialisation effrénée… Sauf pour la Chine, grande gagnante de la crise

05.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

06.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

07.

La phrase terrible du président du CFCM : "il faut savoir renoncer à certains droits"...

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Roses fauves" de Carole Martinez : les femmes attirent et piquent autant que les roses... un conte envoûtant, merveilleux et cruel

il y a 8 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Exposition "Aubrey Beardsley (1872-1898)" au Musée d'Orsay : 1re monographie en France de l’étrange et virtuose illustrateur

il y a 9 heures 7 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attentat à Nice : l'assaillant serait un Tunisien de 21 ans arrivé par Lampedusa
il y a 12 heures 33 min
pépites > International
Multiples attaques
Arabie saoudite : un vigile du consulat français à été blessé au couteau à Djeddah
il y a 13 heures 28 min
pépites > France
Vigilance des forces de l'ordre
Un islamiste radical armé d'un couteau a été interpellé dans le centre de Lyon
il y a 14 heures 14 min
light > Religion
Vatican
Attentat à Nice : le pape François "prie pour les victimes et leurs proches"
il y a 15 heures 12 min
décryptage > Environnement
Plan vélo

Et pendant ce temps-là se poursuivait joyeusement la guerre absurde contre la voiture

il y a 17 heures 27 min
pépite vidéo > France
Pensées aux victimes
Attaque à Nice : l’Assemblée nationale observe une minute de silence
il y a 18 heures 14 min
décryptage > Société
Second Impact du Covid-19

Petits conseils pour gérer son anxiété face à une actualité déprimante et angoissante

il y a 18 heures 56 min
décryptage > Santé
Bis repetita

Isolement des cas positifs : le ratage massif qu’Emmanuel Macron feint de ne pas voir (et qui pourrait faire échouer le 2ème déconfinement)

il y a 20 heures 5 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Avant la retraite" de Thomas Bernhard : il est encore fécond le ventre…

il y a 8 heures 55 min
pépites > Politique
Réalité du confinement
Jean Castex et les ministres du gouvernement ont dévoilé les différentes mesures et aménagements liés au reconfinement
il y a 9 heures 31 min
pépite vidéo > Religion
Emotion
Attaque à Nice : le glas a résonné dans les églises de France en hommage aux victimes
il y a 12 heures 55 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Macron s’inquiète de l’affaiblissement de Castex, les islamo-gauchistes refusent d’assumer leurs responsabilités; Le juteux business des ex-politiques; Olivier Véran, l’homme qui dit qu’on n’a pas voulu l’écouter sur la gravité du Covid
il y a 13 heures 49 min
pépites > France
Opération Sentinelle
Attentat à Nice : Emmanuel Macron réhausse de "3.000 à 7.000" le nombre de militaires déployés sur le sol français
il y a 14 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Menace terroriste
Attentat à Nice : Jean Castex indique que le plan vigipirate a été réhaussé au niveau "urgence attentat" partout en France
il y a 15 heures 34 min
décryptage > Sport
Moïse prophète en son Paris

Basaksehir/PSG : Paris, sauvé des eaux par Moïse

il y a 17 heures 49 min
décryptage > Consommation
Leçons du 1er confinement

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

il y a 18 heures 41 min
décryptage > France
Pression sur l'exécutif

Meurtre de Samuel Paty, islam et liberté d’expression : réseaux sociaux arabes, élites anglo-saxonnes, l’étau fatal qui étrangle la France

il y a 19 heures 35 min
décryptage > Economie
"Quoi qu'il en coûte"

Reconfinement : le prix que nous sommes prêts à payer pour sauver une vie est-il en train de flamber ?

il y a 20 heures 34 min
© Zoubeir Souissi / Reuters
© Zoubeir Souissi / Reuters
Poignant

Attentats en France : "La France c'est ma mère, on touche pas à ma mère", assure Jamel Debbouze

Publié le 19 janvier 2015
L'humoriste est revenu sur sa confession musulmane et sur l'attaque perpétrée le 7 janvier à Charlie Hebdo lors d'une interview dans l'émission Sept à huit sur TF1.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'humoriste est revenu sur sa confession musulmane et sur l'attaque perpétrée le 7 janvier à Charlie Hebdo lors d'une interview dans l'émission Sept à huit sur TF1.

Un acteur engagé, un citoyen blessé. L'humoriste Jamel Debbouze a revêtu un costume sombre dimanche soir dans l'émission Sept à huit sur TF1 pour revenir sur l'attaque terroriste perpétrée contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo qui a fait 12 morts. Déjà au lendemain de ces événements, le comédien avait confié, sur sa page Facebook, ne pas trouver "les mots pour décrire ma peine et ma douleur". "Je pense aux victimes et à leurs familles. Ce soir je suis triste et désemparé. Pour la première fois je n'ai pas envie de rire, mais il va falloir se relever", avait poursuivi celui qui avait qualifié la marche républicaine de "moment historique chargé d'émotion".

Cette émotion, Jamel Debbouze est venu en témoigner dimanche soir. Revenant sur sa confession musulmane, l'humoriste a expliqué n'avoir jamais eu le besoin de la revendiquer publiquement. "Pas parce que je n'en étais pas fier, loin de là, parce que je considérais que ce n'était pas un sujet, qu'on n'avait pas besoin de revendiquer son identité, sa différence", a expliqué le comédien qui aujourd'hui souhaite l'affirmer haut et fort comme pour dire "on est pareils". Interrogé sur les caricatures de Charlie Hebdo, l'artiste s'est prononcé contre. Pour autant ce "blasphème" n'est pas, selon lui, une raison pour "insulter, agresser et tuer". "Le terrorisme n'a pas de religion", a-t-il alors conclu.

Rappelant ses origines, "Français, musulman, artiste", "né à Barbès" qui "a grandi à Trappes", Jamel Debbouze est aussi père de deux enfants et "marié à une chrétienne, journaliste, très très belle", en parlant de Mélissa Theuriau. "Et ça pour moi, c'est la France", a -t-il poursuivi, rappelant que la France, c'est le pays "de la différence, de la multi-culture, de l'amour, de la tolérance, de la paix, un pays avec des valeurs nobles." "La France c'est ma mère, on touche pas à ma mère", s'est élevé Jamel Debbouze.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen aztec
- 20/01/2015 - 09:14
Ah ouais
Qui chantait "un autodafé pour ces chiens de Charlie hebdo"après la parution des caricatures ?
assougoudrel
- 19/01/2015 - 18:57
Oui, mais je n'oublis pas
que sur une chaine, il disait "qu'un sang impur" de la Marseillaise le gênait. En ce moment de trouble où on a le droit d'être traité de mécréant, d'infidèle, d'impur et de toutes sortes de noms injurieux, la Marseillaise est très tendance. Quand on pourra modifier le coran, on verra pour la Marseillaise.
Phlt1
- 19/01/2015 - 17:37
.?.
Dans les années passées, j'ai reçu des mails d'immondices concernant Jamel Debbouze, et ceci est extrêmement grave.
Jamel n'incarne pas pour moi une quelconque haine de la France, bien au contraire: cet homme a toujours été cohérent, capable d'exprimer ses particularités sans jamais insulter l'essentiel et il le prouve encore aujourd'hui.
Mieux que ça: il n'a aucun double discours, il est sincère avec ses opinions politiques (qui ne sont pas les miennes), marié à une catholique qui, que je sache, n'a pas eu besoin de se convertir à l'islam.
De plus Jamel a été à l'initiative de nombreux projets plus que formidables pour la France. Son Festival du Rire à Marrackech en est un exemple parmi d 'autres.
Ce mec suit son chemin, sans tenir compte des insultes et sans dévier.
Et s'il lui arrivait, sur ce chemin difficile, de faire une erreur, je serais le premier à le défendre.
Certains internautes ici insultent Jamel parce qu'il sont incapables d'être dans cette nuance qui crée la République et la Démocratie.
insulter Jamel Debbouze, c'est tout simplement prendre la voie de ceux que nous condamnons aujourd'hui, de ceux qui sont contre Charlie Hebdo au point de les éliminer.