En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
Innovation et polémique
"Galactic Cap": découvrez le possible préservatif du futur
Publié le 04 juin 2014
Si la matière est la même que celle d'un préservatif traditionnel, la forme, elle, change et se veut plus discrète : le "Galactic Cap" ne recouvre pas entièrement le pénis, mais seulement son extrémité. Les utilisateurs doivent d'abord placer une bande adhésive en forme de U pour recouvrir le gland, puis poser par-dessus un petit chapeau qui sert de réservoir.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si la matière est la même que celle d'un préservatif traditionnel, la forme, elle, change et se veut plus discrète : le "Galactic Cap" ne recouvre pas entièrement le pénis, mais seulement son extrémité. Les utilisateurs doivent d'abord placer une bande adhésive en forme de U pour recouvrir le gland, puis poser par-dessus un petit chapeau qui sert de réservoir.

Ces dernières semaines vous avez peut-être entendu les mots "Galactic Cap" sans vraiment savoir de quoi il s’agissait. Le " Galactic Cap", conçu, développé et breveté par l’Américain Charlie Powell, est un préservatif d’un tout nouveau genre. Si la matière est la même que celle du préservatif traditionnel, la forme, elle, change et se veut plus discrète : le "Galactic Cap" ne recouvre pas entièrement le pénis, mais seulement son extrémité. Concrètement, les utilisateurs doivent d'abord placer une bande adhésive en forme de U pour recouvrir le gland, puis poser par-dessus un petit chapeau qui fait office de réservoir. Charlie Powell vient de lancer un appel au don sur la plateforme de financement participatif Indiegogo, où il présente son projet : "Le Galactic Cap élargirait considérablement l'utilisation de cette protection (le préservatif, nldr) car il améliore le plaisir sexuel peau à peau", se vante-il. 

Toutefois, malgré ses divers attraits, ce dispositif n'est pas encore approuvé par la Food and Drugs Administration (FDA), l’agence qui gère aux Etats-Unis la mise sur le marché de médicaments et dispositifs médicaux. Charlie Powell ne précise même pas s'il sera examiné un jour. Par ailleurs, le chercheur rappelle que son préservatif ne peut être utilisé que sur "une peau seine". "La plupart des hommes savent s'ils ont une plaie ou une abrasion sur leur peau. Si c'est le cas, ils doivent adopter le préservatif traditionnel". Car la majeure partie des maladies sexuellement transmissibles s’attrapent par le fameux contact "peau à peau".

De plus, contrairement au préservatif actuel, on ne sait pas encore si le "Galactic Cap" est efficace contre l'herpès génital ou le papillomavirus humain, responsable, entre autres, du cancer du col de l'utérus. Ce à quoi Charlie Powell répond que dans tous les cas, aucun préservatif n'offre une protection à 100 %. Il va sans doute lui falloir être plus convaincant pour réunir les 100 000 dollars qu'il espère tant... 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
02.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
03.
Vous pensiez qu’un verre de lait et un jus d’orange étaient le petit-déjeuner parfait ? Voilà pourquoi vous avez tort
04.
Révolution sur canapé : une enquête montre que 92% des activistes berlinois d’extrême-gauche vivent chez papa-maman
05.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
06.
L’arrestation d'un journaliste qui montre que Poutine contrôle beaucoup moins la Russie et ses services de renseignement qu’on l’imagine depuis l’étranger
07.
De Benalla à Loiseau en passant par Castaner : ces déceptions personnelles d'Emmanuel Macron qui montrent son incapacité à bien s'entourer
01.
Cette nouvelle technique du dépistage du cancer de la prostate qui pourrait sauver de nombreuses vies
02.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
03.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
04.
Hausse des prix de l’électricité : merci qui ?
05.
Réforme des retraites : pourquoi les salariés du privé ont toutes les raisons de s’inquiéter
06.
Déjà 10 ans de croissance record aux Etats-Unis : voilà les erreurs françaises et européennes qui nous en ont privé
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
“Droite moderne”, “LREM pragmatique pour le bien du pays” : mais au fait, qu’est ce que cela veut vraiment dire ?
03.
SOS partis disparus : quand la démocratie française s’abîme dans une crise d’immaturité collective
04.
Justification des violences contre les femmes : les étonnants propos de l’imam de l’université la plus prestigieuse du monde sunnite
05.
Emmanuelle Mignon, proche de Nicolas Sarkozy, qualifie Emmanuel Macron de "meilleur président de droite qu'on ait eu depuis un certain temps"
06.
La droite après Les Républicains
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires