Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Des migrants secourus en Méditerranée après le naufrage de leur navire de fortune.
Des migrants secourus en Méditerranée après le naufrage de leur navire de fortune.
©Reuters

Mer Morte

Migrants : près de 2000 morts en Méditerranée depuis début 2015

L'Organisation internationale sur les Migrations a annoncé sur son site que le cap des 2000 migrants morts en Méditerranée avait été franchi en 2015, tandis que près de 188 000 migrants ont réussi à rejoindre l'Europe.

L'Organisation Internationale sur les Migrations (OIM), qui oeuvre dans ses actions au respect de la dignité humaine et au bien-être des migrants, devrait avoir du travail ces prochaines années. L'OIM a annoncé dans un rapport mardi 4 août que près de 2000 migrants étaient morts en Méditerranée en 2015. D'après Ttayi Virri, porte-parole de l'OIM, 188 000 migrants sont arrivés depuis janvier en Europe. Une majorité des migrants et réfugiés sont arrivés en Grèce (près de 97 000 ) et en Italie (90 500), notamment sur l'île de Lampedusa en Méditerranée, où ils peuvent êtres retenus à l'intérieur de camps migratoires dans des conditions très difficiles.

Les décès sont principalement causés par le naufrage des bateaux de migrants durant la traversée entre la Libye et le sud de l'Italie. Ce weekend, 19 décès ont été enregistrés au large de la Sicile. D'après l'OIM, les migrants sont morts d'épuisement et de soif après que l'eau potable ait été utilisée pour refroidir le moteur du bateau. De nombreux migrants sont Erythréens et tentent de fuir par tous moyens le pays dirigé par un dictateur sanguinaire.

La chute du dictateur Libyen Kadhafi en 2011 explique en grande partie l'augmentation spectaculaire de ces migrations incontrôlables. Toutefois, en juin 2009, l'OIM a publié un rapport affirmant que les bouleversements climatiques amèneront aussi des millions de migrants à se déplacer vers des lieux plus sécuritaires, notamment en Europe, ce qui constitue un défi majeur pour la sécurisation des frontières de l'espace Schengen.

Lu sur Lepoint.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !