Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International

La doyenne de l'humanité

Disparition de Nabi Tajima, la dernière survivante du 19e siècle

Nabi Tajima est morte à l'âge de 117 ans dans un centre hospitalier sur l'île japonaise de Kikaijima, selon des informations de l'Associated Press. Cette femme était la dernière personne vivante à avoir vécu au 19e siècle.

La dernière survivante du 19e siècle, Nabi Tajima, est décédée ce samedi 21 avril 2018. Cette japonaise est née le 4 août 1900. Elle est morte à l'âge de 117 ans. Nabi Tajima était la dernière personne encore vivante à avoir connu le 19e siècle. 1900 est en effet la dernière année de ce siècle et n'est pas considérée comme la première année du 20e siècle.
 
Nabi Tajima est née à l'époque du Japon féodal, gouverné par l'empereur Meiji, le prince Sachi no Miya, connu en Occident sous le nom de Mutsuhito. Nabi Tajima a pu accéder à l'âge de 45 ans au droit de vote alors obtenu par les femmes au Japon. 
 
Cette femme a eu neuf enfants et plus de 160 descendants. Elle avait confié son secret pour conserver une santé de fer à la rédaction de BNO News : "Manger des choses délicieuses et bien dormir."
 
Selon le Livre Guinness des records, la française Jeanne Calment est la personne qui a vécu le plus longtemps (122 ans). Le cas saisissant de Nabi Tajima rappelle la disparition en avril 2017 de l'italienne Emma Morano, décédée le 15 avril 2017 à 117 ans.  
 
La personne la plus âgée toujours en vie est une autre femme japonaise. Chiyo Miyako aura 117 ans en mai prochain. Cette centenaire japonaise est née le 2 mai 1901.  
 
Lu sur Quartz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !