Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Jeudi 08 Décembre 2016 | Créer un compte | Connexion
Extra

Islamisme, gauche radicale, Tariq Ramadan, Edwy Plénel : les croisades croisées

Quels sont les ressorts de la bienveillance d'une gauche de la gauche censément laïque et matérialiste à l'égard du fondamentalisme musulman ?

Union sacrée

Publié le
Islamisme, gauche radicale, Tariq Ramadan, Edwy Plénel : les croisades croisées

Deux djihadistes français.

C'est désormais la norme : chaque fois qu'un intellectuel francophone au moins nominalement musulman (romancier, essayiste, journaliste, philosophe, voire même imam) ose mettre le radicalisme en question, un bataillon de sociologues et de plumitifs ultra-progressistes ne connaissant pas davantage l'islam qu'un djihadiste facebookien de la onzième heure se forme pour lui rabattre le caquet et le désigner comme "islamophobe".

Bien sûr qu'un islam éclairé et inséré paisiblement dans un contexte laïque et républicain est possible !

Au moins autant que le christianisme, le judaïsme, le bouddhisme, le rastafarisme ou le pastafarisme. Mais quel est le but de ceux qui veulent en empêcher l'émergence et préféreront toujours un Tariq Ramadan à un Tarek Oubrou ? Sont-ils tout simplement cons ? Rêvent-ils de bordel généralisé et de guerre civile ?

Kamel Daoud, dernière victime en date de cette supercherie, ne parlait même pas de religion stricto sensu lorsqu'il s'est fait lyncher et s'interrogeait plutôt sur le rapport aux femmes de la société patriarcale et sexuellement réprimée dont il est lui-même issu, enfonçant des portes pourtant déjà ouvertes par ce saint des saints du progressisme médiatique qu'est Le Monde Diplomatique. Mais, même ça, c'était encore trop...

Ramadan ne fait pas semblant de croire en la toute-puissance d'Allah en rêvant du socialisme réel

Dans son excellent livre sur l'impossibilité pour l'extrême gauche de penser le fait religieux, Jean Birnbaum s'agaçait récemment du pseudo-marxisme qui sert de grille de lecture universelle à des gens pour qui la dialectique dominant-dominé est indépassable. Les déterminismes culturels antagonistes ? Pure invention d'universitaires à l'agenda douteux. La croyance dans le divin ? Simple étape intermédiaire sur le chemin de la vérité matérialiste. Et en attendant le Grand Soir ? Allions-nous aux barbus dans la lutte contre le grand capital !

Birnbaum, pour autant, est peut-être encore en dessous de la réalité. Un Plenel, par exemple, en assénant sur France culture que "la haine du multiculturalisme réunit dans la même croisade Donald Trump, Marine le Pen, Manuel Valls et Poutine", ne tombe vraisemblablement pas dans le n'importe quoi relativiste par incapacité à saisir que son pote Ramadan ne fait pas juste semblant de croire en la toute-puissance d'Allah tout en rêvant du socialisme réel.

Et c'est peut-être précisément dans cette pureté radicale qu'il se reconnaît, notre Magnum du trotskisme. Dans ce refus de la demi-mesure, de l'esprit de compromis et de la modération qui fait ressembler un musulman réformiste à un collabo, un oncle Tom, un "social-traître" que l'on ne saurait que mépriser. Et tant pis pour les femmes, et tant pis pour les homosexuels : Dieu reconnaîtra les siens, comme disaient les, hum, croisés...

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Lafayette 68 - 06/03/2016 - 10:53 - Signaler un abus "islam éclairé possible"

    "soumission"(islam) et "éclairé" vont-ils de pair ? Relisez le Coran ( la parole de Dieu) .Le Christianisme (Bible : ce n'est pas la parole de Dieu, rappel important) c'est "rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu". Vous voyez la différence ? Fin 19ème , les gauches "bouffaient" toutes du curé (relire la marseillaise anticléricale), l'anticléricalisme c'était aussi combattre les droites conservatrices...On cherche les voix aujourd'hui dans les banlieues...

  • Par Jean-Benoist - 06/03/2016 - 14:55 - Signaler un abus Islam politique

    Incompatible avec notre démocratie laique. Alors il faut le combattre afin quil soit cantonné dans la sphère privée et quil rewpecte nos valeurs et nos règles. Quand les politiques vont ils assumer enfin cela?

  • Par kaprate - 06/03/2016 - 15:39 - Signaler un abus Piège

    Je partage l'analyse de Serraf sur cette question. Le piège idéologique anticapitaliste doublé de celui, qui lui est lié, du multiculturalisme (entendez, comme une logique projetée et indépassable de la lutte des classes, la revanche des pauvres palestiniens et par extension aujourd'hui des gentils musulmans opprimés) s'est refermé sur de nombreux penseurs de gauche. Un piège inévitable qui a dramatiquement fait passer les plus humanistes d'entre eux et peut-être d'entre nous, du coté obscur de la Force...

  • Par Benino - 06/03/2016 - 19:48 - Signaler un abus L'obscurantisme fait le nid de la future guerre civile...

    Les boute feux que sont les Plenel, Ramadan, Mélanchon, Marine, sans oublier le petit postier, construisent brique après brique un mur entre la vieille France et ses 1000 ans d'histoire et la nouvelle France, marxiste, islamique, et folle...Ou va t'on ? Tout droit dans ce mur infâme.

  • Par vangog - 07/03/2016 - 00:40 - Signaler un abus La raison? L'echec de l'idéologie gauchiste!

    Celle-ci ayant échoué, mais le pouvoir restant l'objectif de ces misérables, l'immigration illégale et le communautarisme sont les nouvelles armes de la conquête du pouvoir, à gauche. Comme Obama, puis H.Clinton aux USA, privilégiant les naturalisations et les privilèges des communautés ethniques, la gauche française n'a plus que le choix communautariste comme seule idéologie, après l'échec de tout le reste...

  • Par Deneziere - 07/03/2016 - 07:51 - Signaler un abus Un des nièmes soubresauts mortifères du gauchisme

    Ce que doit savoir Mélenchon, c'est que le marxisme a échoué et est à la dérive. S'il n'a pas compris cela.... Donc il se raccroche à la pureté idéologique, à l'universalisme, au totalitarisme et à l'admiration secrète de l'action violente. Autant de points communs entre le gauchisme et l'islamisme. Sa haine du dominant est le catalyseur de tout cela. L'islamisme n'est pas pour le gauchisme un allié des circonstance, c'est de facto son nouveau maître.

  • Par zouk - 07/03/2016 - 10:01 - Signaler un abus Edwy Plenel

    Après nous avoir asséné tant d'âneries, comment trouve-t-il encore des journaux, plateaux de télévision... pour l'accueillir en penseur(sic) ? Sa dernière manifestation lui aura permis de se dépasser.

  • Par lémire - 07/03/2016 - 17:22 - Signaler un abus culture léniniste

    L'amalgame est une constante dans la culture léniniste, plus exactement c'est un moyen de propagande totalement légitime. Le général Ridgway, un des libérateurs de la France en 44, a été accueilli au début des années 50 (il prenait le commandement de l'OTAN en Europe) par des manifestants pas seulement communistes l'accusant d'avoir mené une guerre bactériologique en Corée. Les intellectuels léninistes et leurs "compagnons de route" ont commencé à se calmer vers 75, avec Soljenisine et les boat-people fuyant le Vietnam Mais la tendance à la dictature intellectuelle résiste quand on change de cause à défendre. Ce ne sont plus le prolétariat et les pays communistes pour qui on a le droit 'le devoir) de mettre son honnêteté intellectuelle dans sa poche, ce sont d'autres "dominés"

  • Par lémire - 07/03/2016 - 17:28 - Signaler un abus Pourquoi Plenel a-t-il un public ?

    Une bonne partie de la population française (et des autres pays aussi) préfère un monde simple, dans lequel eux et leurs pareils sont les bons et d'autres la cause principale des malheurs qu'ils voient. Chacun voit son méchant à sa porte... Quiconque a des méchants à vendre est bien accueilli dans les médias. Pour Plenel, ç'a été Charles Hernu et nos services secrets (le Rainbow Warrior), qui ont lancé sa carrière de dénonciateur. A l'époque du Ruanda, il avait sans doute déjà changé de méchant...

  • Par Gré - 07/03/2016 - 21:36 - Signaler un abus un islam éclairé et inséré

    un islam éclairé et inséré paisiblement dans un contexte laïque et républicain est possible ? Ce sera possible quand cet islam sera basé sur un Coran éclairé et faisant la place à un contexte laïc et républicain. --- Encore un auteur qui n'a sûrement pas lu le Coran

  • Par valencia77 - 08/03/2016 - 01:02 - Signaler un abus cultural revolution

    Les socialistes francais seront suprimes. Pas besoin d'assassinas. Simple deportation et desembarquement sur la cote ouest du sahara.

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€