Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 20 Juin 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Héroïsme : au bal des hypocrites, il y a du monde au balcon

Mamoudou Gassama n’a pas sauvé un petit garçon en tant que « sans-papiers », « noir » ou « Malien », dans l’espoir de déclencher un débat sur la politique migratoire ou de servir d’argument pratique aux récupérateurs de tout poil. Il s’est juste comporté en héros et a été récompensé comme tel.

France éternelle

Publié le
Héroïsme : au bal des hypocrites, il y a du monde au balcon

 Crédit Thibault Camus / POOL / AFP

Un type marche dans la rue. Il lève le nez en l’air, aperçoit un petit garçon suspendu au balcon du quatrième étage d'un immeuble, à deux doigts de lâcher prise. Mais par miracle, le type n’est pas n’importe qui : il est plus courageux, plus vif, plus agile et surtout plus costaud que le badaud moyen.

Plus toutes ces choses que vous et moi, quoi...

Il ne réfléchit pas plus que ça, s’élance, escalade les quatre étages en moins de temps qu’il n’en faut pour les parcourir en ascenseur, et sauve le mioche de l'écrabouillement.

Il vient de faire un truc que personne ou presque ne pourrait faire — ou tenterait seulement de faire —, mettant sa propre vie en péril. C’est un héros.

Mais au siècle de l’iPhone, la scène est filmée et fait le tour du Web. On apprend qu’au-delà de son talent et de sa bravoure, Spiderman est un « sans papiers » malien. Épaté, comme à peu près tout le monde, Macron le reçoit à l’Élysée et lui offre, en récompense, un passeport français et un contrat chez les pompiers. Il ne le fait d’ailleurs pas par simple et archaïque « fait du prince », mais au titre d’une tripotée de lois et décrets prévoyant une procédure de naturalisation express pour « services exceptionnels rendus à la nation »...

Fin de la belle histoire, tout le monde est content. Mamoudou parce qu’il a enfin des papiers et un job à la mesure de ses capacités ; le petit garçon parce qu’il peut recommencer à mettre les doigts dans la prise pendant que son paternel est au bistrot ; nous tous, parce que nous vivons dans un pays où l’on sait encore rendre hommage au courage sachant que, vraisemblablement, n’importe lequel de nos présidents — Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande —, en aurait fait autant.

« Parce que c’est notre projet » en tant que nation, comme dirait l’autre…

L'héroïsme, insupportable élitisme au pays du débat à la con

On ne se comporte d’ailleurs pas de la même manière sous tous les climats. Chez nos voisins du dessus, pour filer la métaphore de l’immeuble à étages, un Zimbabwéen qui avait lui, au mépris de sa propre sécurité, sauvé des gosses d’un incendie, s’est vu décerner un coup de pied au cul et un ordre d’expulsion. Si ça n’est pas de la perfidie albionesque, ça…

Mais bon, la France n’est pas seulement un pays où le courage, le panache et l’altruisme valent reconnaissance concrète. Non, la France est aussi le pays du débat à la con. Le pays de la querelle stérile et de la transformation immédiate d’un conte de fée en épisode sordide d’une parodie de « Fais pas ci ! Fais pas ça ! ».

A droite, on fait mine de s’inquiéter de « l’appel d’air » auquel conduira forcément l’événement. « Quoi, comment, que me dites-vous ? On régularise un clandestin sous prétexte d’héroïsme ? Mais si l’on se met à filer des casques de pompiers à tous les sans-papiers qui sauvent des petits enfants, nous serons bientôt submergés ! ». On comprend le raisonnement. Importer davantage de jeunes gens courageux, dynamiques et volontaires, c’est effectivement la pire chose qui puisse nous arriver. Il ne manquerait plus qu’elles nous grand-remplacent, ces crapules à super-pouvoirs ! Quel est ce président indigne et irresponsable qui se permet une telle saloperie !

A gauche, c’est pareil tout en étant le contraire. « Quoi, comment, que me dites-vous ? On régularise un héros mais pas l’Afrique toute entière ? Quelle incohérence manifeste ! Et il faudrait maintenant sauver des petits enfants pour obtenir des papiers en Chronopost ? Pourquoi pas des bonnes notes pour une licence de socio à Tolbiac, si on va par là ? ». Là encore, on comprend la logique : la notion même d’héroïsme est un élitisme scandaleux. Tous héros ! Quel est le président indigne et quasiment criminel qui se permet une telle horreur ? Un vrai Pétain, tiens !

Et comme si les deux factions ne suffisaient pas à nous pourrir la vie et à gâcher la fête, voici que débarquent les complotistes qui, en pause-café pendant un séminaire des amis de la Terre plate, se mêlent de décrypter la vidéo : « Le gosse, le saviez-vous, il avait un harnais et avait été déposé sur son balcon par un comité de droit-de-l’hommistes financés par George Soros et le Mossad. Et d’abord, ça n’était même pas vraiment un gosse mais un nain cascadeur. Un gosse de quatre ans avec de la barbe, merde ! Et tu parles d’un héros ! En analysant le clip aux rayons X, on distingue parfaitement le fil ! ».

Mais bon, il s’en fout, le Mamoudou. Il n’est pas rancunier. Et c’est d’ailleurs une bonne chose pour les récupérateurs de gauche ou de droite, pour ne rien dire des conspirationnistes à deux balles : si leur immeuble crame un beau matin, ou qu'ils glissent par la fenêtre, il les sauvera eux aussi. Ni comme « sans-papiers », ni comme « noir », ni comme « Malien ». Juste comme pompier.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par assougoudrel - 03/06/2018 - 10:39 - Signaler un abus Il y a 20 ans, la France

    était fière de son équipe de foot, championne du monde. On a parlé du "blanc-black-beur" et Chirac, comme si il était le sélectionneur, lévitait. Depuis, l'équipe de France a plus de noirs en son sein que l'équipe de l'Afrique du sud. Submergé par un flot d'immigrés miséreux, la grogne gonfle et ça gonfle une catégorie, Macron en tête, surtout depuis que Wauquiez est passé du coté obscur. Comme ça urge et qu'on n'a pas le temps d'attendre la fin du mondial de foot dans le cas ou, un héros qui passait par là, sauva un petit et là, il faut faire l'amalgame; dans l'autre sens, c'est interdit et on risque d'être fusillé à l'aube avec des munitions rouillées, trempées dans du purin. Tout ça devient aussi louche que Pepy et se transforme en couillonnade. Au lieu de jouer la comédie, Macron devrait bosser et essayer de trouver des solutions afin de sortir le pays de l'ornière, pour ne pas dire du gouffre.

  • Par kelenborn - 03/06/2018 - 12:04 - Signaler un abus Ah oui Serrafin

    C'est bien! cette fois t'as pas pris de coca zéro, donc ça sert que je ricane! C'est sûr que ce qui doit frustrer Plenel c'est qu'on gros con fachosphérique n'ait pas ajouté que si Mammoudou avait pu aussi bien grimper c'est....qu'il descendait du singe! Non! personne n'a osé parce que cela avait déjà été écrit par Ibn Khaldoun ( le Emmanuel Kant de l'Islam) au 14 eme siècle pour justifier la traite des noirs par les arabes! Caramba, encore raté doit se dire Pascal Bonifesse. Et puis, Mammoudou c'est au moins un héros, un vrai, pas un comme dans les BD que lisait le petit Macron quand il était pas encore Macroléon! Il était obligé de trouver des héros partout: Johnny, Serge Dassault, Pierre Bellemarre, , voire Guillon en lui prêtant le pyjama rayé de Pol Pot et..ah ben si...Clémentine Celarié pour la parité...Bon c'était pas sérieux! la il a un héros pour jusqu'à la fin de son mandat ou quand il virera ce con de Philippe et lui filera un casque , une lance et un canasson pour faire Dom Quichiotte!

  • Par vangog - 03/06/2018 - 12:50 - Signaler un abus @assougoudrel Plus 1!

    Vous raffraichissez mon Dimanche...

  • Par cloette - 03/06/2018 - 13:24 - Signaler un abus Que Mamoudou

    soit remercié, admiré et gratifié, tout le monde en est d'accord, c'est un vrai héros, mais comment ce petit garçon a-t-il fait pour se retrouver là suspendu, tombé du 6 eme ( le cinquième n'était pas habité), y avait-il une chaise sur laquelle il serait monté, comment se fait-il qu'il ne soit pas tombé tête en bas ?

  • Par assougoudrel - 03/06/2018 - 14:36 - Signaler un abus @ cloette... Les meilleurs grimpeurs au monde

    sont les tout petits; c'est inné chez tous les bébés qui, pourtant, ne marchent pas encore. il faut les surveiller, mais surtout pas les empêcher de grimper une chaise, les escaliers, le divan etc...Un enfant en bas âge (en bonne santé), si on le met à la barre fixe, il pourra rester pendu de nombreuses minutes sans lâcher prise. Les alpinistes et autres grimpeurs observent les tout petits quand ils grimpent et les copient, car l'être humain naît avec cette faculté qu'il perd par la suite. L'enfant, comme l'alpiniste qui a su garder ce don, quand il grimpe garde ses trois points d'appui, le B à Ba de l'escalade, c'est à dire deux pieds, une main ou deux mains un pied et arrivé "la haut", il pose le pied à plat et non le genou (ce qu'on apprend en escalade). Il se couche aussi sur l'obstacle. Notre bébé ne va jamais tirer sur les bras, réflexe qu'il perdra plus tard; il poussera sur les jambes où il y a les plus gros muscles du corps, les bras lui servent à se maintenir. Les grimpeurs et les alpinistes sont de grands bébés qui ont su garder ces réflexes, sinon, ils ne grimperaient pas une paroi, ni un cocotier. Les îliens et les campagnards les gardent ainsi que les "banlieusards".

  • Par assougoudrel - 03/06/2018 - 14:38 - Signaler un abus @Vangog

    Merci! Cordialement.

  • Par cloette - 03/06/2018 - 14:55 - Signaler un abus @Assougoudrei

    C'est ce qu'on appelle l'instinct , cet enfant faisait penser à un petit lézard accroché à son rocher ....

  • Par poil à gratter - 03/06/2018 - 16:14 - Signaler un abus Ni béat ni complotiste!

    Le courage de cet homme est indiscutable. Pour autant la fable de l'enfant n'est pas crédible. En tombant du balcon supérieur on peut estimer sa chute à 2.50m. Une chute de cette hauteur correspond à 25km/h! Si le gamin pèse entre 15 et 17 kg je vous laisse calculer la force cinétique et le poids que représente ce gamin au bout de cette chute... c'est le fils de Rambo ce gamin!! sans compter le reflexe qu'il faut pour s'accrocher à la rambarde. Surtout que celle ci est adaptée à la main d'un adulte...! Alors une main d'un enfant de 4 ans... et puis qu'on m'explique aussi pourquoi le mec interrogé comme étant le voisin n'est pas celui qu'on voit au balcon...! Aucun besoin d'être complotiste, juste besoin d'être impartial et observateur!

  • Par Anguerrand - 03/06/2018 - 17:13 - Signaler un abus JE ME POSE DES QUESTIONS :

    Comment un enfant de 3,5 ans peut se rattraper avec ses 2 mains. Comment 2 petites mains auront le réflexe d’attraper les 2 barres en dessous sachant selon les physiciens la force a retenir serait de 120 kg, et la tête face a la rue ? Comment se fait il que l’enfant est à 1,5 m du balcon voisin sur les premiers photos se retrouve avant toute intervention à proximité immédiate du balcon du voisin? Comment se fait il que 2 visages dont un barbus différents apparaissent au balcon d’a côté sans que ça ne semble inquiéter la police et les journalistes. Comment un enfant de cet âge est laissé seul ? Je ne prétends pas répondre à toutes ces questions questions, mais je m’etonne que ni la police ni les médias ne semblent intéressés par ces énigmes énormes ? histoire politique ?

  • Par zen-gzr-28 - 03/06/2018 - 18:34 - Signaler un abus Propagande politique ?

    Difficile de croire naïvement à ce récit sans se poser de questions. D'autre part, il serait normal que les agressions de toutes sortes aient la même couverture médiatique en citant les noms des individus que cet acte héroïque de Mamadou Gassana. De plus, ce beau gars costaud, militaire ou pompier dans son pays......pas mal non plus, non ?

  • Par cloette - 03/06/2018 - 19:32 - Signaler un abus J'espère

    que la police fera une enquête sérieuse sur les gestes de l'enfant avant la chute . En l'interrogeant, et en demandant à des experts ...

  • Par venise - 04/06/2018 - 11:18 - Signaler un abus primitif

    je parle de l'instinct, que nous avons perdu presque totalement et qui survit dans ces peuples du "Sud"parce qu'ils n'ont pas le choix pour résister, le périple de ce jeune malien est déjà de l'héroïsme et il se termine sur une façade pour sauver un gamin, on pourra toujours développer des kilomètres de bavardages pour ne jamais résoudre la question migratoire, il restera ce jeune malien et ses frêres encore capables de foncer sur une façade

  • Par vangog - 04/06/2018 - 19:54 - Signaler un abus Sur la vidéo, on voit parfaitement le « voisin » détacher...

    la lanière qui relie le harnais du bébé à la balustrade de droite, au moment même où Mamoudou met la main sur le harnais du bébé...étonnamment, ce voisin (Le père de l’enfant?’..) paraît très calme, contrairement à son témoignage...Mais, mais, mais...si le bébé était attaché par un harnais à la balustrade- alors, il n’a pas pu faire le saut périlleux entre les deux étages!!!!...hé, ho, les journaleux! Faites votre boulot d’investigation, au lieu de relayer complaisamment la propagande immigrationniste..

  • Par evinrude - 04/06/2018 - 20:05 - Signaler un abus C'est curieux

    C'est curieux Monsieur Serraf comme vous avez besoin d'être méprisant et de prêter aux autres un amalgame raciste. La situation pose question comme le souligne à nouveau les commentaires ici, et par ailleurs si l'enfant à été mis dans cette situation ça implique une enquête pour maltraitance , et ça n'a rien à voir avec Mr Gassama que vous vous permettez d'appeler par son prénom.

  • Par kelenborn - 04/06/2018 - 22:02 - Signaler un abus Mais où est Melania Trump?

    Partie avec MBS et...Raucher l'a pas vu !!!

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€