Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 19 Septembre 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

France insoumise : quand le climat se dérègle au Média

L’affaire Le Média possède tous les ingrédients et constantes d’une expérience de socialisme réel se terminant en eau de boudin. On va finir par douter du sens de l’histoire.

Affaires d’été

Publié le
France insoumise : quand le climat se dérègle au Média

 Crédit Capture d'écran Le Média

Comme affaire d’été jouant les affaires d’Etat, le feuilleton Benalla, c’était déjà pas mal. Au-delà de son potentiel distrayant en pleine canicule (le gros balourd qui enfile sa panoplie depolicier pour aller faire le coup de poing dans les manifs, « les oppositions » et les Russes des réseaux sociaux qui bondissent sur l’occasion, les courtisans qui tentent maladroitementd’étouffer le truc…), il nous disait certainement des choses de l’éternelle comédie du pouvoir et de l’ivresse des sommets.

Mais l’affaire Le Média est aussi très bien dans son genre. Presque autant, en fait, qu’une fable que La Fontaine aurait pu composer sur le pichrocolisme intrinsèque à l’extrême gauche et son goût pour les déchirements sanglants sur fond d’obscurs points de doctrine et de contrôle de l’appareil de propagande.

On n’en connaît pas encore exactement tous les ressorts, est c’est dans la nature d’un feuilleton d’être distribué par épisodes, mais on a déjà au moins les grandes lignes : création d’un média de « réinformation » dans le plus pur style « on vous ment, on vous spolie » à coups d’appels à la générosité des damnés de la Terre ; rapide mise sur la touche des quelques journalistes authentiques initialement recrutés par sens du marketing et installation progressive d’apparatchiks aux postes clés ; transformation de la structure en dispositif de règlement de factures gonflées à l’hélium aux amis ; étripements d’abord discrets puis publics entre archéo-communistes, crypto-hamonistes, radicaux multicularistes et simples ambitieux...

Si Gérard Miller pouvait se faire moins militant-investisseur pendant cinq minutes, et davantage lacanien Roche-Bobois à sa façon, il trouverait certainement des trucs intéressants à nous raconter sur les paradoxes du bénévolat rémunéré ou les jeux de « je-nous » au sein de la France insoumise.

Il analyserait aussi, sur la base de la jurisprudence Benalla, la manière dont les déboires du Média font les choux gras des réseaux sociaux et en viendrait presque à accuser les Russes de déstabiliser Mélenchon. Avouez que ce serait vertigineusement marrant, le KGB accélérant la Bérézina du Média pour débarrasser RT France de son tout premier concurrent !.

D’ici quelques semaines ou quelques mois, lorsque le site mettra la clé sous la porte faute de sous et de lecteurs —ce dont on ne se félicite évidemment pas par pure charité—, c’est pourtant aux historiens et aux politologues plutôt qu’aux spécialistes du surmoi qu’il reviendra de réfléchir à ce nouvel échec du socialisme réel ; cette belle idée généreuse se cassant invariablement le nez sur la grille du goulag ou la porte d’entrée du Politburo. Pauvre Trotsky.

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Stargate53 - 19/08/2018 - 11:31 - Signaler un abus Vivement la fin !

    Inutile tentative de faire vivre une idéologie destinée à s'abimer dans ses défauts d'ADN vicié ! Allez un beau geste, fermez la boutique afin de démontrer votre incapacité politique naturelle !

  • Par 2bout - 20/08/2018 - 09:04 - Signaler un abus Pour rappel : avant Mélenchon, il y avait Mennucci.

    Alors pour ne pas sombrer dans le pichrocolisme, arretez la pichrocole !

  • Par lasenorita - 21/08/2018 - 13:48 - Signaler un abus Les gauchistes sont violents.

    Les ''Insoumis''refusent l'autorité,ils sont élevés au grain de l'insoumission à l'état de droit.Les gauchistes ont tenté de brûler vifs nos policiers,ils utilisent la violence pour faire imposer leurs idées et ils nous traitent de fascistes si nous ne les approuvons pas.En 1958,j'ai raconté à un gauchiste les atrocités que les fellouzes faisaient subir à la population civile et à nos militaires ,en Algérie,il m'a répondu:''On ne peut pas faire d'omelette sans casser des oeufs'' donc il approuvait la BARBARIE dont faisaient preuve les fellouzes sur des ''innocents'' pour obtenir ''l'indépendance'' de l'Algérie..il a sûrement approuvé,également,cette ''barbarie'' qui a CONTINUE après que les Algériens eussent obtenu ''l'indépendance'' de ''leur'' pays (après le 19 mars 1962)...il doit approuver,aussi,maintenant,les musulmans qui font des attentats dans les pays qui les ont accueillis...Les gauchistes sont COMPLICES des attentats islamistes ''en toute impunité''..leur objectif est de détruire toute forme de société organisée..ce sont eux qui amèneront le FASCISME en France!Pendant la ''guerre d'Algérie'' ils ont ''aidé'' les musulmans à tuer nos soldats et des ''civils innocents''...

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€