Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Mercredi 21 Février 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

La cigarette tue ? Sans blague (à tabac) !

Selon le Comité national contre le tabagisme, les fabricants tricheraient à la baisse sur les quantités de goudron et de nicotine contenues dans leurs cigarettes. Oui, OK, et alors ?

Tobaccogate

Publié le
La cigarette tue ? Sans blague (à tabac) !

On croyait déjà savoir que la cigarette était mauvaise pour la santé. Ou du moins croyait-on déjà le savoir en collectionnant les paquets nouvelle norme tapissés d’avertissements sanitaires tous plus effrayants les uns que les autres, voire en accompagnant ses amis fumeurs au cimetière, mais voici qu’une terrible info nous parvient : la cigarette est en fait très mauvaise pour la santé.

Selon le Comité national contre le tabagisme (CNCT), qui vient de déposer plainte contre eux, les fabricants de tabac tricheraient en effet sur les quantités de nicotine et de goudrons absorbés par les poumons de leurs clients et il faudrait au minimum doubler les valeurs officielles pour s’approcher de la réalité...

 

Oh, ils ne mentiraient pas franchement, ce sont des gens sérieux, mais laisseraient plutôt entendre que les tests qu’ils réalisent en laboratoire avec des « machines à fumer » sont fiables – un peu à la manière dont les ingénieurs Volkswagen bidouillent leurs calculettes à particules fines.

 

Le CNCT est bien sûr dans son rôle en assignant les quatre multinationales susceptibles de se livrer à ces vilaines pratiques, mais il y a tout de même quelque chose d’intriguant dans l’indignation plus large que suscite cette affaire.

 

D’abord, il y a belle lurette que la teneur en goudrons et en nicotine ne figure plus sur les paquets, le législateur européen ayant constaté que les marques en faisaient un argument de vente depuis que la publicité leur est interdite. On suppose donc que le consommateur moyen est assez peu au courant de ces histoires de volume de saloperies addictives, qu’ils soient théoriques ou réels. On suppose même qu’il s’en soucie à peu près autant que de son premier briquet Bic.

 

Mais surtout, on aurait du mal à prendre au sérieux le type qui, déjà sur-informé des risques qu’il prenait en fumant des cigarettes à 0,2 mg de nicotine, serait scandalisé d’apprendre qu’il fume en fait des cigarettes à 1,1 mg de nicotine ! Qu’il avait bien compris, OK, c’est bon, qu’en fumant, il pouvait devenir impuissant ou choper un cancer de la trachée, mais qu’il ne se rendait pas compte que c’était à ce point. Que s’il avait su que c’était 1,1 plutôt que 0,2, paf, il arrêtait aussi sec…

 

Je ne me ferai certainement pas l’avocat du diable (je pense que les cigarettiers sont des marchands de mort, pour résumer), mais je n’en regarderai pas moins la posture de celui du CNCT comme le comble du sophisme lorsqu’il explique au Monde que « les fumeurs ont été trompés sur la quantité réelle de goudron et de nicotine à laquelle ils s’exposaient ». Mais s’il gagne son procès et que nombre de fumeurs est immédiatement divisé par 1,1 %, voire par un minuscule 0,2 %, promis, je révise ma position.  

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par gerint - 11/02/2018 - 10:49 - Signaler un abus D’accord avec l’article

    Même les petites doses de tabac sont très nocives au long cours et maintenant tous ceux qui fument savent à quoi s’ tenir

  • Par corniste - 11/02/2018 - 10:55 - Signaler un abus Calcul...

    Diviser par 0,2% est équivalent à multiplier par 500. Ouille!

  • Par kelenborn - 11/02/2018 - 15:02 - Signaler un abus TIENS

    Tabagisme passif :6000morts: Le professeur Even a déjà dénoncé ce mensonge d'Etat pour ce qu'il est : une ânerie ! Pour une fois pris de remords, l'ImMonde publie un article mettant à mal les affirmations jeanblatesques. 'Anne Jeanblanc journaleuse) http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/02/10/le-tabagisme-passif-tue-t-il-vraiment-6-000-non-fumeurs-chaque-annee_1638269_3224.html Il cite une étude européenne publiée en 2006 et qui ramène le nombre de morts à 1114 ! Mais il ajoute que ces 1114 morts comportent aussi bizarrement des … fumeurs !!! Outre que l'on est consterné par la méthode utilisée, on remarque que si on ne retient que les noms fumeurs , les personnes « sauvables des volutes assassines » ne sont plus que 107 !!! La bataille engagée tourne à la débrandade comme diraient les morues. Sachant qu'il est indéniable que le fait de fumer tue, il faut aussi admettre que tous les morts par cancers du poumon, insuffisance respiratoire ou maladie cardio-vasculaire peuvent être passés de vie à trépas pour de toutes autres raisons, surtout quand elles ne sont plus que 107 , battant ainsi d'une courte tête le Bataclan Mais comme disait Goebbels...

  • Par kelenborn - 11/02/2018 - 15:03 - Signaler un abus Oui corniste

    J'avais aussi remarqué...les maths ce doit pas être le truc de Serrafin !

  • Par gerint - 11/02/2018 - 15:47 - Signaler un abus @kelenborn

    Le nombre de morts liées au tabac était estimé à 60 000 en 1995, il a augmenté depuis et en 2010 on a avancé 78 000 morts. Évidemment ce n’est pas qui ai compté mais à titre personnel je peux dénombrer au moins une dizaine de morts par an et de nombreux malades au mauvais pronostic lié au tabac. J’ai pu voir quelques femmes atteintes de cancer du poumon par exposition à un tabagisme passif intense. Néanmoins je pense que les conduites à risque relèvent de la liberté individuelle tant qu’elles ne mettent pas des individus non consentants en danger. La grande majorité des fumeurs que je connais respectent les lois actuelles et ne fument pas en public et très souvent pas devant leur famille. Pas tous mais les attitudes ont tout de même changé

  • Par gerint - 11/02/2018 - 15:56 - Signaler un abus Quant au coût lié au tabac

    Il se chiffre sûrement en dizaines de milliards d’euros mais la méthodologie pour l’évaluer est sujette à caution. Surtout si on parle de coût social. En tout cas les fumeurs paient de lourdes taxes et ont le droit comme tout individu d’être correctement soignés, déjà pour arriver à chaque fois que possible à l’évic Du toxique. En France les soins sont encore bien assurés mais rien n’est définitivement acquis. La Grande Bretagne par exemple est plus restrictive (moins maintenant que dans le passé mais plus qu’en France)

  • Par kelenborn - 12/02/2018 - 15:30 - Signaler un abus Gerint

    Oui,vos exemples semblent aller à l'encontre d'études qui ont été réalisées...D'ailleurs , je m'interroge: si vous avez vu quelques femmes atteintes de cancer pour tabagisme passif, soit vous connaissez beaucoup de monde soit vous avez un don...Car même si on retenait le chiffre des 6000 dont l'ImMonde reconnait lui même qu'il est faut , je vous laisse calculer le nombre de gens que vous devriez avoir statistiquement connu pour arriver à "quelques une" logiquement vous multipliez par 10 000 ! Pour le reste , cette question évacuée, je préfère avoir à côté de moi quelqu'un qui fume que quelqu'un qui sent des pieds! Or ce sont ces derniers qui seront visés demain au train où vont les choses à moins que quelqu'un ne réussisse à les victimiser et que l'on invente un délit de sentdespiedophobie ! Pour ce qui est des coûts , vous avez raison de souligner ce qu'ils paient et il faudrait ajouter que Jeanne Calment qui vécut 121 ans , coûta certainement plus cher à la collectivité que celui qui meurt à 60 ans d'un cancer du poumon! Mais...au fait, cette garce de Janne Calment buvait un verre de porto et fumait une cigarette tous les jours! De quoi la faire virer du Panthéon par Bouzins!

  • Par gerint - 13/02/2018 - 13:17 - Signaler un abus @ kelenborn

    Je n’ai pas de don pour dépister les victimes du tabac mais c’est mon boulot et donc j’ai bien sûr un biais de sélection. Et je ne dis pas que je connais beaucoup de femmes victimes de tabagisme passif seulement quelques-unes car ce sont avec les enfants les victimes préférentielles. Ceci dit ceux qui puent des pieds ne sont pas ma tasse de thé

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Ses derniers romans : Les heures les plus sombres de notre histoire (L'Aube, 2016) et Comment j'ai perdu ma femme à cause du tai chi (L'Aube, 2015).

 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€