Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 25 Novembre 2017 | Créer un compte | Connexion
Extra

Retours de flamme : Vanessa Paradis oublie Samuel Benchetrit pour retrouver Benjamin Biolay, Brad Pitt lâche Sienna Miller pour une nuit chez Angie; Baba(nouna), c'est Capucine Anav qui le console; Celine Dion dort avec ses jumeaux mais emménage avec Pepe

Hormis Nabilla et contrairement à l'été seins nus des Sophie l'an passé (Marceau, Davant), cette année les stars restent vêtues. Mais elles se lâchent !

Revue de presse people

Publié le - Mis à jour le 30 Juillet 2017

Cette semaine, prenez votre respiration, l'actu people pleut comme à Gravelotte. Bébés stars ayant déjà un entourage délirant, pertes ou prises de poids inquiétantes (et visuellement impressionnantes -oh la la Mariah, ce justaucorps, non, vraiment...), coups de cœur, coups de chaleur, coups de blues ou soudaine crise de foi (on parle bien religion, ça n'est pas une faute d'orthographe qui aurait échappé à notre vigilance), il y en aura pour tout le monde. 

Stéphanie et les deux nouveaux amours de sa vie. 

On démarre avec un peu d'actu princière et des nouvelles de Stéphanie de Monaco.

La princesse est en photo dans Point de vue, en full tenue safari sexy aux côtés de ses éléphantes adorées Baby et Népal. Il y a quatre ans alors qu'elles étaient menacées d'euthanasie, la sœur cadette du Prince Albert II les avaient recueillies sur les terres de la famille Grimaldi, dans une propriété au-dessus de la principauté. Et depuis, les éléphantes ont droit à une vraie vie de nabab. Stéphanie a fait réaliser tous les aménagements nécessaires au bonheur de ses bêtes et "veille sur elles comme on veille sur un trésor". "Je les connais par cœur confie la princesse, je sais tout de suite quand ça ne va pas. Elles sentent aussi quand moi je ne vais pas bien, quand je suis un peu fatiguée –et parfois elles en profitent pour essayer de faire des bêtises. Elles me font confiance, une vraie complicité s'est installée entre nous. Notre relation est de plus en plus forte avec le temps".  C'est pas beau tout cet amour pour une femme qui même née avec une cuiller d'argent a essuyé tant et tant de déconvenues...? 

Il y a quelques jours pour célébrer le quatrième anniversaire de leur arrivée, la princesse a réuni autour d'elle "la famille Baby et Népal" –proches, donateurs et amis de l'association qui a financé leur sauvetage. Si elle n'était pas si court vêtue sur les photos, pour un peu on se prendrait à voir en notre Steph' de Monac' une version 21e siècle et riviera de la vieille dame de Babar. 

Et tant qu'on parle de Monaco, Closer pose une "question cash" : mais qu'arrive-t-il à la princesse Charlene ? "À 39 ans, son corps est toujours aussi sculptural mais son visage semble avoir quelque peu changé. Traits tirés, pommettes saillantes et lèvres pulpeuses, la princesse paraît plus jeune que jamais. La maman comblée de Jacques et Gabriella aurait-elle un secret plus médical que du bon maquillage ?" Ça, c'est cash indeed. On pourrait même dire que c'est totalement perfide...

William, Harry et leur maman 

Autres princes sous les sunlight cette semaine : William et Harry. 20 ans après la mort de leur mère, les deux fils de Diana ont raconté leurs souvenirs dans un film diffusé au Royaume-Uni. "Tout sur notre mère" comme le titre Paris Match.

Séquence émotion assurée lorsque Harry confie notamment n'avoir jamais cessé de se reprocher d'avoir écourté la dernière conversation qu'il ait eu avec sa mère pour rejoindre ses cousins Peter et Zara Philips avec lesquels il était en train de jouer lorsque que la princesse lui a téléphoné comme elle le faisait chaque jour. 

Souvenirs tendres : 

Harry : "C'était un amour tel que vous le ressentiez même lorsqu'elle se trouvait à l'autre bout de la pièce". 

William pour sa part se souvient du côté malicieux voire "naughty" (vilain, coquin) de sa mère et notamment de s'être étalé de tout son long dans l'escalier du Palais de Kensington après une surprise concoctée par la Princesse de Galles. Diana lui avait réservé le cadeau qui effectivement avait de quoi ébranler n'importe quel adolescent : un soir, à 12, 13 ans, "il rentre de l'école et qui l'attend en haut des marches ? Cindy Crawford, Christy Turlington et Naomi Campbell. Je suis devenu rouge, j'ai marmonné quelques phrases, je crois que je suis tombé à la renverse, j'étais en état de choc".

Parlant du même documentaire, Point de vue pour sa part insiste sur "l'influence de la princesse, sa tendresse, son exemple [qui] sont restés si forts (...) que le duc de Cambridge avoue avec émotion avoir ressenti sa présence, "comme si elle était là" le jour de son mariage avec Kate. Il s'efforce aujourd'hui de garder vivante sa mémoire auprès de ses propres enfants en parlant le plus souvent possible de Granny". 

Au passage, un étrange aveu du prince William lorsqu'il évoque le style vestimentaire très particulier dont Diana "les affublait" (Match). "J'aimerais lui demander aujourd'hui si elle prenait un malin plaisir à nous habiller de la sorte, ces shorts bizarres et ces chaussures brillantes dotées de ce petit clip. Comment a-t-elle pu nous faire ça ?". 

Effectivement comment a-t-elle pu leur faire ça ? On se pose d'autant plus la question que la presse entière qui publie des photos du voyage de William et Kate en Pologne et en Allemagne souligne à quel point le petit prince George et la petite princesse Charlotte sont habillés exactement comme l'était leur père à l'époque. Kate prendrait-elle un malin plaisir à embarrasser ses enfants sous le regard complice de son royal époux ?

Et puisqu'on parle des petits princes, il faut qu'on vous le dise, ce voyage officiel en Pologne et en Allemagne en a appris beaucoup à vos journaux sur George et sa sœur Charlotte. Point de vue toujours, nous en donne une version très policée, George serait un petit garçon timide et Charlotte une adorable petite fille soucieuse de bien faire "déjà très à l'aise sur la scène officielle". Closer, fidèle à sa ligne est beaucoup moins diplomatique : Kate et William ont dû "gérer la première colère publique de leur fille. La petite princesse, âgée de deux ans, a offert aux observateurs un caprice digne des plus grande divas". À Hambourg, elle s'est ainsi jetée au sol sur le tarmac de l'aéroport et s'est roulée par terre. Allô super nanny, emergency, emergency ! 

Quand nos divas divaguent à fond les balances

Si la petite Charlotte de Cambridge fait sa diva, nous on trouve qu'au moins, elle le fait avec de l'allure. Certainement grâce aux tenues moquées par son père (et évoquées ci-dessus) mais qui lui garantissent une élégance classique en toute circonstance. Car en matière d'allure, il y en a une autre (de diva) qui a perdu tout sens de la raison. De la mesure aussi et même de ses mesures. 

Les photos sont un peu partout, Mariah Careynous a refait le coup du justaucorps "body glitter" (ça veut dire qu'en plus d'être près du corps, ça brille) beaucoup, beaucoup trop juste. Comme l'écrit Public, "Elle envoie du lourd à Vegas !". Et le magazine d'ajouter que la chanteuse a un régime calamiteux : "Elle boit du champagne comme si c'était de l'eau gazeuse. Elle a un assistant qui la suit avec une bouteille et qui doit remplir son verre dès qu'il est vide…". 

"Et elle adore la nourriture riche et grasse" ajoute un proche cité par Closer. Bilan, depuis sa rupture avec son Toy boy en novembre, elle aurait pris "plus de 15 kg et se rapprocherait dangereusement des 90". Pire, "elle est persuadée qu'elle fait un 34. Alors ses styliste changent les étiquettes de ses vêtements". Et tant qu'à faire du caprice une (absence) d'hygiène de vie, Mariah aurait décidé de subir une réduction mammaire. Car selon elle "c'est ici que se logent tous ses kilos superflus…". Voilà, voilà... 

Autre diva mais tout autre combat : Beyoncé. On vous en parlait la semaine dernière, un régime miracle a fait perdre à la star 15 kg dans le mois ayant suivi la naissance de ses jumeaux. Mais ça, c'était la semaine dernière. Aujourd'hui Oops nous apprend que ses proches ont peur pour sa santé. "Jay Z est très inquiet de la voir ainsi a confié un proche du couple à US Weekly!". Et contrairement à ce qu'on nous disait il y a 8 jours, Beyoncé aurait repris le sport beaucoup plus tôt que ce que préconisent les médecins après une grossesse. "Elle n'avale que 1500 calories par jour : tout le monde sait que c'est trop peu. Pourtant elle ne pense qu'à son régime ! (...) Même sa mère lui a dit que c'était mauvais pour l'allaitement mais elle s'en fiche". 

INTERTITRE Enfants de star, enfants "or en barre" 

Si Beyoncé perd la tête au sujet de son régime, elle la garde bien sur les épaules pour tout ce qui concerne ses enfants (quoique...). 18 personnes ont ainsi été recrutées pour s'occuper des jumeaux. Closer nous apprend qu'avec Jay Z, "ils viennent d'engager une petite armée pour veiller sur Rumi et Sir : des gardes du corps en veux-tu, en voilà, six nounous, deux femmes de ménage et une équipe d'infirmières qui se relaient 24 heures sur 24". Et comme le couple star ne laisse rien au hasard et surtout pas en matière financière, ils ont aussi engagé des pros de la communication : "ils ont fait appel à un expert pour développer l'image de marque des bébés sur les réseaux sociaux (...) ainsi qu'à un conseiller financier pour gérer les marques déposées au nom des bébés et les revenus qui iront avec". 

Nous, on ne doute pas du chiffre d'affaires que les jumeaux vont générer mais on se demande à quoi tout ça ressemblera à l'adolescence ou même à l'âge adulte…

 
Commentaires

Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.

  • Par Clotilde DE BIEVRE - 29/07/2017 - 14:50 - Signaler un abus REVUE DE PRESSE

    JS F a changé de journaux pour faire sa revue de presse de rentrée...Youpi !

Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Jean-Sébastien Ferjou

Jean-Sébastien Ferjou est l'un des fondateurs d'Atlantico dont il est aussi le directeur de la publication. Il a notamment travaillé à LCI, pour TF1 et fait de la production télévisuelle.

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€