Atlantico, c'est qui? c'est quoi ?
Samedi 20 Janvier 2018 | Créer un compte | Connexion
Extra

Kate & William : sérieux grinçage de dents derrière les sourires ultrabright; Laetitia Hallyday et Laura Smet, ensemble pour Johnny malgré leur hostilité; Gad & Charlotte : mais où en sont-ils vraiment ?

Et aussi ! Patrick Bruel s'installe à Los Angeles, la drôle de succession des princes Sayn-Wittengenstein-Berleburg, la visite triomphale de Miss Univers chez les Ch'tis, et enfin (peut-être) un deuxième bébé pour Karine Ferri.

Revue de presse people

Publié le

Quand il s'agit de la santé de Johnny on ne plaisante plus dans le clan Hallyday. Laetitia, le regard un peu lointain, est en couverture de Gala où l'on a incrusté une petite photo de l'épouse de Johnny tenant sa belle fille Laura par l'épaule. Le mag nous annonce qu'elles ont fait l'union sacrée pour Johnny (et rien que pour lui). "Plus question de rivalité" entre elles, insiste Gala. "Alors que Johnny se bat contre un cancer du poumon, c'est ce moment qu'ont saisi les deux femmes les puissantes de sa vie, Laura Smet, 33 ans et Laetitia Hallyday, 42 ans pour oublier les rivalités et combattre de concert". Et elles reviennent de loin, d'après le journal : Laura, petite fille élevée par sa maman, l'actrice Nathalie Baye, avait "vu d'un très mauvais oeil arriver la toute jeune Laetitia dans sa vie (…) toutes deux s'étaient trouvées démunies pour établir un lien".

Et, d'après le biographe de Johnny, Eric Le Bourhis, "l'inimité entre elles était telle que le chanteur devait presque inventer des rendez vous fictifs pour voir sa fille en cachette. Depuis la vie a passé. L'allumeur de feu a failli mourir en 2009 et deux petites filles adoptives, Jade, douze ans et Joy, huit ans, ont fait de Laetitia la mère qu'elle rêvait d'être", poursuit Gala qui affirme que "le chanteur s'était montré ferme envers son épouse : il ne choisirait pas, il ne serait heureux que dans l'unité. Pour avoir lui même souffert de l'absence de père, il ne reproduirait pas le schéma et veillerait sur Laura. A soixante treize ans, pris dans la tourmente d'ennuis de santé très sérieux, il ne veut se passer ni de Laura qui lui ressemble tant... ni de Laetitia, gardienne de son équilibre". "Pour les beaux yeux de loup du patriarche, compréhensives, soudées dans l'épreuve, Laetitia et Laura ont constitué l'union sacrée. Désormais elles prennent ensemble les décisions clés. Elles sont entrées en résistance", écrit Gala, lyrique. En résistance contre le cancer de Johnny.

Kate et William: en crise ?

Ils sont (forcément) en couverture de Paris-Match (à la sortie de l'Elysée) et de Point de Vue (devant la Tour Eiffel). Gala qui consacre une double page illustrée de photos glamour écrit "qu'ils ont assuré haut la main le royal show". Mais pour Voici et Closer, la visite parisienne du duc et de la duchesse de Cambridge n'a pas été un moment de bonheur inoubliable car ils seraient en train de vivre "leur première vraie crise" (Closer). Voici parle même de "visite qui s'est transformée en traquenard". N'exagérons rien, même si la météo était pourrie et que l'équipe de rugby du Pays de Galles a été battue par le XV de France. Match qui a suivi Kate et William à la trace, et qui a même été convié au dîner donné en leur honneur par l'ambassadeur du Royaume Uni, fait une allusion au problème que Closer explicite (le mag avait publié quelques photos la semaine dernière). D'après le mag la bonne humeur affichée par Kate et William ne serait qu'une façade. Kate a été fortement affectée par les photos publiées par le Sun (et reprises par Closer), la semaine dernière, sur lesquelles on voit William en charmante compagnie. D'après un proche cité par Vanity Fair, la maman de George et Charlotte n'a vraiment pas apprécié de voir son mari si proche de la top model australienne Sophie Taylor durant un séjour de ski. Coincée à la maison à la maison avec les enfants, Kate aurait été très " déçue" de l'attitude du futur roi d'Angleterre, qui a vidé quelques verres, avant de danser avec Sophie, le tout dans une ambiance très libérée. Et cet incident est venu se rappeler au souvenir du couple princier lors du dîner donné à l'ambassade. Le groupe Kids United a entonné a capella la chanson Happy... c'est l'un des deux morceaux sur lequel William a été filmé à son insu, la semaine précédente, en boîte de nuit à Verbier, seul, les bras en l'air, le crâne dégarni éclairé par un halo de lumière, remuant comme un aristocrate dégénéré. L'affaire a provoqué un mini scandale parce que William ne s'est pas déplacé à des célébrations du Commonwealth, préférant les pistes de ski, en célibataire, avec ses copains". Comme on dit outre-Manche," Shoking!"

Les mystères de la famille monégasque

Vous trouverez dans pratiquement tous vos mags la photo de Charlène avec sa petite Gabriella blottie dans ses bras. Elles accompagnaient le Prince Albert au Stade Louis II où se déroulait le tournoi de rugby Sainte-Dévote. En revanche, le couple princier n'a pas assisté au Bal annuel de la Rose, un des grands évènements mondains annuels de la principauté. D'après Gala, Charlène accompagnait la délégation d'athlètes monégasque aux Special Olympics en Autriche et Albert faisait du baby sitting (lui, il garde les enfants !), "cédant la place à la nouvelle génération". Cette relève princière (chaperonnée par la princesse Caroline de Hanovre et Karl Lagerfeld, 75 ans passés) était magnifiquement incarnée par Pierre Casiraghi et son épouse, Béatrice Borroméo, dont c'était la première sortie depuis la naissance de leur petit garçon, et par Charlotte Casiraghi, somptueuse, qui portait une robe "vintage" que sa mère (Caroline) avait revêtue en 2000. Si Charlotte a par ailleurs les honneurs de la presse people, c'est à propos de ses relations avec le papa de son petit Raphael, Gad Elmaleh. Rassurez-vous, tout va bien. Public les affiche en couverture, détendus et souriants, devant l'école où les heureux parents sont allés inscrire le petit Raphael, qui va sur ses trois ans. Ils ont l'air tellement "cool" que Public écrit que "rien n'est fini entre eux" voire que "tout recommence". Commentaire du mag : "on la disait maquée avec le fils ainé de Carole Bouquet. La jolie princesse n'a pourtant jamais été aussi proche du père de son fils" et que c'est avec Gad "qui enchaine les allers-retours entre les States (où il vit désormais) et Paris, qu'elle arbore son plus beau sourire. Nul besoin d'être devin pour comprendre qu'entre Gad et Charlotte, encore aujourd'hui il y a bien plus que ce petit garçon de 3 ans".

 Patrick Bruel, direction Los Angeles

Ses fils ne sont plus des bébés, mais Patrick Bruel ne supporte pas d'être séparés d'eux. Or, ils vivent depuis quelque temps à Los Angeles où leur mère, Amanda Sthers s'est installée avec son nouveau compagnon. Et Patriiiicck était las de multiplier les allers-retours avec la cité des Anges. Il y a acheté une maison mise en vente à 3,7 millions de dollars, raconte Closer qui détient le scoop. Pour ce prix là vous trouvez forcément un salon "qui s'ouvre sur une immense terrasse où profiter des couchers de soleil sur le Pacifique, une superbe piscine d'eau salée et spa, et quatre chambres". Si le mag est aussi précis c'est qu'il a capté les images du lieu où la star française compte vivre au moins pendant "deux années entières", sur le site de l'agence immobilière qui était chargée de la vente.

Angelina Jolie, prête à tout pour adopter ?

Depuis quelques semaines on nous laisse entendre "qu'il y a du mieux" chez les Brangelina. Pas seulement parce que l'huile d'olive produite sur leur domaine du Var commence à être commercialisée. Brad et Angelina se reparleraient et Brad reverrait les enfants. On n'en sait guère plus parce qu'un accord de confidentialité sur le divorce a été signé entre eux. Mais voilà qu'un nouveau problème se profile. D'après Public, un Cambodgien qu'Angelina avait rencontré sur place affirme "qu'il s'est déclaré en tant que père sur les papiers d'adoption du fils ainé de la star (Maddox) pour faciliter et accélérer la procédure". D'après lui, "Angelina devait changer le nom de Maddox sur les papiers et le seul moyen d'y parvenir était que je m'en occupe. Mais elle n'a jamais pris la peine de clarifier la situation depuis", explique l'homme, un travailleur social. C'est un peu confus mais du coup Public s'interroge "Angie a-t-elle délibérément fait falsifier les papiers auprès du tribunal cambodgien ? Etait-elle au courant de cette magouille ? Difficile de le dire", ajoute prudemment le mag qui précise que "à l'époque la star est passée par une agent d'adoption pour la procédure" mais suggère la réponse puisque, "depuis, la personne en question s'est retrouvée en prison" pour avoir falsifié des documents afin de faciliter des adoptions d'enfants cambodgiens par des Américains"...

Karine Ferri, maman heureuse

Non seulement le baby blues qui avait suivi la naissance de son petit Maël n'est plus qu'un mauvais souvenir, mais voilà qu'il est (serait) question d'un deuxième bébé. C'est Public qui l'affirme, convaincu que la mine épanouie de Karine (qui file toujours le parfait amour avec le footballeur Yoann Gourcuff), est annonciatrice d'un heureux évènement. Seulement à bien lire l'article, on ne sait plus très bien si la belle animatrice est simplement "prête" pour un nouveau bonheur ou si ce bonheur est déjà en route !

En bref

- Iris Mittenaere, notre Miss Univers, basée à New York pour l'année de son règne, a fait un voyage officiel en France. Elle a retrouvé ses parents, sa grand-mère et son amoureux à Lille. Iris a rencontré François Hollande, déjeuné avec Xavier Bertrand et pris un bain de foule dans sa ville de natale, avant de participer à un gala de bienfaisance et de prendre la pause pour Match, à qui elle a confié avoir "peur du vide qui suivra tous ces fastes quand on ne prendra plus soin de moi à chaque instant".

-Pas d'actu particulière pour les Macron, si ce n'est que Monsieur a la cotte dans les sondages. Emmanuel et Brigitte sont en couverture de Voici qui écrit "malgré la différence d'âge et les rumeurs, Brigitte est devenue son atout majeur" et s'il est élu, "il ne s'en cache pas, son épouse jouera un rôle, un vrai parce que son avis est important, et parce que la fonction présidentielle emporte quelque chose qui a une personnalité", mais " elle ne sera pas rémunérée par la République".

 
Pour commenter :

Depuis son lancement Atlantico avait fait le choix de laisser ouvert à tous la possibilité de commenter ses articles avec un système de modération a posteriori. Sous couvert d'anonymat, une minorité d'internautes a trop souvent détourné l’esprit constructif et respectueux de cet espace d’échanges. Suite aux nombreuses remarques de nos lecteurs, nous avons décidé de réserver les commentaires à notre communauté d’abonnés.

Anita Hausser

Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003). Elle a également réalisé les documentaires Femme députée, un homme comme les autres ? (2014) et Bruno Le Maire, l'Affranchi (2015). 

Voir la bio en entier

Je m'abonne
à partir de 4,90€